Dans son discours d’après-match, Djokovic a apporté son soutien à Tsitsipas après les critiques sur ses pauses toilettes

Après sa victoire face à Alexander Zverev en demi-finale de l’US Open, Novak Djokovic a eu un petit mot de soutien pour Stefanos Tsitsipas, et a expliqué qu’il ne méritait pas toutes les critiques à propos de ses pauses toilettes.

Novak Djokovic est sur tous les fronts. Après avoir battu Alexander Zverev en demi-finale de l’US Open, le numéro un mondial a spontanément parlé du Grand Chelem calendaire, de son prochain adversaire, mais il a également tenu à apporter son soutien à Stefanos Tsitsipas

Critiqué pour ses pauses toilettes trop longues et même accusé de triche par certains joueurs, notamment Alexander Zverev à Cincinnati et Andy Murray au premier tour de l’US Open, le Grec a beaucoup souffert pendant ces dernières semaines à propos de ce sujet, et le Serbe a expliqué dans son discours d’après-match, sur le court Arthur-Ashe, que ce dernier ne méritait pas cet acharnement.

« Je dois défendre Stefanos Tsitsipas, je ne pense pas qu’il fasse quelque chose de mal. Je le soutiens. Parce que la règle n’est pas claire. Vous pouvez dire que tout est relatif, que tout le monde voit les choses différemment, je fais ici une disgression mais je dois dire, parce que c’était un sujet brûlant ces dernières semaines, qu’il ne méritait pas toutes les attaques qu’il a reçues de la part des médias et de tout le monde » a expliqué Novak Djokovic.

Ces derniers jours, Patrick Mouratoglou avait également tenu à défendre Stefanos Tsitsipas en apportant un regard différent sur ces fameuses pauses toilettes dans la rubrique « L’oeil du coach #37 » de Tennis Majors. L’entraîneur de Serena Williams avait expliqué que le troisième joueur mondial prenait du temps aux vestiaires pour se recentrer sur lui-même et non pas pour gêner l’adversaire, et encore moins pour tricher. Il avait aussi indiqué que Tsitsipas avait pris exemple sur le toilet break de Djokovic en finale de Roland-Garros.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *