Schwartzman s’ouvre les portes du Final Four en dominant Dimitrov

Diego Schwartzman a quasiment composté son billet pour les demi-finales de l’UTS4 après son succès sur Grigor Dimitrov lundi. Ça pourrait même être officiel après le match entre Cristian Garin et Alexander Bublik dans la soirée.

Diego Schwartzman, UTS, 2021

UTS4 – Groupe A

Schwartzman bat Dimitrov : 13-14, 12-10, 17-9, 15-10

  • L’information principale : Diego Schwartzman a fait un grand pas vers la qualification pour les demi-finales de l’UTS4 avec son succès sur Grigor Dimitrov.
  • Vous apprendrez aussi : Dimitrov n’était pas d’excellente humeur ce lundi.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Parce que le match est monté en tension au fil des points pour se finir en thriller.

Diego Schwartzman a toutes les chances d’être de la partie lors du Final Four de l’UTS4, ce mardi en soirée. Facile vainqueur d’Alexander Bublik plus tôt dans la journée, El Peque a enchaîné avec un succès sur Grigor Dimitrov ce lundi (13-14, 12-10, 17-9, 15-10).

Schwartzman a réussi à se relever d’une fin de premier quart-temps mal négociée pour finir par s’imposer contre le Bulgare, déjà battu par Cristian Garin et loin de son meilleur niveau tout au long de la journée.

Avec deux victoires au compteur, l’Argentin est quasiment qualifié pour les demi-finales. Une victoire de Garin sur Bublik, dans le dernier match de la session de soirée, suffira même à l’envoyer dans le dernier carré avant son ultime rencontre de poule, contre le Chilien mardi.

Classement du groupe A

  • 1- Diego Schwartzman : 2-0 (6-1)
  • 2- Cristian Garin : 1-0 (3-1)
  • 3- Alexander Bublik : 0-1 (0-3)
  • 4- Grigor Dimitrov : 0-2 (2-6)

Dimitrov a frôlé le K.-O. dans le troisième quart-temps

Schwartzman et Dimitrov se sont livrés un vrai beau combat pendant les deux premiers quart-temps. Le Bulgare a réussi à hausser le ton par rapport à sa première prestation et a ne pas se laisser décrocher par El Peque. C’est même lui qui est allé chercher l’égalisation à 12 partout en toute fin de première période, en utilisant la carte contraignant son adversaire à faire service-volée et en frappant un revers gagnant. Il a fini par empocher le quart-temps sur un service envoyé directement dans le filet par Schwartzman.

Le deuxième quart-temps s’est révélé tout aussi accroché. A 10-10 à une quinzaine de secondes de la fin, Dimitrov a joué la carte lui octroyant deux services par point de service. “Grigor” en a profité pour envoyer une mine en première balle et Schwartzman s’est arraché pour la remettre. Malgré l’ascendant pris par le Bulgare, El Peque a sorti l’un des points du jour, en contournant le filet raccourci de l’UTS, exactement comme dans les rêves de Patrick Mouratoglou au moment de décider de cette innovation, pour arracher ce point crucial.

C’est incontestablement ce qui a fait tourner la rencontre en la faveur de Dimitrov. Touché mentalement par la perte de ce quart-temps, le Bulgare a lâché. Il était même au bord de la rupture, se retrouvant mené 10-1, à un petit point du K.-O., après en avoir déjà subi deux contre Garin. Mais il a mis un point d’honneur à rester dans la troisième période jusqu’au bout.

Au changement de côté, Dimitrov n’a pas caché qu’il “n’était pas dans un bon jour”, au moment où Jenny Drummond et Max Whittle tentaient de le détendre par leur question. Ça n’a pas suffi pour le remettre à l’endroit et Schwartzman a déroulé sans vraiment trembler dans le quatrième quart-temps. El Peque a ainsi pu se familiariser avec le format UTS sans avoir pioché dans ses réserves. Un scénario idéal pour lui, dans l’idée de devenir mardi le quatrième vainqueur masculin de l’histoire de la compétition.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *