Abonnez-vous à la newsletter

Tenante du titre, Naomi Osaka s’incline malgré deux balles de match, Barty défiera Anisimova

Amanda Anisimova a mis fin vendredi au parcours à l’Open d’Australie de Naomi Osaka, qui s’est procurée deux balles de match. Elle va défier désormais Asleigh Barty, qui s’est baladée contre Camila Giorgi.

Naomi Osaka leaves court R3 AO 2022 Tennis – Australian Open – Melbourne Park, Melbourne, Australia – January 21, 2022 Japan’s Naomi Osaka waves to the crowd after losing her third round match against Amanda Anisimova of the U.S. || 218598_0418

Open d’Australie 2022 | Tableau | Programme | 3e tour

Ashleigh BartyNaomi Osaka. La numéro un mondiale, chouchou du tennis australien, vainqueure de deux Grands Chelems face à la tenante du titre, double lauréate en Australie, superstar de son sport. Avouez que cette affiche faisait rêver. Surtout à l’occasion d’un huitième de finale.

Mais ce choc n’aura pas lieu. La faute à une jeune Américaine de 20 ans : Amanda Anisimova (60e), qui a fait tomber la Japonaise au super tie-break du troisième (4-6, 6-3, 7-6 [5]), vendredi, au troisième tour de l’Open d’Australie..

Celle qui s’était révélée à Roland-Garros 2019 en atteignant les demi-finales à seulement 17 ans est de retour à son meilleur niveau, après avoir traversé deux dernières saisons difficiles, notamment en raison de la mort de son père et entraîneur en août 2019. Ce regain de confiance s’était déjà vu la semaine dernière au WTA 250 de Melbourne 2, qu’elle avait remporté après avoir notamment infligé un cinglant 6-2, 6-0 à la 23e mondiale Daria Kasatkina.

Tombeuse de Belinda Bencic (22e) au deuxième tour, Anisimova se présentait devant la tenante du titre, Naomi Osaka, avec de solides atouts. Et, forcément, la confiance qui découle de ses huit victoires consécutives. Ce vendredi, elle a joué de manière décomplexée. Et s’est montrée patiente.

Le break qu’elle a concédé au début de la première manche a été rédhibitoire, Osaka se montrant très solide sur sa mise en jeu avec 14 des 17 points remportés derrière sa première balle. Mais après s’être procurée trois occasions sur son premier jeu de retour, la 60e mondiale a fait le break à son jeu suivant. Et à l’image de la Japonaise dans la première manche, elle n’a pas faibli pour revenir à un set partout.

Un très bon match pour Osaka malgré tout

Le niveau des deux joueuses était très proche et cela s’est confirmé lors de la troisième manche. Osaka a eu beau se procurer deux balles de match à 5-4 sur le service adverse, Anisimova les a sauvées avec autorité. Avant de réaliser un super tie-break quasi parfait, qu’elle a conclu sur un onzième ace (10-5).

La plus solide l’a emporté : si elles ont fait autant de fautes directes, Anisimova a fait plus de deux fois plus de coups gagnants (46 contre 21). Son agressivité a payé.

Naomi Osaka, 14e mondiale, perd son titre et sans doute bien plus que cela. Dans quelques semaines, elle va sortir du top 80 – une première depuis août 2016 – et, forcément, changer de dimension.

J’ai l’impression d’avoir beaucoup appris de ce match.

Naomi Osaka

A sa décharge, le niveau de jeu qu’elle a affiché contre Anisimova était très bon, avec quelques séquences, sur sa ligne de fond, où elle était injouable. Mais elle n’a pas su convertir ses deux balles de match et n’a pas su arrêter la tornade Anisimova, qui n’a rien d’une 60e mondiale, durant le tie-break final.

“Elle a très bien joué, a déclaré Osaka en conférence de presse. C’était un match de très haut niveau. Le rythme de sa balle m’a surpris. J’ai l’impression d’avoir beaucoup appris de ce match. Le dernier match que j’ai joué à New York, je pense que j’avais une attitude complètement différente. J’ai perdu mais je suis heureuse de la façon dont les choses se sont passées.”

Ce n’était que le deuxième tournoi d’Osaka, plutôt convaincante lors de ses deux premiers tours, depuis le dernier US Open. Si elle conserve ce niveau de jeu, elle ne devrait pas avoir de difficultés à refaire partie des meilleures.

Amanda Anisimova wins R3 AO 2022
Tennis – Australian Open – Melbourne Park, Melbourne, Australia – January 21, 2022 Amanda Anisimova of the U.S. reacts after winning her third round match against Japan’s Naomi Osaka || 218598_0424

La balade de Barty

En huitième de finale, Anisimova va affronter Ash Barty dans un remake de leur demi-finale de Roland-Garros 2019. La numéro un mondiale s’est baladée (6-2, 6-3) contre Camila Giorgi (30e), dangereuse lorsque tous ses coups rentrent dans le terrain. Depuis le début de la quinzaine, Barty a concédé seulement huit jeux en trois matches et six manches. Un total impressionnant.

Impériale, elle l’a encore été au service avec 4 aces, 93 % (!) de points remportés derrière sa première balle (25 points remportés sur 27). “Ash” n’a pas encore concédé sa mise en jeu depuis le début du tournoi. Et dans le jeu, ses variations mettent au tapis ses adversaires, à commencer par Giorgi, complètement perdue face à ces trajectoires.

“J’ai senti que j’étais capable de jouer à un bon niveau et d’exécuter ce que nous avions l’intention de faire”, a-t-elle déclaré en conférence de presse. A l’image de Giorgi, Anisimova frappe la balle fort à plat avec sans doute moins de fautes directes. “Il y a des similitudes, mais chaque joueuse est différente”, a-t-elle sombrement déclaré.

Barty lancée vers le titre à domicile ? Méfiance. En 2021, elle s’était également montrée très solide, ralliant les quarts sans perdre un set. Avant d’être surprise par Karolina Muchova. Méfiance aussi car Amanda Anisimova est capable de lui poser des problèmes.

Tennis – Australian Open – Melbourne Park, Melbourne, Australia – January 21, 2022 Australia’s Ashleigh Barty in action during her third round match against Italy’s Camila Giorgi || 218598_0375

Anisimova peut lui poser des problèmes

Barty se souvient qu’en 2019, leur demi-finale avait connu un scénario fou où Anisimova était menée 5-0 et avait sauvé deux balles de première manche avant de la remporter au jeu décisif. Puis elle avait mené 3-0 dans la deuxième manche, à trois jeux d’une première finale de Grand Chelem. Mais Barty avait fini par l’emporter (6-7, 6-3, 6-3). Et s’était adjugé son premier Majeur, deux jours plus tard.

“C’était un tournant dans ma carrière, a avoué Barty à propos de ce match. J’ai l’impression que c’était il y a une éternité, mais certains de ces souvenirs sont encore très vivaces.”

Puis elle a détaillé le moment où elle était à trois jeux d’être dehors. “C’était le plus grand moment de ce match. Je me souviens encore aujourd’hui de ce que je me disais à ce changement de côté. À partir de ce moment-là, je suis restée fidèle à ces valeurs et j’ai continué à essayer de progresser à chaque fois que j’étais sur le terrain, à résoudre les problèmes et à m’en sortir, même si cela n’a pas fonctionné à chaque fois.”

Australia’s Ashleigh Barty shakes hands with Amanda Anisimova of the U.S.
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.