Roland-Garros, le récap du tableau féminin : Andreescu et Muguruza surprises d’entrée, Swiatek sur sa lancée

Votre guide pour tout ce qu’il faut savoir sur la 2e journée de Roland-Garros chez les femmes, avec l’élimination d’entrée de Muguruza et d’Andreescu et les qualifications de Swiatek, Williams, Tan, Garcia, ou encore Kenin.

Iga Swiatek at Roland-Garros in 2021
  • Elles ont gagné ce lundi à Roland-Garros (1er tour) : Sofia Kenin (N°4), Serena Williams (N°7), Iga Swiatek (N°8), Belinda Bencic (N°10), Elise Mertens (N°14), Marketa Vondrousova (N°20), Jessica Pegula (N°28), Caroline Garcia, Harmony Tan
  • Elles ont perdu ce lundi à Roland-Garros (1er tour) : Bianca Andreescu (N°6), Garbiñe Muguruza (N°12), Kiki Bertens (N°16), Johanna Konta (N°19), Petra Martic (N°22), Nadia Podoroska, Alizé Cornet, Jelena Ostapenko
  • Pour suivre toute l’actualité de Roland-Garros, rendez-vous sur cette page
  • Pour suivre les matchs en direct, voir le tableau masculin et le tableau féminin, nous vous recommandons de vous rendre le site officiel du tournoi.
  • Le programme de mardi à Roland-Garros est disponible ici (celui du jour est ici)
  • Et tout ce que vous devez savoir sur le tournoi (informations pratiques, billets, etc.) est disponible dans cet article.

La décision radicale d’Osaka

Naomi Osaka a tranché : elle a choisi de se retirer du tableau féminin de Roland-Garros. La Japonaise, tête de série numéro 2, a fait part de sa décision lundi via un long message posté sur les réseaux sociaux. Le retrait d’Osaka, qui avait battu Patricia Maria Tig dimanche au premier tour (6-4, 7-6), est lié à son choix de ne pas se présenter en conférences de presse pendant toute la durée du Grand Chelem parisien.

Ainsi absente devant les journalistes après sa victoire, Osaka avait écopé d’une amende de 15 000 euros et un communiqué commun des quatre tournois du Grand Chelem l’a menacée d’exclusion en cas de manquements répétés à ses obligations médiatiques. Révélant des épisodes dépressifs dans la foulée de son titre à l’US Open 2018, Osaka a mis en avant sa volonté de préserver sa santé mentale pour justifier son retrait et indiqué qu’elle resterait en marge du circuit pour une durée indéterminée.

Serena, première vainqueure en night-session

La première vainqueure d’un match en night-session à Roland-Garros est américaine : Serena Williams a battu non sans mal la Roumaine Irina-Camelia Begu en deux manches (7-6 [6], 6-2) pour rallier le deuxième tour. L’Américaine, pas à son meilleur niveau physique, a sauvé deux balles de set dans la première manche avant d’accélérer et de se rassurer. Elle sera opposée au deuxième tour à la Roumaine Buzarnescu.

Swiatek toujours intouchable à Roland-Garros

De retour à Roland-Garros huit mois après sa folle épopée jusqu’au titre, Iga Swiatek n’a pas tremblé pour son entrée en lice, contre son amie Kaja Juvan. La tête de série numéro 8 s’est imposée en deux sets (6-0, 7-5), malgré une deuxième manche moins bien maîtrisée (17 fautes directes), mais a tranquillement décroché une huitième victoire consécutive à Paris.

Swiatek en est même à seize sets remportés d’affilée sur les courts de la Porte d’Auteuil, n’ayant perdu que 33 jeux au cours de cette série. A noter qu’au moment où elle menait 6-0, 1-0, elle avait remporté ses 20 derniers jeux, après avoir infligé une double bulle à Karolina Pliskova en finale de Rome. Swiatek sera opposée à Rebecca Peterson ou Shelby Rogers au tour suivant.

Andreescu battue par la 85e mondiale

C’est la première grosse surprise du tournoi féminin à Roland-Garros ! Bianca Andreescu, tête de série numéro 6, s’est inclinée dès le premier tour face à la 85e mondiale Tamara Zidansek. Malgré le gain de la première manche, la Canadienne n’a jamais réussi à prendre définitivement le dessus sur son adversaire slovène (7-6, 6-7, 7-9).

En perdant sa mise en jeu à sept reprises ce lundi, Bianca Andreescu ne pouvait pas espérer s’en sortir. A 8-7 en faveur de son adversaire dans l’ultime manche, la Canadienne a une nouvelle fois craqué sur son service pour offrir la victoire à Zidansek. Une grande déception pour Andreescu, elle qui n’avait encore jamais perdu de match sur terre battue sur le circuit principal…

Le cauchemar de Muguruza

40 fautes directes pour 9 coups gagnants, en 17 jeux et à peine 1h30′ de jeu : Garbiñe Muguruza a vécu un calvaire pour son entrée en lice à Roland-Garros. La tête de série numéro 12 n’est jamais vraiment entrée dans son tournoi et l’a quitté dès le premier tour, la victoire revenant logiquement à Marta Kostyuk (6-1, 6-4). L’Ukrainienne de 18 ans, 81e mondiale qui a disputé deux demi-finales sur le circuit WTA en 2021 (Abou Dhabi et Istanbul), affrontera Saisai Zheng ou Sara Sorribes Tormo au tour suivant.

Muguruza quitte un tournoi du Grand Chelem d’emblée pour la première fois depuis l’US Open 2019. Mais l’Espagnole, brillante en début de saison, sortait de trois éliminations consécutives au stade des huitièmes de finale sur le circuit WTA. De là à envisager un tel fiasco sur les courts de la Porte d’Auteuil, ce n’était quand même pas si évident.

Kenin sortie du piège Ostapenko

Dans le duel entre la vainqueure de Roland-Garros 2017 et la lauréate de l’Open d’Australie 2020, c’est Sofia Kenin qui s’en est sortie, non sans mal. L’Américaine a disposé en trois manches (6-4, 4-6, 6-2) de Jelena Ostapenko.

Dans un match où les fautes directes ont été très nombreuses (32 pour Kenin, 48 pour Ostapenko), la finaliste du dernier Roland-Garros a été la plus solide dans la dernière manche. Elle sera opposée à la qualifiée américaine Hayley Baptiste (203e), tombeuse en deux manches (6-1, 6-4) de la Russe Anna Blinkova (77e).

Une année noire pour Bertens

Kiki Bertens n’avait plus été sortie dès le premier tour d’un tournoi du Grand Chelem depuis l’US Open 2017. La Néerlandaise a été éliminée d’entrée à Roland-Garros ce lundi, s’inclinant contre Polona Hercog, 73e mondiale (6-1, 3-6, 6-4). La tête de série numéro 16, demi-finaliste à Roland-Garros en 2016, reste ainsi dans la continuité de sa saison 2021 très compliquée, au sortir d’une opération du tendon d’Achille fin octobre.

De retour à la compétition début mars à Doha, Bertens n’a gagné que deux matchs sur sept disputés et n’a encore battu aucune joueuse du Top 100 cette année. De son côté, Hercog affrontera Laura Siegemund ou Caroline Garcia au deuxième tour. Avec l’occasion d’égaler son meilleur résultat en Grand Chelem (deux fois au troisième à Roland-Garros et deux fois à Wimbledon).

Au moins deux Françaises au deuxième tour, Tan et Garcia

Après les éliminations d’Océane Dodin, de Diane Parry, d’Elsa Jacquemot et de Clara Burel dimanche, le tennis féminin français attendait la qualification d’une première représentante pour le deuxième tour. Avec l’affrontement entre Harmony Tan et Alizé Cornet en ouverture du programme ce lundi, il y avait la garantie de retrouver au moins une Française au tour suivant. Et c’est la moins bien classée des deux qui est passée.

149e au classement WTA, Tan a décroché la première victoire en Grand Chelem de sa carrière, en battant Cornet en deux sets (6-4, 6-4). La Niçoise, qui n’a plus atteint le troisième tour à Roland-Garros depuis 2017, était diminuée après avoir abandonné à Strasbourg en raison d’une blessure à la hanche. Au prochain tour, Han défiera Marketa Vondrousova, tête de série numéro 20 et finaliste de Roland-Garros en 2019, qui a évité le piège Kaia Kanepi (4-6, 6-3, 6-0).

Un peu plus tard dans la journée, une deuxième Française s’est qualifiée pour le deuxième tour de Roland-Garros. Très en jambes, Caroline Garcia, 58e au classement WTA a facilement dominé Laura Siegemund, en deux manches (6-3, 6-1).

Les autres résultats

  • Dans un des chocs du premier tour, Belinda Bencic (N°10) s’est baladée (6-0, 6-3) contre Nadia Podoroska (42e), demi-finaliste ici-même en 2020.
  • Elise Mertens (N°14) a facilement battu la qualifiée australienne Storm Sanders, 161e mondiale (6-4, 6-1).
  • Finaliste de Roland-Garros en 2019, Marketa Vondrousova (N°20) a renversé Kaia Kanepi (4-6, 6-3, 6-0).
  • Sorana Cirstea, de retour à son meilleur niveau ces dernières semaines, a disposé en deux manches de Johanna Konta, tête de série numéro 19 (7-6, 6-2).
  • Petra Martic (N°22) a subi la puissance de l’imprévisible Italienne Camila Giorgi, qui s’est imposée en trois manches. La Croate, protégée de Francesca Schiavone, avait atteint les quarts de finale en 2019.
  • Jessica Pegula (N°28) s’est imposée dans la douleur (6-4, 4-6, 6-4) contre la Chinoise Lin Zhu, 99e mondiale.
  • Daria Kasatkina a eu besoin de trois sets (6-3, 5-7, 6-3) pour se défaire de la Japonaise Misaki Doi.
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *