“Si un joueur a disputé un tournoi en 2020, on aurait dû lui retirer ses points de 2019”

Match Points est une émission de débats de Tennis Majors présentée par Josh Cohen. Dans cet épisode, nos invités débattent du système de classement provisoire mis en place par l’ATP et la WTA pendant la pandémie de Covid-19.

30 November 2020

Dans le dernier épisode de l’émission Match Points animée par Josh Cohen, Marion Bartoli, vainqueure de Wimbledon en 2013, Noah Rubin, joueur professionnel et créateur de la plateforme Behind The Racquet, et le journaliste américain Ben Rothenberg ont débattu sur le système de classement mis en place par l’ATP et la WTA depuis le mois de juillet, lors de la reprise des tournois après un arrêt de plusieurs mois en raison de la pandémie de Covid-19.

Les résultats pris en compte sont ceux de mars 2019 à décembre 2020, une période de 22 mois contrairement à 12 mois auparavant. Les joueurs ne pouvant pas cumuler les points d’un même tournoi, certains ont pu se permettre de zapper un tournoi en 2020, pour conserver leurs points de 2019, à l’image de Rafael Nadal à l’US Open. Vainqueur en 2019, il a pu conserver ses 2 000 points sans venir jouer à New York cette année.

“Pour le calcul des points ATP et WTA, on aurait pu décider que si un joueur dispute un tournoi en 2020, on lui retire les points de 2019 acquis dans le même tournoi et on les remplace par ses résultats en 2020, plutôt que de prendre le meilleur. Si ces joueurs ne peuvent pas venir jouer, alors ils conservent les points de 2019. J’aurais trouvé cela plus équitable », explique Marion Bartoli dans Match Points.”

Nadal, US Open 2019

Du déjà-vu en 2020

Une idée que Noah Rubin trouve bonne à première vue, mais un peu moins si on la creuse un peu plus.

“C’est la porte ouverte aux forfaits de confort, estime Rubin. Ce n’est pas tenable d’un point de vue financier. Les joueurs qui ne jouent pas ne gagnent pas d’argent. J’aime l’idée, cela force un joueur à bien jouer un tournoi car il n’a pas l’assurance de garder ses points de 2019 si sa performance n’est pas bonne. Mais cela les incite aussi à ne pas venir pour conserver leurs points…

Pour Ben Rothenberg, c’est une situation qu’on a vu plusieurs fois cette saison, même avec le système de classement actuel. Rafael Nadal et Elina Svitolina, par exemple, n’ont pas disputé l’US Open, alors qu’ils étaient physiquement aptes. Novak Djokovic a également conservé ses 1000 points au Rolex Paris Masters, sans jouer.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *