Pas trop tard pour aller chercher Nadal et Federer, affirme Djokovic

Si Novak Djokovic a désormais trois titres du Grand Chelem de retard sur Rafael Nadal et Roger Federer, le Serbe reste motivé à l’idée d’aller chercher des records dans sa carrière. C’est même ça qui le guide en priorité.

Djokovic at Roland-Garros 2020

Le nombre de titres du Grand Chelem est l’un des arguments principaux dans le débat du GOAT entre Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic. Après la défaite sèche de Djokovic contre un Nadal intouchable en finale de Roland-Garros ce dimanche (6-0, 6-2, 7-5), le Serbe (17) se trouve à trois unités du Maestro suisse et du “King of Clay”. Mais il les garde en ligne de mire, à 33 ans, comme il l’a indiqué dimanche soir:

“Si je pensais que c’était trop tard, j’aurais pris ma retraite aujourd’hui. Mais je ne pense pas que ça le soit, je continuerai tant que j’ai de l’énergie dans les jambes, de l’amour pour le sport et de l’envie.”

 

Novak Djokovic and Rafael Nadal, Roland-Garros 2020

 

Djokovic : “J’ai la peau dure”

Sa force mentale va, assure-t-il, l’aider à se maintenir au top, particulièrement en suivant les exemples de Federer (39 ans) et de Nadal (34 ans), par moments plus en difficulté dans leur carrière, mais qui ont toujours réussi à revenir pour engranger davantage de trophées.

“Une défaite, même en finale de Grand Chelem, ne peut pas me déstabiliser. J’ai la peau dure, je ne me laisse pas perturber par diverses spéculations. Nadal et moi, et surtout Federer, on nous a mis de côté maintes fois, certains nous envoyaient à la retraite. Mais nous revenons toujours et nous prouvons que nous sommes les meilleurs au monde, malgré la pression.”

Djokovic a aussi indiqué que son approche pourrait changer s’il devait battre le record de semaines passées à la première place mondiale, qui appartient à Federer (310 contre 275 pour le Serbe), dès la saison prochaine. Il pourrait ensuite se concentrer encore plus sur les tournois du Grand Chelem, notamment dans la gestion de son calendrier.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *