De Raducanu à Chang : Notre Top 10 des vainqueurs de Grand Chelem les plus surprenants

Emma Raducanu a réalisé l’un des plus grands exploits de l’histoire du tennis en remportant l’US Open en s’étant extirpée des qualifications. Voici notre Top 10 des vainqueurs de Grand Chelem les plus improbables de l’ère Open.

13 septembre 2021
Emma Raducanu at the 2021 US Open

Le choc de la victoire d’Emma Raducanu à l’US Open en 2021 restera dans les annales du tennis, comme l’une des plus grandes sensations de l’histoire en Grand Chelem. La Britannique est sortie des qualifications pour remporter le tout premier titre de sa carrière. Voici les 10 vainqueurs de Grand Chelem les plus surprenants de l’ère Open.

1. Emma Raducanu

Ce qu’elle a accompli : Remporter l’US Open 2021.

Pourquoi c’était exceptionnel : Pour sa deuxième participation seulement au tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem et classée 150e mondiale, Raducanu a remporté 10 matchs sans perdre un set pour devenir la première, femmes et hommes confondus, à sortir des qualifications pour gagner un titre en Majeur. Elle est aussi la première femme britannique à soulever un trophée en Grand Chelem depuis Virginia Wade à Wimbledon en 1977.

2. Goran Ivanisevic

Ce qu’il a accompli : Remporter Wimbledon en 2001.

Pourquoi c’était exceptionnel : Trois fois finaliste, Goran Ivanisevic semblait avoir laissé passer sa chance. 125e au classement ATP, il avait même eu besoin d’une invitation pour jouer à Wimbledon à 2001. Côté à 150, il ne lui était donné qu’une infime chance d’aller au bout, mais il a balayé tous les pronostics pour aller jusqu’au titre, dominant Pat Rafter dans l’une des finales les plus mémorables de tous les temps.

3. Boris Becker

Ce qu’il a accompli : Remporter Wimbledon en 1985.

Pourquoi c’était exceptionnel : Même si Becker avait gagné le titre au Queen’s, il n’était pas tête de série à Wimbledon et n’avait encore que 17 ans. Peu le croyaient capable d’aller au bout dans un tableau où figuraient John McEnroe et Jimmy Connors. Mais les deux Américains ayant été battus par Kevin Curren pendant le tournoi, l’Allemand en a profité pour aller décrocher le premier de ses trois titres au All England Club.

4. Iga Swiatek

Ce qu’elle a accompli : Remporter Roland-Garros en 2020.

Pourquoi c’était exceptionnel : Même si elle avait montré de grandes promesses chez les juniors, la Polonaise ne figurait pas parmi les candidates au titre à Roland-Garros et était classée à la 54e place mondiale. Mais Iga Swiatek a sorti Simona Halep, ancienne vainqueure à Paris, en huitième de finale, et a avancé dans le tableau sans perdre un seul set pour remporter le tout premier tournoi de sa carrière, Grand Chelem ou pas.

5. Gustavo Kuerten

Ce qu’il a accompli : Remporter Roland-Garros en 1997.

Pourquoi c’était exceptionnel : Aucun Brésilien n’avait gagné un tournoi du Grand Chelem depuis plus de 30 ans avant qu’un jeune homme de 21 ans, aux cheveux bouclés et à l’allure mince, ne prenne Paris de court. Le splendide revers à une main de Kuerten a mis la pagaille sur le court et son grand sourire a conquis tout le monde. Le 66e mondial a obtenu ainsi son premier titre en Grand Chelem à sa troisième participation à un Majeur. Il s’imposera ensuite deux fois supplémentaires et atteindra la première place mondiale.

6. Mark Edmondson

Ce qu’il a accompli : Remporter l’Open d’Australie en 1976.

Pourquoi c’était exceptionnel : Edmondson n’avait jamais passé le deuxième tour d’un Grand Chelem et pointait à la 212e place mondiale quand l’édition 1976 a débuté à Kooyong. Il a dominé le vétéran Ken Rosewall en demi-finale, mais il était considéré comme un outsider pour la finale face à John Newcombe. Mais là encore, il a déjoué les pronostics en renversant son adversaire après la perte du premier set pour s’imposer en quatre manches.

7. Barbora Krejcikova

Ce qu’elle a accompli : Remporter Roland-Garros en 2020.

Pourquoi c’était exceptionnel : Comme Iga Swiatek l’année précédente, Barbora Krejcikova n’était pas tête de série à Roland-Garros. 33e à la WTA, elle était davantage reconnue comme joueuse de double. Mais elle s’est révélée en simple au plus haut niveau, la Tchèque s’offrant Anastasia Pavlyuchenkova en finale pour remporter son premier titre du Grand Chelem.

Barbora Krejcikova, Roland-Garros 2021
Barbora Krejcikova, Roland-Garros 2021 – Chryslene Caillaud / Panoramic

8. Michael Chang

Ce qu’il a accompli : Remporter Roland-Garros en 1989.

Pourquoi c’était exceptionnel : Si Michael Chang était tête de série numéro 15, il n’avait que 17 ans et l’année précédente, il s’était fait écraser par John McEnroe dès le troisième tour. Un an plus tard, tout avait changé et Chang a surpris Ivan Lendl, malgré des crampes, avec son fameux service à la cuillère et a ponctué son parcours en dominant Stefan Edberg en finale pour devenir le plus jeune homme vainqueur de Grand Chelem.

9. Francesca Schiavone

Ce qu’elle a accompli : Remporter Roland-Garros en 2010.

Pourquoi c’était exceptionnel : L’Italienne n’avait jamais passé les quarts de finale d’un Grand Chelem auparavant. Tête de série N°17, elle a produit une série de performances exceptionnelles, avec son jeu fait de slices et de variations, pour conquérir son unique titre du Grand Chelem sur la terre battue de Roland-Garros.

10. Thomas Johansson

Ce qu’il a accompli : Remporter l’Open d’Australie en 2002.

Pourquoi c’était exceptionnel : Johansson était la tête de série N°16 à Melbourne, mais n’avait jamais dépassé le troisième tour en sept participations. Mais avec le forfait du favori Andre Agassi pour cause de blessure et Pete Sampras, Yevgeny Kafelnikov ou Lleyton Hewitt étant rapidement éliminés, le tableau s’est ouvert. Le Suédois a tout de même dû affronter Marat Safin en finale, mais il a créé la surprise en quatre sets pour s’offrir le plus grand moment de sa carrière.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *