Abonnez-vous à la newsletter

Medvedev ne perd pas de temps, Tsitsipas perd un set (et le fil sur la balle de match !)

Stefanos Tsitsipas a disposé de Benoît Paire (6-3, 7-5, 6-7 6-4) au troisième tour de l’Open d’Australie. Ça passe aussi pour Daniil Medvedev face à Botic Van De Zandschulp (6-4, 6-4, 6-2).

Stefanos Tsitsipas, Australian Open 2022, Greece Panoramic, Tennis Majors

Open d’Australie 2022 | Tableau | Programme | Troisième tour

Daniil Medvedev et Stefanos Tsitsipas sont en huitièmes de finale de l’Open d’Australie. Respectivement vainqueurs de Botic Van De Zandschulp et Benoît Paire, les deuxième et quatrième joueurs mondiaux ont laissé des impressions bien différentes à l’issue de leurs affrontements.

On l’aura vu se prendre la tête à deux mains, parler à sa raquette, s’agacer contre le court. Benoît Paire ? Non, c’est bien Stefanos Tsitsipas qui est apparu très frustré dans une rencontre de troisième tour qu’il a finalement remportée en quatre manches (6-3, 7-5, 6-7 6-4). Le Grec se qualifie pour les huitièmes de finale où il retrouvera Taylor Fritz, vainqueur en cinq manches de Roberto Bautista-Agut quelques minutes avant la qualification du quatrième joueur mondial.

Le joueur de 23 ans avait pourtant bien démarré en breakant d’entrée son adversaire et remportant la première manche. Mais il n’a jamais été dans un grand jour, laissant une impression que son adversaire finirait pas s’engouffrer dans une faille. La preuve, à deux sets zéro en sa défaveur, Benoît Paire y a toujours cru et réussi empocher le troisième acte au tie-break. Constamment mécontent de son jeu, Tsitsipas s’est fait peur et aurait pu s’éviter un quatrième acte.

Dans cette manche, les deux serveurs n’ont laissé aucune chance aux relanceurs mais le dernier jeu du Tricolore ne pouvait pas être pire : deux double-fautes et une grossière faute directe pour offrir trois balles de match à son adversaire grec qui n’en demandait pas tant. Sur un retour très profond, Tsitsipas a surpris Paire sur sa première balle de qualification… mais ne s’est pas rendu compte de sa qualification. Le Grec s’est replacé pour jouer un nouveau point. Au prochain tour, il devra largement hausser son niveau de jeu et améliorer son attitude. Le grand Tsitsipas semble encore bien loin.

Le patron Medvedev déroule tranquillement

Après s’être extirpé du piège Kyrgios au tour précédent, Daniil Medvedev pouvait aussi se méfier de Botic Van de Zandschulp au troisième tour. Les deux joueurs s’étaient déjà affrontés en quarts de finale de l’US Open l’an passé et le Néerlandais lui avait pris un set. Il n’a pas réussi pareille performance à Melbourne. Le Russe s’est facilement imposée en trois manches (6-4, 6-4, 6-2) en 1h55 de jeu.

Très vite, la supériorité du Russe s’est faite ressentir avec un break dès le troisième jeu dans les deux premières manches. Le Néerlandais aura tenu deux jeux de plus dans le dernier set avant de lâcher sa mise en jeu deux fois de suite. Un succès facile pour le Russe qui retrouvera Maxime Cressy en huitièmes de finale, tombeur du local Christopher O’Connell en quatre manches (6-2, 6-7, 6-3, 6-2).

Daniil Medvedev, Australian Open 2022, Russia
Daniil Medvedev contre Botic Van de Zandsculp à l’Open d’Australie

Malgré un petit set échappé face à Nick Kyrgios, Daniil Medevdev déroule depuis le début de la quinzaine. Le favori de cet Open d’Australie, avec Rafael Nadal et Alexander Zverev, monte en puissance de match en match et confirme à quel point la surface dure lui va à ravir. Prochain adversaire : l’Américain Maxime Cressy, révélation de cette tournée australienne et adepte du service volée, pourrait poser des soucis au deuxième joueur mondial.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.