Cordage naturel et véganisme : tout comprendre à la pique lancée par Tsitsipas

Via un message sarcastique publié ce jeudi sur son compte Twitter, Stefanos Tsitsipas a pointé du doigt les joueurs utilisant un cordage naturel tout en se revendiquant végétariens. En quoi cela serait incohérent ? Qui le Grec visait-il exactement ? Eléments de réponse.

Il n’a pas déclenché un tollé, ni enflammé les réseaux sociaux. En réalité, il est même plutôt passé inaperçu. Mais ce message mérite malgré tout de s’y attarder. Ce jeudi, alors même que le doute commençait à planer par rapport à sa participation au prochain Masters (15-22 novembre), Stefanos Tsitsipas s’est fendu d’un tweet étonnant : « J’aime la manière dont certaines personnes se revendiquent végétaliennes, avec tout ce que cela implique, en continuant à jouer avec un cordage naturel. » Un message ironique et qui nécessite d’être décrypté.

Quels sont les différents types de cordage utilisés pour les raquettes de tennis ?

Avant tout, il convient de commencer par poser les bases en identifiant les différents types de cordage. Il en existe quatre : le boyau naturel, les multi-filaments, le polyester et le synthétique (nylon). Très souple, le premier cité offre un meilleur contrôle de la balle et un confort de jeu indéniable. Il s’avère cependant plus onéreux et moins durable que les autres. Composer un cordage hybride est également possible.

Pourquoi le cordage naturel serait-il incompatible avec un idéal vegan ?

La matière utilisée pour fabriquer un cordage en boyau naturel est la séreuse, autrement dit une partie de l’intestin du bœuf, qui contient aussi du collagène. Les fibres obtenues sont séchées et offrent une élasticité recherchée par de nombreux joueurs. Le mode de vie vegan, lui, exclut tous les produits issus de l’exploitation animale (viandes, vêtements en cuir, etc.). Or, le cordage naturel peut tout à fait, comme nous l’avons vu, être classé dans cette catégorie.

Quels sont les joueurs qui ont recours au cordage naturel ?

Sur le circuit principal, nombreux sont les joueurs et joueuses qui ont utilisent des cordages hybrides composés, notamment, de boyau naturel. Parmi les plus connus figurent Roger Federer, Novak Djokovic, Serena Williams ou encore Andy Murray.

Novak Djokovic - Vienne 2020

Qui Tsitsipas visait-il en particulier ?

Même s’il ne le nomme pas clairement, il semble fort probable que Stefanos Tsitsipas ait voulu adresser cette petite pique à Novak Djokovic. Cela fait en effet plusieurs années que le Serbe a adopté un régime alimentaire végétalien, excluant donc viandes, poissons et œufs de ses repas. En début d’année, « Nole » avait d’ailleurs évoqué le sujet en conférence de presse durant l’Open d’Australie :

« C’est un style de vie, pas seulement un régime alimentaire. Il y a aussi des raisons éthiques, par rapport à tout ce qui se passe dans le monde animal, à l’abattage des animaux, l’élevage… Tout cela a un impact énorme sur le changement climatique. »

Avec son tweet, Tsitsipas a ainsi certainement voulu pointer du doigt un paradoxe concernant le leader du classement ATP.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *