le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Djokovic, avant de retrouver Musetti : “Il montre des signes de progrès sur toutes les surfaces”

Moins en lumière qu’Alcaraz, Sinner ou Rune, Musetti, 20 ans, continue de s’imposer comme l’un des joueurs les plus talentueux et complets de sa génération.

Lorenzo Musetti, Coupe Davis 2022 Lorenzo Musetti, lors de la Coupe Davis 2022 (AI / Reuters / Panoramic)

Vendredi, à Bercy, tous les yeux seront braqués sur le choc entre prodiges de 19 ans opposant Carlos Alcaraz et Holger Rune. Mérité. Ce sera le premier quart de finale entre teenagers de l’histoire du Masters 1000 parisien. Mais un autre jeune loup sera lui aussi en lice : Lorenzo Musetti.

Respectivement numéros 1 et 18 mondiaux, Alcaraz et Rune sont les joueurs de moins de 20 ans les mieux classés de la planète. Musetti, 20 printemps, est lui 23e de la hiérarchie.. Et il ne cesse de grimper. Notamment depuis sa victoire épique face à Alcaraz en finale de l’ATP 500 d’Hambourg.

“De nombreux matchs m’ont beaucoup appris”, a déclaré l’Italien à Tennis Majors cet été. “La finale à Hambourg a été l’une des victoires les plus importantes de ma carrière, et l’un des matchs les plus difficiles que j’ai joués. J’ai eu beaucoup de balles de match dans le deuxième set (cinq), et j’ai dû continuer à croire en moi dans le troisième (victoire 6-4, 6-7, 6-4) – ça a été la première leçon.”

“Bien sûr, gagner contre Carlos m’as porté au niveau le plus haut auquel je pouvais être à ce moment.”

Le duel avait eu lieu sur la meilleure surface de Musetti : la terre battue. S’il n’était pas connu pour ses prouesses sur dur, depuis plusieurs semaines, il a commencé à y prouver sa valeur.

Je me suis beaucoup investi sur dur afin d’acquérir l’expérience dont j’avais besoin pour y jouer de façon plus agressive, notamment au service et en coup droit.

Lorenzo Musetto

Djokovic : “Musetti est en plein progrès sur dur”

A l’entame de la saison, Musetti affichait un bilan de 10 victoires pour 14 défaites sur dur, en carrière sur le circuit principal. Sans aucun titre gagné. Depuis, il a soulevé son premier trophée sur cette surface – à Naples -, compilé 19 victoires et 14 défaites, et atteint son premier quart de finale de Masters 1000 grâce à son premier succès contre un top 5 – Casper Ruud, n° 3 – jeudi.

Novak Djokovic, qui a remporté ses deux précédentes rencontres face à Musetti – le premier après avoir été mené deux manches à zéro à Roland-Garros l’an passé – a bien noté les progrès du Transalpin au revers à une main.

“Sans l’ombre d’un doute, il progressé de manière générale, et particulièrement sur dur”, a déclaré le Serbe jeudi. “Nous savons que la terre est sa surface favorite, mais je pense que ça a peut-être changé. Il vient de gagner son premier titre sur dur. Cette semaine, il a battu des joueurs de grandes qualités (Cilic, Basilashvili, Ruud).”

“Il a un avenir brillant devant lui”, a ajouté le Belgradois aux 21 titres du Grand Chelem. “Les choses sont en train de se mettre en place. Pour un jeune joueur, il faut quelques années sur le circuit pour comprendre comment ça fonctionne, trouver l’équilibre permettant de bien jouer de manière régulière.”

“De nos jours, vous ne pouvez pas être un top joueur en n’étant à l’aise que sur une seule surface. Vous devez être polyvalent. Il (Musetti) est en train de montrer des signes de progrès sur toutes les surfaces. Il a un jeu complet. L’un des plus beaux revers à une main du circuit.”

Il a progressé de manière générale, et particulièrement sur dur.

Novak Djokovic

Musetti : “Je travaille vraiment dur”

Lors du dernier US Open, où il s’est hissé au troisième tour pour la première fois, Musetti avait expliqué à Tennis Majors qu’il était ravi de l’évolution de son jeu sur dur.

“Je travaille vraiment dur pour me donner les moyens de réussir une belle saison sur dur”, avait-il confié. “Je me suis beaucoup investi sur afin d’acquérir gagner l’expérience dont j’avais besoin pour y jouer de façon plus agressive, notamment au service et en coup droit. L’année passé, je nétais parfois pas capable de bien traverser la balle, je restais derrière. Maintenant, je me sens beaucoup plus à l’aise.”

“Je travaille aussi très dur physiquement, afin de faire tout ce qu’il faut pour la saison sur dur. J’ai encore beaucoup de choses à améliorer, à apprendre. Mais le travaille est en train de payer.”

Vendredi, Lorenzo Musetti passera le test ultime : affronter Novak Djokovic sur une surface rapide. Victoire ou défaite, il va sans doute pourvoir en tirer de nouvelles leçons pour poursuivre son ascension.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *