le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

L’Oeil du Coach #44 : La finale va être le match le plus physique de l’Open d’Australie pour Nadal

Dans le dernier épisode de « L’oeil du coach », Patrick Mouratoglou explique que l’affrontement entre Nadal et Medvedev en finale de l’Open d’Australie 2022 sera très physique.

janvier 29, 2022
Veuillez accepter les cookies pour voir la vidéo

L’édition 2022 de l’Open d’Australie va se terminer par un superbe feu d’artifice dans le tableau masculin. Une finale entre le numéro deux mondial Daniil Medvedev et l’homme aux 20 titres du Grand Chelem, Rafael Nadal. Les deux joueurs ont respectivement battu Stefanos Tsitsipas et Matteo Berrettini pour se hisser en finale à Melbourne.

L’affrontement entre le Russe et l’Espagnol a des enjeux historiques. En cas de succès, Medvedev deviendrait le premier joueur de l’ère Open à remporter coup sur coup ses deux premiers Majeurs. Nadal, lui, pourrait glaner son 21e Grand Chelem pour devenir seul recordman devant Djokovic et Federer (20 chacun). 

Rafael Nadal, Open d’Australie 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Le Majorquin peut également devenir le deuxième joueur, après Novak Djokovic, à remporter au moins deux fois chaque titre du Grand Chelem. L’affrontement entre Medvedev et Nadal promet d’être spectaculaire et très intense, à l’image de leur finale à l’US Open en 2019 qui avait duré 4h51. Dans le dernier épisode de « L’Oeil du Coach », Patrick Mouratoglou a d’ailleurs expliqué qu’il s’attendait à un combat physique entre les deux hommes, qui adorent les longs rallyes à l’échange.

Moments-clés de “L’Oeil du Coach” avec Patrick Mouratoglou  

  • L’Open d’Australie 2022 n’a pas été simple pour Daniil Medvedev, qui était dans la peau du favori pour la première fois de sa carrière en Grand Chelem (12’’)
  • Sa combativité et son mental ont permis au Russe de se hisser en finale sans jouer son meilleur tennis (31’’)
  • Rafael Nadal n’est pas au top de sa forme physique mais, comme toujours, il a réussi à trouver un moyen de compenser cela en étant très agressif (1’)
  • Patrick Mouratoglou n’a jamais vu Nadal perdre un match en raison de la fatigue, ces derniers matchs l’ont prouvé (1’20)
  • La finale sera longue et éprouvante, Nadal va devoir raccourcir les échanges et ne pas hésiter à monter au filet (2’)
  • Rafael Nadal sait qu’il a une occasion unique de remporter son 21e titre du Grand Chelem et marquer les esprits dans la course au G.O.A.T (2’50)
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.