le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Roland-Garros, et les Grands Chelems, pourront accueillir les joueurs russes sans condition (Amélie Oudéa-Castéra)

es Russes seront en situation de jouer Roland-Garros, a affirmé la directrice générale de la FFT Amélie Oudéa-Castéra, laissant entendre qu’il en irait de même pour les autres tournois du Grand Chelem. Elle s’exprimait au lendemain de la déclaration du ministre des Sports britanniques suggérant que les participants à Wimbledon devaient être notoirement anti-Poutine.

Daniil Medvedev, Roland-Garros 2021 Daniil Medvedev à Roland-Garros 2021 (© Federico Pestellini)

Daniil Medvedev et les autres joueurs russes n’auront pas à passer un test de convictions politiques avant de participer à Roland-Garros, ni à Wimbledon et aux autre tournois du Grand Chelem, a indiqué Amélie Oudéa-Castera, la directrice générale de la FFT, mercredi.

Elle a rappelé que Roland-Garros se tiendrait au « cap » fixé par le Comité International Olympique, puis par la déclaration commune des organes dirigeants du tennis mondial le 1er mars et à la position de 37 ministres des Sports le 9 mars.

Oudéa-Castéra répondait à une question sur la recommandation du ministre des Sports britannique, qui souhaite obtenir que le All England Club, organisateur de Wimbledon, exige un engagement public anti-Poutine de tous les participants russes et biélorusses.

Risques pour les familles en Russie

« À ce stade, nous n’avons pas l’intention d’entrer dans le détail des situations personnelles et individuelles, dont on sait en plus qu’elles peuvent être extraordinairement dépendantes des situations familiales vécues par les uns et les autres », a déclaré Amélie Oudéa-Castéra, dans un écho discret aux risques qui pèseraient sur les proches des joueurs qui s’exprimeraient ouvertement contre le régime.

« Les tournois du Grand Chelem ont produit un communiqué le 1er mars qui annule les tournois disputés en Russie et en Biélorussie, qui suspend les équipes de ces fédérations dans les compétitions par équipes et qui exige, dans les compétitions individuelles, un strict régime de neutralité, sans drapeau ou autre référence au pays. »

“Nous sommes tous sur cette position”

« Dans les compétitions individuelles, seuls les sportifs sélectionnés par leur pays pour les représenter peuvent faire l’objet d’une suspension. » Ce n’est pas le cas du tennis, où les joueurs sont autorisés à participer aux tournois sur la base de leur classement.

« C’est notre position commune, et elle a été confortée par la déclaration commune de 37 ministres des Sports du 9 mars 2021″, a souligné Amélie Oudéa-Castéra qui a indiqué être en relation permanente avec son homologue britannique en charge de Wimbledon. : « Nous sommes tous sur cette position et dans une posture de dialogue continu”, a-t-elle persisté.

« Nous sommes très vigilants sur tout ce qui pourrait se passer. Nous constatons qu’il y a beaucoup d’émotion à Indian Wells. Pour l’instant nous tenons ce cap et c’est le bon. »

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *