Abonnez-vous à la newsletter

Sensation à Roland-Garros, Zverev résiste à la pépite Alcaraz lors d’un combat intense pour décrocher son billet pour les demi-finales 

Alexander Zverev est en demi-finale de Roland-Garros pour la deuxième année consécutive. Il a battu Carlos Alcaraz ce mardi (6-4, 6-4, 4-6, 7-6).

Alexander Zverev, Roland-Garros 2022 Alexander Zverev, Roland-Garros 2022 – © Federico Pestellini / Panoramic

Stupeur à Roland-Garros, un des trois grands favoris du tournoi est tombé ! Carlos Alcaraz, 19 ans et invaincu depuis avril, a été dominé par le numéro trois mondial Alexander Zverev sur la terre battue parisienne (6-4, 6-4, 4-6, 7-6). L’Allemand a joué un match parfait et a su résister au retour de son adversaire pour décrocher son billet pour les demi-finales du Grand Chelem parisien.

Zverev a aussi passé un cap, c’est la première victoire de sa carrière face à un Top 10 en Grand Chelem. 

Avant même le début de la rencontre, Carlos Alcaraz, sixième mondial, était placé comme le favori de ce quart de finale contre Alexander Zverev, pourtant mieux classé. Invaincu depuis 14 matches, titré à Barcelone et Madrid, et vainqueur du duel précédant entre les deux hommes, la dynamique était en faveur de l’Espagnol.

Mais l’Allemand a tenu à rappeler à tout le monde qu’il était un multiple vainqueur en Masters 1000, finaliste en Grand Chelem et double vainqueur du Masters. 

Zverev à son meilleur niveau

Très expérimenté à ce stade de la compétition en Grand Chelem, Alexander Zverev a joué un premier set de très haut niveau. Avec 78% de points gagnés derrière sa première balle, 80% derrière sa seconde et seulement sept fautes directes dans le premier acte, le numéro trois mondial n’a pas laissé la moindre ouverture à son jeune adversaire, trop brouillon. 

Alexander Zverev, Roland-Garros 2022
Alexander Zverev, Roland-Garros 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Carlos Alcaraz était loin d’être aussi à l’aise que lors de ses deux dernières session de nuit, lorsqu’il a balayé Sebastian Korda (6-4, 6-4, 6-2) puis Karen Khachanov (6-1, 6-4, 6-4). L’Espagnol, très tendu, a débuté la rencontre en demi-teinte, en forçant trop ses coups. Avec 16 fautes directes pour seulement 8 coups gagnants dans la première manche, il s’est fait breaker à 2-2 et n’a pas su élever son niveau pour revenir au score.

Les yeux rivés sur son clan en mode patron, Alexander Zverev n’a pas baissé le rythme dans le deuxième acte de ce quart de finale. L’Allemand a maintenu un très bon niveau au service tout en maintenant son agressivité à l’échange. Les deux pieds dans le court, il a dicté les échanges et a frappé 12 coups gagnants pour seulement 8 fautes directes.

Alcaraz frustré

Dans le septième jeu, le natif de Hambourg a accéléré pour prendre la mise en jeu d’un Carlos Alcaraz frustré par ses nombreuses erreurs (16 fautes directes). L’Espagnol a eu des occasion pour recoller au score, alors que Zverev servait pour conclure le set à 5-4, mais il a manqué ses deux balles de debreak avant de se résoudre à regagner sa chaise en étant mené deux sets à zéro. Un handicap qu’il n’a encore jamais réussi à surmonter en Grand Chelem. 

Visiblement dans un mauvais jour, Carlos Alcaraz n’a pourtant rien lâché et s’est accroché pour continuer de croire en ses chances. Mais il n’a pas réussi à élever son niveau de jeu pour rivaliser avec un Alexander Zverev qui aura été impressionnant de régularité dans sa performance XXL. Le troisième set a été plus accroché avec aucune balle de break à se mettre sous la dent jusqu’à 4-4.

Alcaraz a montré sa force mentale malgré tout

Sur son jeu de service et à deux jeux de l’élimination, le joueur de 19 ans a tremblé et s’est retrouvé mener 30-40. Mais cette balle de break, qui sonnait comme une balle de match, a été sauvée avec une merveille d’amortie signé Carlos Alcaraz. Le poing serré, l’Espagnol a réussi à conserver sa mise en jeu pour se retrouver à 5-4 en sa faveur. 

Dans le jeu suivant, grâce notamment à des amorties bien senties, le sixième joueur mondial a fait chavirer le public du court Philippe-Chatrier en réussissant pour la première fois de la rencontre à prendre le service d’Alexander Zverev pour s’offrir une quatrième manche ! Bousculé, malmené, dominé, Carlos Alcaraz n’a rien lâché. 

Carlos Alcaraz a cru pouvoir pousser Zverev aux cinq sets (© AI / Reuters / Panoamic)

Dans une quatrième manche très serrée, les deux joueurs ont enfin joué leur meilleur tennis en même temps. Carlos Alcaraz a retrouvé sa puissance de feu en coup droit et en revers, Alexander Zverev a maintenu son niveau de jeu sans toutefois parvenir à maîtriser son adversaire comme dans les deux premiers set. 

Souverains au service, les deux hommes n’ont pas concédé la moindre balle de break jusqu’à 4-4. Au service, dans la même position que dans le troisième acte, Carlos Alcaraz n’a cette fois-ci pas su résister à la pression de l’Allemand. Mené 15-40, l’Espagnol a sauvé une première balle de break avant de craquer sur la seconde sur une vilaine double faute.

Zverev a remporté un tie-break exceptionnel

Une nouvelle fois dos au mur, le sixième mondial a prouvé une nouvelle fois qu’il était fait d’un autre bois. Mentalement très costaud, Carlos Alcaraz a été monumental en retour de service pour debreaker au meilleur des moments, pour recoller à 5-5 dans une ambiance irrespirable. Les deux hommes se sont logiquement départagés dans un tie-break sous haute tension.

Dans ce fameux jeux décisif, le niveau proposé a été phénoménal. Passing de revers gagnant en bout de course de la part de Zverev, séquence amortie – lob – amortie bien sentie d’Alcaraz. Après une lutte intense,

C’est l’Espagnol qui a eu la première balle de set à 6-5, bien sauvée par son adversaire. 

Zverev a ensuite eu une première balle de match à 7-6, manquée avec un revers dans le filet. C’est finalement le numéro trois mondial qui a eu le dernier mot en plaçant un retour de revers gagnant incroyable à 8-7 pour s’offrir son billet pour les demi-finales de Roland-Garros. C’est la deuxième année consécutive que le numéro trois mondial atteint ce stade de la compétition à Paris. Il y retrouvera Novak Djokovic ou Rafael Nadal, pour un nouveau combat.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.