« Je ne veux pas et je ne peux pas infliger cela à la WTA et à ses joueuses » : le communiqué de Steve Simon traduit

Tennis Majors a décidé de publier l’intégralité du communiqué de Steve Simon officialisant la suspension des activités de la WTA en Chine.

Steve Simon (WTA) in China

Voici notre traduction du communiqué de Steve Simon, publié mercredi 1er décembre aux alentours de 20 heures françaises:

« Lorsque, le 2 novembre 2021, Peng Shuai a publié une allégation d’agression sexuelle contre un haut responsable du gouvernement chinois, la Women’s Tennis Association (WTA) a indiqué que le message de Peng Shuai devait être entendu et pris au sérieux. Les joueuses de la WTA, et les femmes du monde entier, ne méritent rien de moins.

Peng Shuai a démontré à cet instant l’importance de la libre expression, en particulier lorsqu’il s’agit d’agression sexuelle, plus encore lorsque des individus puissants sont impliqués. Comme Peng l’a indiqué dans son message, « même si je suis à l’image d’un œuf au contact d’un rocher, ou un papillon de nuit attiré par la flamme et son autodestruction, je dirai la vérité à ton sujet. » Elle connaissait les dangers de sa démarche. Sa force et son courage sont admirables.

Malheureusement, les dirigeants chinois n’ont pas abordé la gravité de la situation de manière crédible.

Steve Simon

Le message de Peng a été supprimé d’Internet et ce grave problème a été censuré en Chine. Les autorités chinoises ont eu ces derniers temps les moyens de mettre fin à cette censure, de prouver de manière vérifiable que Peng était libre et capable de parler sans ingérence ni intimidation, et d’enquêter sur les allégations d’agression sexuelle de manière complète, juste et transparente.

Malheureusement, les dirigeants chinois n’ont pas abordé la gravité de la situation de manière crédible. Bien que nous sachions maintenant où se trouve Peng, je doute sérieusement qu’elle soit libre, en sécurité et qu’elle ne fasse pas l’objet de censure, de coercition et d’intimidation. La WTA a été claire sur ce qui est désormais nécessaire, et nous réitérons notre appel pour une enquête complète et transparente – sans censure – sur l’accusation d’agression sexuelle formulée par Peng Shuai.

Rien de tout cela n’est acceptable et n’est susceptible de le devenir. Si des puissants peuvent réprimer la voix des femmes et mettre sous le tapis des allégations d’agression sexuelle, alors le fondement même de la WTA – l’égalité pour les femmes – subirait une immense atteinte. Je ne veux pas et je ne peux pas infliger cela à la WTA et à ses joueuses. 

J’espère que les dirigeants du monde entier continueront de s’exprimer afin que justice soit rendue à Peng et à toutes les femmes, quelles que soient les conséquences financières de cette expression.

Avec le soutien total du conseil d’administration de la WTA, j’annonce la suspension immédiate de tous les tournois en Chine, Hong Kong inclus. En toute conscience, je ne vois pas comment je pourrais demander à nos sportives de disputer des tournois sur les lieux où Peng Shuai n’est pas autorisée à communiquer librement et où elle a, semble-t-il, été mise sous pression pour retirer des allégations d’agression sexuelle. Au stade où en est cette affaire, je suis aussi très inquiet des risques que nos joueuses et notre staff couraient sur place si nous devions organiser des événements en Chine en 2022.

J’ai apprécié l’énorme soutien international que la WTA a reçu pour sa position sur cette question. Pour protéger davantage Peng, ainsi que de nombreuses autres femmes à travers le monde, il est plus urgent que jamais de laisser les gens s’exprimer. La WTA fera tout son possible pour protéger ses joueuse. Ce faisant, j’espère que les dirigeants du monde entier continueront de s’exprimer afin que justice soit rendue à Peng et à toutes les femmes, quelles que soient les conséquences financières de cette expression.

Je regrette beaucoup d’en être arrivé là. Les personnes qui font le tennis en Chine et à Hong Kong regorgent de personnalités formidables avec qui nous travaillons depuis de nombreuses années. Ils doivent être fiers de leurs réalisations, de leur accueil et de leur succès. Cependant, à moins que la Chine ne prenne les mesures que nous avons demandées, nous ne pouvons pas mettre nos joueuses et notre personnel en danger en organisant des événements en Chine. Les dirigeants chinois n’ont pas laissé le choix à la WTA. Je garde espoir que nos appels seront entendus et que les autorités chinoises prendront des mesures pour traiter légitimement ce problème.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *