Le sacre de Djokovic à Roland-Garros va peser lourd dans la course aux records

En s’imposant à Roland-Garros dimanche, Novak Djokovic est devenu le premier joueur de l’ère Open a avoir remporté les quatre Grands Chelems au moins deux fois. Il s’est également rapproché à une longueur de Federer et Nadal avec son 19e titre du Grand Chelem.

14 juin 2021
Novak Djokovic, Roland-Garros 2021

Le débat du GOAT ne cesse d’agiter les débats sur la planète tennis. Federer, Nadal ou Djokovic ? Pour le moment, impossible de répondre clairement à cette question mais une chose est sûre, en s’imposant à Roland-Garros dimanche, le Serbe a marqué de gros points dans la course aux records. 

Tout d’abord car il a remporté à Paris son 19e titre du Grand Chelem. En réalisant cette performance, il s’est rapproché à une longueur du record absolu co-détenu par ses deux plus grands rivaux, Roger Federer et Rafael Nadal, qui en ont remporté 20. 

Novak Djokovic, qui a déclaré à l’issue de la finale de Roland-Garros qu’il n’avait jamais pensé que c’était « mission impossible » d’égaler ces deux champions, n’a jamais été aussi proche du Suisse et de l’Espagnol. Rappelons qu’en octobre dernier, le numéro un mondial était à trois longueur des 20 Grands Chelems et qu’il a depuis accéléré en s’imposant à l’Open d’Australie et Roland-Garros. 

Novak Djokovic at Roland-Garros in 2021
Novak Djokovic à Roland-Garros 2021 © JB Autissier / Panoramic

Djokovic seul au monde

« Roger et Rafa m’inspirent. Tant qu’ils dureront, j’irai de l’avant. C’est une compétition entre nous dans tous les domaines. » Ce sont les mots de Novak Djokovic à l’issue de son sacre à Melbourne en février dernier. Le Serbe n’a qu’une obsession, dépasser les plus grands de ce sport et s’emparer des plus grands records du tennis.

Mission accomplie dimanche à Roland-Garros. Novak Djokovic est devenu le premier joueur de l’ère Open a avoir remporté les quatre tournois du Grand Chelem au moins deux fois. Une performance que n’ont jamais accomplie Roger Federer et Rafael Nadal. Il manque un titre au Suisse à Paris pour égaler son rival serbe. L’Espagnol, lui, ne s’est imposé qu’une seule fois en Australie. 

Le Grand Chelem calendaire est possible 

Remporter les quatre tournois du Grand Chelem la même année, personne n’a réalisé cette performance depuis 1969 sur le circuit masculin. A l’époque, Rod Laver avait réussi cet exploit pour la deuxième fois de sa carrière après 1962. L’Américain Donald Budge a également réalisé ce Grand Chelem calendaire en 1938, une autre époque.

Novak Djokovic a fait la moitié du chemin vers ce fameux « Grand Chelem doré » en remportant l’Open d’Australie et Roland-Garros en 2021. C’est la deuxième fois de sa carrière qu’il se retrouve dans cette position après 2016. A l’époque, ses chances s’étaient envolé après une défaite au troisième tour de Wimbledon face à Sam Querrey. 

Mais si quelqu’un peut le faire, c’est bien lui. Le numéro un mondial est le seul joueur de l’ère Open a avoir fait le Grand Chelem sur deux années, en s’imposant à Wimbledon et l’US Open en 2015, puis en soulevant le trophée à l’Open d’Australie et Roland-Garros la saison suivante en 2016. « Marquer l’histoire de ce sport que j’aime tant, c’est une fierté et c’est gratifiant pour moi » a déclaré le Serbe en conférence de presse dimanche. C’est certain, il a encore faim. 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *