Seul « un petit pourcentage » de joueurs non vaccinés bénéficiera d’exemptions pour l’Open d’Australie

Le directeur du tournoi de l’Open d’Australie a confirmé qu’il n’y aurait qu’un petit pourcentage d’exemptions médicales à leur obligation de vaccination.

Australian Open 2021

L’Open d’Australie va débuter dans moins d’un mois et le directeur du tournoi, Craig Tiley, a tenu à clarifier les choses concernant certains joueurs non vaccinés qui pourraient tout de même participer au tournoi, pour éviter une nouvelle polémique. 

Environ 3 000 personnes devraient se rendre en Australie, à Sydney ou à Melbourne en vue du premier tournoi du Grand Chelem de l’année. Le gouvernement de l’État a rendu la vaccination obligatoire, mais le tournoi a confirmé que des exemptions médicales délivrées par l’agence des forces frontalières sont possibles dans certaines circonstances.

Toutefois, toute personne bénéficiant d’une exemption médicale devra se soumettre à une série de tests pour prouver qu’il n’est pas positif au Covid-19, y compris une période d’auto-isolement.

« Ce qui est génial, c’est que tout le monde sera vacciné », a déclaré le directeur du tournoi, Craig Tiley. « Tous ceux qui viennent sont vaccinés et il y aura un petit pourcentage – un très petit pourcentage – qui aura une exemption médicale. »

« Ainsi, si un joueur, un supporter ou un employé se trouve sur le site, il est soit vacciné, soit bénéficie d’une exemption médicale approuvée et figure sur le registre de vaccination australien. Cela nous apporte la sécurité et un niveau de confort supplémentaire sur le site. »

Craig Tiley, Open d'Australie presentation, 2021
Craig Tiley, Open d’Australie presentation, 2021 – © Tennis Australia

Flou total autour du cas Djokovic

Le plus grand point d’interrogation reste autour de la participation du tenant du titre Novak Djokovic, qui a refusé à plusieurs reprises de dévoiler son statut vaccinal. Son père s’est exprimé à ce sujet mardi, dans l’émission télévisée serbe  K1 : « Ils doivent décider s’ils autorisent Novak à participer. S’ils décident [de ne pas le laisser entrer], ils doivent s’en tenir à leur décision. Il a remporté l’Open d’Australie à neuf reprises. Il veut maintenant jouer, mais ils doivent lui permettre de le faire. Novak fera ce qu’il pense être le mieux pour lui – personne ne lui imposera son opinion ».

Et Tiley de confirmer : « Si Novak se présente à l’Open d’Australie, soit il sera vacciné, soit il bénéficiera d’une exemption médicale. C’est son choix quant à son état de santé, son choix de rester personnel et privé comme chacun d’entre nous le ferait avec n’importe quel état de santé que nous pourrions avoir ou non. Nous n’allons pas le forcer ou lui demander de divulguer cela ».

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *