7 avril 1980 : Le jour où Tracy Austin est devenue N.1 mondiale à seulement 17 ans

Tracy Austin, tenante du titre de l'US Open, est devenue le 7 avril 1980 la plus jeune N.1 mondiale de l'histoire du tennis féminin, à seulement 17 ans. L'Américaine ne finira toutefois pas l'année en tête du classement.

partager

Ce qu’il s’est passé ce jour-là : Austin est devenue la plus jeune N.1 (record battu depuis)

Le 7 avril 1980, quelques mois après son premier titre du Grand Chelem remporté à l’US Open 1979, Tracy Austin devient N.1 mondiale pour la première fois. Agée de 17 ans seulement, elle est alors la plus jeune N.1 de l’histoire du tennis, un record qui ne sera battu qu’en 1991 par la Yougoslave Monica Seles.

L’actrice : Tracy Austin, prodige du tennis US

Tracy Austin est, avec Pam Shriver, l’une des prodiges américaines de la fin des années 1970. Née en décembre 1962, Austin pratique un tennis proche de celui d’Evert : elle est extrêmement patiente et précise du fond du court, cherchant à user ses adversaires à la fois physiquement et mentalement. Elle remporte son premier titre en janvier 1977, en battant Stacy Margolin en finale du tournoi de Portland (6-7, 6-3, 4-1, ab.). En septembre de la même année, Austin parvient en quarts de finale de l’US Open (battue par Betty Stove, 6-2, 6-2), quelques mois avant de fêter ses 15 ans. Elle termine l’année à la 12e place mondiale et elle atteint à nouveau les quarts de finale de l’US Open en 1978, où elle éliminée cette fois par Chris Evert (7-5, 6-1). Deux mois plus tard, en octobre, elle passe professionnelle et entame sa nouvelle carrière en s’imposant à Filderstadt (prenant sa revanche contre Betty Stove, 6-3, 6-3) et à Tokyo (où elle bat en finale Martina Navratilova, 6-1, 6-1). En janvier 1979, à Washington, Austin, âgée de 16 ans, bat à nouveau Navratilova, en finale des Avon Championships (6-3, 6-2). En septembre, à l’US Open, elle remporte son premier titre du Grand Chelem, après avoir réussi l’exploit de battre consécutivement Navratilova et Evert. Sur le chemin du retour, elle se permet un détour au McDonald’s qui ne passe pas inaperçu. Elle est la plus jeune joueuse, homme ou femme, à triompher à New York.

Le lieu : La Family Circle Cup, à Hilton Head

Le lundi 7 avril 1980, Tracy Austin est à Hilton Head, où elle joue la Family Circle Cup, un prestigieux tournoi joué sur terre battue américaine (aussi appelée har-tru), et dont elle est la tenante du titre.

L’histoire : Le moment où Austin a appris de sa mère qu’elle était N.1

Lors des premiers mois de la saison 1980, Tracy Austin est la joueuse la plus en vue du circuit féminin. Depuis son triomphe à l’US Open 1979, elle n’a qu’un objectif en tête :

« Gagner l’US Open à 16 ans a définitivement changé mon monde ce jour-là. Tout à coup, mon objectif était d’essayer de devenir numéro un », dira-t-elle en 2019, selon tennis365.

Depuis, elle a ajouté six autres titres à son palmarès, dont le prestigieux Masters, disputé au Madison Square Garden, où elle a battu Martina Navratilova pour la cinquième fois en six mois.

Depuis janvier, elle n’a subi que trois défaites, tout en accumulant près de trente victoires. Grâce à sa régularité et aux deux titres majeurs qu’elle a décrochés à New York au cours des six derniers mois, elle s’empare de la place de N.1 mondiale le lundi 7 avril. Elle ne l’apprend qu’après avoir passé le premier tour du tournoi qu’elle dispute cette semaine.

« A Hilton Head, ils avaient une zone de préau où nous avions l’habitude de faire nos conférences de presse, et après avoir gagné mon match et m’être assise, ma mère est venue vers moi et m’a chuchoté que j’étais à présent N.1 mondiale, raconte Austin, selon tennis.com. C’était juste un moment merveilleux à partager avec ma mère, car c’est vraiment elle qui m’a soutenu tout au long de ma carrière. Elle était toujours à mes côtés, elle me conduisait aux entraînements – elle était mon plus grand soutien. »

Austin est la première à briser la mainmise d’Evert-Navratilova sur la première place mondiale depuis 1975 (même si, dans les livres d’histoire, Evonne Goolagong sera rétrospectivement reconnue numéro 1 pendant deux semaines en 1976, mais ce n’est pas encore le cas en 1980). Elle commence son règne en beauté en remportant le tournoi de Hilton Head (en battant Regina Marsikova en finale, 3-6, 6-1, 6-0).

La postérité du moment : Austin ne finira pas l’année en tête, sa carrière gâchée par un accident de voiture

Tracy Austin ne conservera la première place que pendant deux semaines, avant qu’elle ne soit reprise par Martina Navratilova. Austin redeviendra N.1 en juillet de la même année, cette fois pour 19 semaines supplémentaires, portant son total à 21. Elle sera renversée le 18 novembre 1980 par Chris Evert, et elle ne retrouvera plus jamais le sommet du classement.

La jeune prodige remportera l’US Open une deuxième fois, en 1981, battant Navratilova sur le fil (1-6, 7-6, 7-6). Malheureusement, le reste de sa carrière sera gâché par les blessures, et elle arrêtera sa carrière une première fois en 1984, ayant remporté le dernier de ses 30 titres à San Diego en juillet 1982. Austin tentera ensuite de revenir en 1988, mais son retour s’arrêtera brutalement après un grave accident de voiture. Elle essaiera en vain de faire un dernier come-back, en 1993, avant de prendre sa retraite une fois pour toutes.

  • partager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités

Des contenus exclusifs (vidéo, analyses, interviews ...), des rencontres avec les champions, des conseils techniques, et toute l'actualité du tennis... Abonnez-vous à tennismajors.com, le site que tous les passionnés de tennis attendaient !