The French Insider #8 : “Tsitsipas peut gagner un Grand Chelem en étant inconstant”

Stefanos Tsitsipas s’apprête à jouer sa deuxième demi-finale en Grand Chelem, la première à Roland-Garros, face à Novak Djokovic ce vendredi. Mais pour Patrick Mouratoglou, qui le confie dans the French Insider, le Grec a les ressources pour se retrouver bien plus souvent dans le dernier carré des Majeurs, voire un jour en gagner un.

9 octobre 2020

Le Grec va-t-il enfin confirmer en Grand Chelem ? C’est la question récurrente quand le nom de Stefanos Tsitsipas est évoqué. Qualifié pour sa première demi-finale à Roland-Garros, qu’il jouera ce samedi face à Novak Djokovic, Tsitsipas, 22 ans, a les qualités pour se retrouver bien plus souvent à ce stade des tournois majeurs, selon son superviseur Patrick Mouratoglou. Le Grec fait en effet partie de la « Team Mouratoglou » et l’entraîneur français, qui le suit de près, lui promet un avenir aux côtés des meilleurs dans les meilleurs tournois.

“Pour un joueur de son niveau et de son ambition, c’est très important que son niveau le plus faible soit suffisamment fort pour qu’il soit systématiquement en quarts, en demies, voire plus, de Grand Chelem. Et qu’au bout d’un moment il en gagne un. Il peut en gagner un en étant inconstant. Mais s’il est aussi constant que Thiem l’a été ces deux dernières années, alors il a une bonne chance de gagner en tournoi du Grand Chelem. Et après ça, pourquoi pas plusieurs.”

Stefanos Tsitsipas - Roland-Garros 2020

Seulement sa deuxième demie en Grand Chelem

Mais jusqu’ici, Stefanos Tsitsipas n’a atteint qu’une seule fois les demi-finales d’un tournoi du Grand Chelem, à Melbourne en 2019, en 13 participations à un Majeur, avant cette édition 2020 de Roland-Garros.

“Il y a des étapes, et la première, c’est d’être aussi constant qu’on le veut. Cette semaine, on m’a demandé pourquoi Tsitsipas est mauvais en Grand Chelem, alors qu’il est si fort d’habitude. Il y a plusieurs raisons évidentes. Et quand on trouve les clefs pour qu’il se détende, ça nous rend heureux.”

La dernière marche avant la finale Porte d’Auteuil ne pouvait cependant pas être plus haute, avec le numéro un mondial en face de lui, mais Tsitsipas a déjà battu le Serbe à deux reprises, sur dur.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *