Le Top 20 post-confinement : Des ados qui se révèlent, un vétéran toujours vert

Depuis la reprise du tennis aux alentours de la mi-mai, des matches se sont déroulés un peu partout dans le monde, malgré l’arrêt des circuits traditionnels. Tennis Majors a compilé et classé les 20 plus marquants. Voici la deuxième partie de ce Top 20, qui dévoile les rencontres classées de la 11e à la 15e place.

Top 20 post-confinement: Part 2

15 – Rune, le futur du tennis en action à l’UTS

  • Qui : Holger Rune, 17 ans, a poussé Corentin Moutet dans ses retranchements
  • Où : Ultimate Tennis Showdown, Mouratoglou Tennis Academy, Sophia-Antipolis, dur extérieur.
  • Ce qu’il s’est passé : Le Danois Rune a montré qu’il était une star en devenir.

Vainqueur de Roland-Garros juniors l’an dernier et actuel numéro 2 mondial chez les jeunes, Holger Rune est un grand espoir du tennis. Beaucoup d’attentes sont placées sur le jeune danois. 827e joueur mondial, il a remplacé Matteo Berrettini au pied levé pour la dernière journée de la première phase de l’UTS. Opposé à Corentin Moutet, 75e au classement ATP, Rune s’est très bien défendu, en remportant notamment deux quarts-temps et provoquant la colère du Français. S’il a cédé à la mort subite, il a tout de même montré qu’il était un joueur dangereux et très talentueux. Une pépite à surveiller.

14- Surface différente, même résultat pour Thiem

  • Qui : Dominic Thiem bat Matteo Berrettini 6-7, 6-4, 10-8
  • Où : Bett1 Aces final, Berlin, gazon
  • Ce qu’il s’est passé : Après l’UTS, Thiem prend encore le dessus sur Berrettini

Dominic Thiem avait été l’un des rares joueurs à battre Matteo Berrettini lors de l’UTS1, finalement remporté par l’Italien. Le passage du dur au gazon n’a pas perturbé les deux hommes, présents en finale du Bett1 Aces final à Berlin. Berrettini a cru pouvoir prendre sa revanche après le gain du premier set, mais il a échoué à convertir deux balles de break dans le deuxième acte, ce qui a relancé Thiem. Le numéro 3 mondial a alors accéléré pour arracher la victoire au super tie-break. Cet été, sur herbe ou sur dur, il était la bête noire de Berrettini.

Dominic Thiem and Matteo Berrettini, Bett1 Aces 2020

13- Svitolina n’a rien lâché

  • Qui : Elina Svitolina bat Petra Kvitova 3-6, 6-1, 10-5
  • Où : Bett1 Aces Final, Aéroport Tempelhof, Berlin, dur intérieur
  • Ce qu’il s’est passé : Svitolina a montré qu’elle n’avait rien perdu de sa combativité.

Si le mauvais temps n’avait pas été au rendez-vous, la finale aurait été jouée sur gazon. Ce qui aurait sans doute favorisé Petra Kvitova, deux fois titrée à Wimbledon. Mais le match s’est finalement déroulé… sur dur, dans un hangar de l’ancien aéroport de Berlin Tempelhof, où Kvitova et Elina Svitolina ont joué sous un toit. Mais avec la porte du hangar ouverte. Si la Tchèque a bien débuté, l’Ukrainienne a petit à petit pris le dessus pour inverser la tendance et s’imposer au super tie-break du dernier set.

Elina Svitolina, Bett1 Aces 2020

12- Papy Haas fait de la résistance

  • Qui : Tommy Haas, 42 ans, bat le numéro 34 mondial Jan-Lennard Struff 7-6, 7-6
  • Où : Bett1 Aces, Aéroport Tempelhof Berlin, dur intérieur
  • Ce qu’il s’est passé : Tommy Haas a montré qu’il n’avait rien perdu de son talent en dominant Struff

Près de trois ans après son dernier tournoi officiel (déjà contre Struff) et plus de deux ans après avoir officiellement pris sa retraite, Tommy Haas a créé la surprise en s’imposant face à Jan-Lennard Struff lors d’un tournoi exhibition disputé à Berlin. Haas, aujourd’hui directeur du tournoi d’Indian Wells, est toujours très affûté physiquement et n’a rien perdu de son talent. Struff, qui a grandi en idolâtrant Haas, s’est rapidement frustré face au niveau affiché par son compatriote. Haas, ancien numéro 2 mondial, a été le meilleur dans le money-time. Le quarantenaire a le mieux géré les deux tie-break, grâce notamment à une grande qualité au service. Le niveau affiché à son âge est impressionnant.

Tommy Haas, Bett1 Aces 2020

11- Carlos Alcaraz Garfia, un talent en pleine éclosion

  • Qui : Carlos Alcaraz Garfia bat Alex de Minaur 6-3, 2-6, 6-4
  • Où : Tournoi du 25e anniversaire de l’académie Juan Carlos Ferrero-Equelite, Villena, dur extérieur
  • Ce qu’il s’est passé : Le précoce Carlos Alcaraz Garfia capable de battre le gratin mondial.

Presque 300 places de différence n’ont pas fait peur à Carlos Alcaraz. Le prodige espagnol de 17 ans, 318e mondial, a fait chuter le numéro 26 mondial, Alex de Minaur, lors d’un tournoi exhibition en Espagne. Solide défensivement, variant les coups, et surtout porté par un coup droit déjà spectaculaire, l’Espagnol a asphyxié l’Australien, qui a atteint les 16es de finale de l’US Open l’année dernière. De Minaur est le troisième joueur du Top 100 qu’Alcaraz fait tomber en 2020. Il était déjà venu à bout de Joao Sousa (66e), et avait battu Albert Ramos-Vinolas (41e) en février dernier, au tournoi de Rio. Il était alors devenu le premier joueur né en 2003 vainqueur sur le circuit ATP. Plus précoce que Rafael Nadal !

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *