le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Wawrinka sur la retraite de Federer : “Il aurait mérité une meilleure sortie”

En conférence de presse du Moselle Open, Stan Wawrinka est revenu sur la retraite de son ami Roger Federer.

Wawrinka et Federer, Roland-Garros 2019 Wawrinka et Federer, Roland-Garros 2019 – © Zuma / Panoramic

Présent au Moselle Open et vainqueur de son premier tour ce mercredi, Stan Wawrinka ne sera pas à la Laver Cup pour suivre le dernier tournoi de la carrière de son compatriote Roger Federer. Lundi, après avoir remporté son deuxième match des qualifications à Metz synonyme de qualification dans le grand tableau, le Suisse a été interrogé en conférence de presse sur la retraite de l’homme aux 20 titres du Grand Chelem.

Stan Wawrinka avait déjà rendu un bel hommage à Roger Federer sur les réseaux sociaux avec ce message publié sur son compte Twitter officiel : « Le tennis ne sera plus jamais le même sans toi. Profite du prochain chapitre de ta vie avec ta belle famille. ». Devant les journalistes, le Suisse s’est montré très honnête comme à son habitude. 

« Il a repoussé toutes les limites possibles au niveau des résultats, de la capacité à revenir et à s’adapter. L’annonce de sa retraite m’a inspiré de la tristesse. La tristesse d’avoir un grand joueur, un ami, un grand frère qui s’arrête. D’une certaine façon, peut-être qu’il aurait mérité une meilleure sortie, probablement. C’est un choc pour tout le monde, même si ça fait un moment qu’il n’a pas pu jouer à cause de ses blessures. »

Wawrinka : “Federer, c’est comme un grand frère”

Le joueur de 37 ans a connu de superbes moments avec Roger Federer tout au long de sa carrière, notamment avec le maillot de la Suisse. Les deux hommes ont notamment remporté la Coupe Davis en 2014 et la médaille d’or en double aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Ami avec le Bâlois, Stan Wawrinka a expliqué qu’il avait eu de la chance de le côtoyer et de pouvoir progresser grâce à ses conseils. 

« C’est impossible pour moi de choisir quel moment passé avec Roger je préfère. On a vécu tellement de choses. Notre relation a grandi au fil des années. Lors de notre premier entraînement, j’avais 16 ans, j’étais allé à Bienne pour m’entraîner avec lui sur terre battue, c’était incroyable. »

« C’était comme un grand frère, une chance énorme pour moi, le numéro un mondial, un mec au top, un Suisse avec qui j’avais la chance de pouvoir m’entrainer, d’apprendre, l’appeler pour avoir des conseils. Et on est devenu amis par la suite avec toutes les expériences qu’on a vécu avec notamment la victoire en Coupe Davis, c’était le rêve ultime de pouvoir le faire avec lui. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *