le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Carreno Busta s’arrache, l’Espagne bat l’Equateur dans la douleur

L’Espagne a démarré la défense de son trophée par une victoire 3-0 peu rassurante contre l’Equateur, vendredi. Pablo Carreno Busta s’est imposé dans la douleur contre Emilio Gomez, 149e mondial. Tout comme le double.

Pablo Carreno Busta Tennis – Davis Cup Finals – Group A – Spain v Ecuador – Madrid Arena, Madrid, Spain – November 26, 2021 Spain’s Pablo Carreno reacts during his match against Ecuador’s Emilio Gomez || 213783_0026

Coupe Davis 2021 | Programme

Ce devait être une formalité. Même sans Roberto Bautista Agut, qui souffre aux abdominaux, et sans Carlos Alcaraz, testé positif au Covid-19. Mais le capitaine espagnol Sergi Bruguera a dû vivre un vendredi plus tendu que prévu face aux 147e et 291e mondiaux. L’Espagne s’est finalement imposée 3-0 contre l’Equateur. Dans la douleur.

Si le vétéran Feliciano Lopez (40 ans) s’est baladé (6-3, 6-3) contre Robert Quiroz (291e), cela n’a pas du tout été le cas de Pablo Carreno Busta (20e), pourtant largement favori face à Emilio Gomez (149e).

Mais ce dernier s’est transcendé et n’est pas passé loin de déjouer les pronostics, battu seulement au tie-break du troisième (5-7, 6-3, 7-6 [5]) par Carreno Busta vendredi soir. Excellent au service (16/19 derrière sa première), Emilio Gomez a logiquement remporté la première manche après être parvenu à breaker à 6-5.

Longtemps serré, le deuxième set s’est décanté au milieu, lorsque PCB a remporté trois jeux de suite pour recoller à une manche partout. L’Espagnol semblait dérouler lorsqu’il a breaké à 2-1 et s’est procuré deux balles de match à 5-3. Il ne les a pas converties, s’est fait débreaker par un Gomez en fou, porté par plusieurs dizaines d’Equatoriens et par son capitaine. Son courage et son superbe coup droit lui ont permis de rêver de l’exploit.

Mais la double faute commise à 4-5 dans le tie-break final par le fils du vainqueur de Roland-Garros 1990, Andrés Gomez, lui a été fatale. A sa quatrième occasion, sur une volée de revers, Carreno a pu souffler et soulager Bruguera.

Comme rien ou presque n’a été simple, le double Carreno Busta / Granollers a eu toutes les peines pour se défaire de la rugueuse paire Escobar / Hidalgo, battue elle aussi au tie-break du troisième (6-4, 6-7 [5], 7-6 [2]). Les Equatoriens ont servi pour le match à 5-4 et même mené 30/0 avant de se faire rejoindre et de passer à côté du jeu décisif final. A domicile, les Espagnols s’en sont très bien sortis.

L’Espagne sera opposée à la Russie de Daniil Medvedev et d’Andrey Rublev, dimanche, à 16 heures.

ESPAGNE – EQUATEUR : 3-0

F. Lopez (Espagne) bat Quiroz (Equateur) : 6-3, 6-3
Carreno Busta (Espagne) bat Gomez (Equateur) : 5-7, 6-3, 7-6 (5)
Carreno Busta / Granollers bat Escobar / Hidalgo : 6-4, 6-7 (5), 7-6

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.