Abonnez-vous à la newsletter

Berrettini remporte le thriller en y laissant des plumes

L’Italien a dû cravacher face à Carlos Alcaraz (6-2, 7-6,, 4-6, 2-6, 7-6) pour ne pas rater le wagon vers les huitièmes de finale.

Matteo Berrettini Australian Open Tennis – Australian Open – Melbourne Park, Melbourne, Australia – January 19, 2022 Italy’s Matteo Berrettini during his second round match against Stefan Kozlov of the U.S. || 218292_0409

Australian Open 2022 | Draw Order of play | 3e tour

Matteo Berrettini a eu très chaud ce vendredi face à Carlos Alcaraz ! L’Italien, septième joueur mondial, a bien failli s’incliner pour la deuxième fois de suite face à la nouvelle tornade du circuit, Carlos Alcaraz. Dominé par l’Espagnol de 18 ans (31e) en quarts à Vienne l’an passé (6-1, 6-7, 7-6), Berrettini est passé par toute les couleurs de l’arc en ciel pour ne pas subir le même sort au troisième tour à Melbourne.

Après une fin de saison en mode “cœur brisé” où il avait quitté le Masters joué en Italie sur blessure, un début de saison sans trop de repères et une première semaine à Melbourne où il a souffert physiquement, Berrettini s’est totalement retrouvé sur ce match face à Alcaraz. On verra vite si c’est en effet le début de la montée en puissance ou bien si c’était à la fois un joli coup d’orgueil face à la nouvelle vague ainsi que les dernières forces du moment à disposition.

Les deux manches qu’il avait d’avance n’ont ainsi pas suffi à lui épargner le thriller du jour pour une victoire finale en 4h10 et cinq sets au bout du suspense (6-2, 7-6, 4-6, 2-6, 7-6). Dans ce match entre deux grands cogneurs, les spectateurs en ont eu pour leur argent jusqu’à la dernière minute.

Le duel Berrettini-Alcaraz aurait pu basculer de n’importe quel côté dans une manche décisive intense. En plus d’un grand niveau de jeu, le match a ajouté un soupçon de drame dans le deuxième jeu du cinquième set quand la cheville droite de Berrettini s’est tordue.

La cheville de Berrettini

L’Italien, qui avait raté une balle de match à 6-5 service adverse dans cette manche sur un coup droit dans le filet sur une deuxième balle, a serré les dents et les nerfs pour arracher le jeu décisif.

“J’étais en confiance et j’avais la dynamique pour moi après les deux premiers sets mais je me suis fait breaker puis dans le quatrème set je n’avais pas la bonne énergie. Mais dans le cinquième set, je me suis juste dit de me battre sur tous les points.”

Carlos Alcaraz at the Australian Open in Melbourne

Alcaraz a encore démontré pourquoi il devrait être l’une des grandes têtes d’affiche des années à venir et n’a franchement rien à regretter sur cette incroyable bataille, à part évidemment la double faute sur la balle de match. Il a tenu le duel face à un joueur doté d’une bien plus grande expérience que lui et d’une puissance assez unique avec laquelle il a parfaitement rivalisé. Il devrait faire pas mal de dégâts dans les tableaux des mois à venir !

“A son âge, je n’avais même pas de points ATP ! Il ne va faire que progresser et il a encore montré tout son potentiel aujourd’hui”, a commenté Berrettini.

Berrettini est le joueur le mieux classé de sa partie de tableau et il n’aura cette fois pas Novak Djokovic pour briser sa route en Grand Chelem comme lors des quatre Majeurs l’an passé. La question reste de savoir s’il a la forme à Melbourne pour en profiter.

On commençait à en douter avant ce troisième tour mais il vient d’offrir un tel spectacle face à Alcaraz que sa cote est forcément remontée. Maintenant, il va devoir panser ses blessures et récupérer de ce marathon pour affronter un autre espagnol, Pablo Carreño Busta, qui n’a pas la puissance géniale d’Alcaraz mais qui va opposer une énorme couverture de terrain.

“J’ai eu des pépins sur tous les matches mais à chaque fois j’ai réussi à me battre pour m’en sortir”, confiait Berrettini après la rencontre : ça pourrait bien être le tube de son Melbourne 2022.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.