Sofia Kenin en 2020 : joueuse de l’année (mais qui l’avait vue venir ?)

Sofia Kenin a remporté son premier tournoi majeur à l’Open d’Australie, en début d’année 2020, et a atteint la finale à Roland-Garros, tout en soulevant un trophée sur le dur indoor de Lyon. C’est le premier volet de notre retour sur la saison WTA 2020… avec la meilleure joueuse de l’année sur le plan des résultats.

Sofia Kenin, 2020 review

Qui était la meilleure joueuse du circuit WTA cette année ? Si votre réponse est Sofia Kenin, vous aurez des arguments solides.

Classement à la fin de l’année 2019 : 14
Classement à la fin de l’année 2020: 4
Bilan en 2020 (V/D): 24-9
Titres: 2

Et surtout, seule joueuse à avoir disputé deux des trois finales de Grand Chelem…

Meilleure performance : sa couronne en Australie

Sofia Kenin a remporté son premier titre du Grand Chelem à l’Open d’Australie à Melbourne, en remportant un superbe match face à Garbiñe Muguruza (4-6 6-2 6-2) après avoir éliminé la favorite et numéro une mondiale, Ashleigh Barty, en demi-finales. Elle a également remporté le titre à Lyon peu de temps après.

Meilleur Grand Chelem : Melbourne encore

Rien ne surpassera son triomphe à l’Open d’Australie, mais Kenin a également montré qu’elle pouvait avoir des qualités sur terre battue en atteignant la finale de Roland-Garros, battue seulement par une Polonais inspirée, Iga Swiatek (6-4, 6-1). Kenin était touchée à la cuisse gauche.

Sofia Kenin Roland-Garros Final 2020

Le grand moment de sa saison : l’Open d’Australie

Sa victoire à l’Open d’Australie. Classée 15e à la WTA à l’époque et tête de série N.14, Kenin s’est révélée comme l’une des meilleures joueuses du circuit avec un parcours surprenant vers le titre. La jeune femme de 21 ans a battu sa compatriote Cori Gauff en trois sets en huitièmes de finale et a ensuite surpris le numéro une mondiale Barty, puis la double vainqueur en Grand Chelem, Garbiñe Muguruza.

Sofia Kenin - Melbourne

Le “pire” moment de sa saison : blessée en finale à Roland-Garros

Difficile d’attribuer à une finale de Grand Chelem le statut de “pire moment”, mais le fait de ne pas être à 100 % physiquement pour l’un des plus grands matchs de sa carrière a été une véritable déception pour elle. Avec une chance de gagner deux tournois du Grand Chelem en une seule saison, Kenin a dû faire face à une blessure à la jambe en finale de Roland-Garros et a été battue par Swiatek.

Dans les médias : 2005, Clijsters et la petite fille

La balade de Kenin à l’Open de Miami en 2005 avec Kim Clijsters est devenue virale.

Extrait de la conférence de presse de Kenin après la finale de l’Open d’Australie

Q. Il y a une vidéo qui montre une petite fille aux yeux ébahis en compagnie de Kim Clijsters lors de l’Open de Miami en 2005. Quinze, seize ans après, vous êtes passée par les juniors, vous avez battu Serena Williams, maintenant vous revoyez ça. Comment pensez-vous avoir réussi ? Que voulez-vous dire à Kim Clijsters ?

SOFIA KENIN : Je l’ai fait avec toute la conviction que j’avais, tous les efforts que j’ai faits pour arriver là où j’en suis maintenant. A Kim, je veux juste lui dire : merci beaucoup pour cette journée, pour avoir passé du temps avec moi, pour avoir pris du temps libre. Je sais qu’elle avait un emploi du temps chargé. Elle a fait de la place à son agenda pour moi et a partagé sa sagesse, a dit du bien de moi. Elle m’a fait visiter les lieux. C’était un moment vraiment passionnant pour moi. J’espère que je pourrai faire cela pour quelqu’un d’autre à l’avenir. J’aimerais beaucoup le faire. Je sais ce que j’ai ressenti. Je suis passé par là.

Son auto-évaluation : “Je joue un très bon tennis”

Compétitrice incroyable (voir à ce sujet l’analyse de son registre par Patrick Mouratoglou), Kenin était frustrée de ne pas gagner à Paris, mais elle gardait en tête le déroulement général de sa saison.

“Mon agent m’a dit que j’étais à quinze victoires pour deux défaites dans les matchs du Grand Chelem. Je pense que c’est plutôt bien. Je crois que j’ai le plus grand nombre de matchs gagnés en Majeur. Il est évident que je joue un très bon tennis dans les tournois du Grand Chelem. En Australie, j’ai gagné, à l’US Open, j’ai atteint les huitièmes de finale, à Roland-Garros, la finale. Dans l’ensemble, c’est un bon ratio au Grand Chelem. J’ai l’impression de jouer un très bon tennis. Oui, c’est dommage que la saison soit terminée pour nous. J’aimerais vraiment qu’il y ait plus de tournois. Je vais utiliser ce temps pour reposer ma jambe et bien commencer la pré-saison”.

L’avis de Tennis Majors

Toute saison où vous remportez un titre du Grand Chelem obtient automatiquement la note de A+ (à moins que vous ne fassiez partie du Big 3 du circuit masculin dans la fleur de l’âge). Ajoutez à cela le fait que Kenin a également atteint une autre finale de Grand Chelem et vous obtenez une année absolument incroyable. Sur le strict plan, des résultats, l’Américaine doit être considérée comme la joueuse de l’année sur circuit WTA.

Les classements ne le montrent pas, tout simplement parce que Barty, Simona Halep et Naomi Osaka ont pu conserver une grande partie de leurs points de 2019 grâce aux règles rendues nécessaires par l’épidémie de COVID. Oui, Kenin a connu quelques bas. Rien d’illogique la part d’un joueuse de 21 ans. Si l’on compte aussi le chaos causé par une pandémie mondiale qui a interrompu les tournois pendant plus de quatre mois, la campagne 2020 de Kenin est tout simplement géniale. Elle sera probablement un facteur important en 2021.

Traduit de l’anglais par Lucas Morlier

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *