Abonnez-vous à la newsletter

Nadal : « C’est incroyable, je me sens revivre »

Qualifié pour la finale de l’Open d’Australie après six mois d’arrêt, et une opération au pied gauche en septembre dernier, Rafael Nadal a expliqué de sentir « revivre » en conférence de presse.

Nadal - Berrettini - Australian Open 2022 Nadal – Berrettini – Australian Open 2022

Open d’Australie 2022 | Tableau | Programme | Nadal-Berrettini (demie)

Il y a cinq mois, la saison de Rafael Nadal était à l’arrêt. L’Espagnol soignait alors une blessure au pied gauche. Il allait même se faire opérer en septembre, avant de s’afficher en béquille, loin des courts. Et encore plus loin de jouer un Grand Chelem, en cinq sets.

Ce vendredi, le numéro 5 mondial s’est qualifié pour la finale de l’Open d’Australie, après avoir résisté à Matteo Berrettini en quatre sets (6-3, 6-2, 3-6, 6-3). L’Espagnol a affiché un gros niveau de maîtrise, malgré un retour du n°7 mondial dans la troisième manche.

Une telle trajectoire, capable de faire de lui de détenteur du records de victoires en Grand Chelem, était inespéré il y a encore quelques mois.

Le pied de Nadal le gênera toujours

« Il n’y aucun doute : ce furent six mois très compliqués, a lâché Nadal en conférence de presse. Chaque jour, j’avais ce problème au pied qui me génait. J’ai d’ailleurs toujours des doutes par rapport à ça. Le doute persistera probablement jusqu’à la fin de ma carrière. Je ne pourrai jamais vraiment soigner ce que j’ai. »

Nadal souffre depuis 2005 du syndrome de Muller-Weiss, une maladie qui provoque une déformation de l’un des os situés dans le pied. Son entraîneur, Carlos Moya, décrivait même « une blessure loin de l’ordinaire », l’année dernière.

C’est incroyable d’être revenu à un tel niveau. Il y a un mois et demi, je ne savais si j’allais pouvoir revenir sur le circuit.

Rafael Nadal

« C’est incroyable d’être revenu à un tel niveau de compétitivité ces trois dernières semaines », a-t-il décrit. Nadal avait remporté l’ATP 250 de Melbourne, avant l’Open d’Australie. « Je me sens revivre, a-t-il avoué. Je suis surpris par mon niveau. Être capable de jouer au plus haut niveau, faire face aux meilleurs joueurs du monde, c’est quelque chose d’incroyable. Il y a un mois et demi, je ne savais si j’allais pouvoir revenir sur le circuit. Nous n’arrivions pas à corriger aucun problème. »

Nadal était “fatigué” dans le troisième set

Nadal assure donc qu’atteindre cette finale est « totalement inattendu. » Il visera, dimanche, un vingt-et-unième sacre record en Grand Chelem. « Pour moi, c’est plus important de pouvoir jouer de nouveau que d’atteindre les vingt-et-un titres, tempère-t-il. Pendant longtemps, je n’étais même pas capable de m’entraîner. Parfois, j’étais sur le court pendant seulement 20 minutes. Ce fut un chemin semé d’embuches pour pouvoir prétendre jouer en cinq sets. »

C’est plus important de pouvoir jouer de nouveau que d’atteindre les vingt-et-un titres.

Rafael Nadal

Face à Berrettini, « l’un des meilleurs joueurs du monde », Nadal a avoué s’être senti « fatigué » dans le troisième set, remporté par l’Italien. Deux jours plus tôt, il expliquait être « détruit » après sa victoire en 4 heures et cinq sets face à Denis Shapovalov. « Il (Berrettini) a donc réussi à mieux contrôler chaque point, a-t-il expliqué. Si je ne suis pas capable de jouer à mon meilleur niveau dimanche, je n’aurai tout simplement aucune chance. » Dos au mur, Nadal n’a pas l’habitude de sortir autre chose que le grand jeu.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.