Abonnez-vous à la newsletter

21 janvier 1998 : Le jour où les sœurs Williams se sont affrontées pour la première fois

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Aujourd’hui, nous retournons en 1998, plus précisément au deuxième tour de l’Open d’Australie, pour voir comment Venus et Serena Williams se sont affrontées pour la première fois, réalisant ainsi la prédiction de leur père.

Ce qui s’est passé ce jour-là et pourquoi c’est historique : Premier affrontement entre les légendes (et soeurs) Williams

Ce jour-là, le 21 janvier 1998, les sœurs Williams s’affrontent pour la première fois sur le circuit, au deuxième tour de l’Open d’Australie. À l’issue du premier de leurs 31 affrontements, Venus, âgée de 17 ans à l’époque et finaliste du précédent US Open, domine Serena, âgée de 16 ans, 7-6, 6-1, avant de poursuivre sa route jusqu’en quarts de finale du tournoi.

Les actrices : Venus Williams et Serena Williams

  • Venus Williams, prodige dès ses premiers pas sur les courts

Venus Williams est née en 1980. Entraînée par son père, Richard, elle est annoncée comme un prodige du tennis depuis ses premiers pas sur le circuit, en 1994. Cependant, ce n’est qu’en 1997 qu’elle intègre le top 100, obtenant son premier résultat notable à Palm Springs, où elle se qualifié pour les quarts de finale en battant la 9e mondiale, Iva Majoli (7-5, 3-6, 7-5). Bien qu’elle ne soit que 66e mondiale au début de l’US Open 1997, elle n’y passe pas inaperçue, en raison de ses coups extrêmement puissants, de son charisme, mais aussi, finalement, parce qu’elle se fraye un chemin jusqu’à la finale, où elle est battue par Martinia Hingis à l’issue de la plus jeune finale de l’histoire du Grand Chelem. À l’entame de la saison 1998, elle est 16e mondiale.

Venus Williams 1998

Sa petite sœur, Serena, entame elle aussi une carrière de joueuse professionnelle, et leur père a audacieusement prédit qu’un jour, elles s’affronteraient en finale d’un tournoi du Grand Chelem. Beaucoup pensaient alors qu’il plaisantait, mais ils allaient bientôt réaliser à quel point Richard Williams était sérieux, lorsqu’en novembre 1997, Serena Williams réalise un premier exploit à Scottsdale. Agée de seize ans, classé 304e mondiale, elle s’extrait des qualifications et se hisse jusqu’en demi-finales, battant au passage Mary Pierce (7e mondiale, 6-3, 7-6) et Monica Seles (4e mondiale, 4-6, 6-1, 6-1). En janvier 1998, au tournoi de Sydney, elle s’extrait des qualifications puis élimine Lindsay Davenport, n°3 mondiale, en quart de finale (1-6, 7-5, 7-5), avant de s’incliner en demi-finale contre Arantxa Sanchez-Vicario (6-2, 6-1).

Le lieu : Melbourne (Australie)

Contrairement aux autres tournois du Grand Chelem, l’Open d’Australie (d’abord appelé Championnat d’Australasie puis Championnat d’Australie) a changé plusieurs fois de lieu au fil des ans. L’épreuve changeait même de ville chaque année avant de s’installer à Melbourne en 1972, et pas moins de cinq villes australiennes l’ont accueillie à au moins trois reprises : Melbourne, Sydney, Adelaïde, Brisbane et Perth. Ses dates ont été assez mouvantes également, entre début décembre et fin janvier, faisant de l’Open d’Australie parfois le premier, parfois le dernier Grand Chelem de la saison. Jusqu’en 1982, la plupart des meilleurs joueurs font l’impasse sur l’épreuve en raison de son éloignement et des prix insuffisants, mais à partir de la victoire de Mats Wilander, la dynamique change. Pour rendre le tournoi plus attractif, le comité du tournoi déploie d’énormes efforts qui mènent au déménagement de l’épreuve vers un nouveau site, Flinders Park (qui sera plus tard renommé Melbourne Park), à l’abandon du gazon pour des courts en dur, et à la construction du premier court central doté d’un toit rétractable. La dotation augmente également, et il ne faut alors que quelques années pour que l’Open d’Australie devienne le Grand Chelem préféré de nombreux joueurs. 

L’histoire : Venus Williams remporte le duel des deux soeurs en deux manches

En janvier 1998, l’époque où l’on se moquait des prédictions de Richard Williams est déjà révolue. Ses filles, Venus, 17 ans, et Serena, d’un an plus jeune, ont déjà montré leur valeur sur le court. Venus, finaliste du dernier US Open, est 16e mondiale, tandis que Serena a déjà battu trois joueuses du top 10 avant le début de l’Open d’Australie, occupant le 53e rang au classement WTA.

Richard avait dit, l’année précédente, qu’un jour, ses filles allaient se disputer la première place mondiale et s’affronter dans une finale de Grand Chelem. Si cela devait un jour se produire, ce ne serait pas à l’Open d’Australie 1998 : dans le tableau final, les sœurs Williams ne sont qu’à un match d’écart et peuvent donc s’affronter dès le deuxième tour. Sans surprise, Venus balaye Alexia Dechaume-Balleret (6-3, 6-0), mais Serena réalise en revanche une grosse perf en éliminant la Roumaine Irina Spirlea, numéro 9 mondiale (6-7, 6-3, 6-1).

Alors que leur mère s’installe dans un coin neutre des tribunes, apparemment plus préoccupée par la relation entre ses filles que par l’issue du match, les deux étoiles montantes disputent un premier set très serré, émaillé de huit breaks. Mais Venus, plus expérimentée, fait preuve de plus de maîtrise pour s’imposer dans le tie-break (7-4). Le deuxième défile beaucoup plus vite, Serena appelant le kiné pour lui faire un bandage au genou droit alors qu’elle est déjà menée 3-0. L’aînée des deux phénomènes l’emporte 7-6, 6-1.

Lors des interviews qui suivent leur première rencontre sur le circuit principal, les deux sœurs montrent la même confiance que leur père.

“Ce que vous avez vu, c’est l’avenir”, déclare Serena, selon le New York Times. Tant qu’à perdre au deuxième tour, autant que ce soit contre Venus ; j’ai essayé de continuer à la considérer comme quelqu’un d’autre, mais je suppose que Venus a un peu plus d’expérience que moi.”

“Je nous vois comme les têtes de série n° 1 et n° 2, interchangeables”, affirme quant à elle Venus. “Le match d’aujourd’hui aurait été très amusant s’il s’agissait d’une finale, mais ce n’était pas si drôle que ça d’éliminer ma petite sœur au deuxième tour.”

La postérité du moment : 31 affrontements entre les soeurs Williams

Venus Williams ira jusqu’en quarts de finale de l’Open d’Australie 1998, où elle sera battue par Lindsay Davenport (1-6, 7-5, 6-3). 

Venus and Serena Williams after the Miami final in 1999

Serena avait raison : cette première rencontre était un aperçu de l’avenir. Au total, les sœurs Williams s’affronteront 31 fois au cours des 20 années suivantes, y compris lors de 9 finales de Grand Chelem – 7 d’entre elles étant remportées par Serena, qui battra même sa sœur dans quatre finales de tournois majeurs consécutives en 2002-2003. Venus remportera sept titres du Grand Chelem tout au long de sa carrière, à l’US Open (2000, 2001) et à Wimbledon (2000, 2001, 2005, 2007, 2008). Serena, quant à elle, gagnera 23 tournois du Grand Chelem en simple et occupera la première place mondiale pendant 319 semaines.

Ensemble, les sœurs Williams remporteront également 14 tournois du Grand Chelem en double.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.