Abonnez-vous à la newsletter

La recap du deuxième tour : cette sourde promesse d’un Wimbledon plus ouvert que prévu

Toujours perturbé par le Covid (troisième forfait chez les hommes), le tournoi de Wimbledon 2022 a conservé ses principaux favoris au deuxième tour (Nadal, Djokovic, Swiatek). Mais les tableaux s’éclaircissent.

Nick Kyrgios, Wimbledon 2022 Nick Kyrgios, Wimbledon 2022 © AI / Reuters / Panoramic

Wimbledon n’a pas connu, depuis mardi, de match à tension aussi forte que la fin du duel entre Serena Williams et Harmony Tan comptant pour le premier tour chez les femmes. Il y a bien eu, chez les hommes, un tie-break au dernier set, mais il restera dans l’histoire pour la façon absurde dont il s’est terminé, avec ce point de pénalité pour jet de balles infligé à Alejandro Davidovich Fokina… sur balle de match en faveur de Jiri Vesely.

Faute de sommet émotionnel de ce niveau au deuxième tour, le tournoi propose des matches de tennis intenses, plaisants et avec des favoris qui, comme Djokovic au premier tour, laissent des plumes au passage. Swiatek a perdu un set et confesse courir après ses réglages sur herbe. Nadal a aussi abandonné une manche et a regardé son pied gauche d’un œil louche à plusieurs reprises. Et le Covid élimine une tête de série par jour (Robert Bautista Agut ce jeudi) et fait planer une menace qui place tout le monde à égalité.

La perte de nombreuses têtes de série (15 chez les hommes, 16 chez les femmes en deux tours) rend déjà plusieurs quarts de tableau extrêmement ouverts.

Finalement la seule « raclée » sur un grand court à avoir suscité de l’intérêt ce jeudi portait en elle un message important. Signée Nick Kyrgios contre Filip Krajinovic, elle a permis à l’Australien de s’auto-définir comme un vainqueur potentiel du tournoi. C’est la première fois que cette ambition sort de sa bouche. Cela tombe au meilleur moment : il va affronter Stefanos Tsitsipas au troisième tour.

Il reste à ce stade plausible que la finale hommes oppose Djokovic à Nadal et la finale femmes Swiatek à un profil de premier plan comme Jabeur, Sakkari, Kerber ou Ostapenko. Mais même si cela se produit, d’ici là, nous vibrerons à nouveau.

Nick Kyrgios / Wimbledon / AI / Reuters / Panoramic

Le fait majeur dans le tableau masculin : Kyrgios veut sa part de gloire

On le savait déjà : quand il joue relâché et évolue à son meilleur niveau, Nick Kyrgios n’est pas loin d’être injouable, pour quiconque. Inquiété par Jubb au premier tour, l’Australien a marché sur l’eau contre Krajinovic (6-2, 6-3, 6-1) et réveillé cette idée que cela lui est trop rarement arrivé en Grand Chelem.

On le savait moins : l’intérêt et l’affection que Kyrgios porte au tournoi de Wimbledon a suscité, cette année, une séquence d’entraînement qu’il présente comme très intense, avec l’ambition de remporter le titre. Ce serait une énorme sensation de voir le 40e mondial se hisser à ce niveau de constance en Grand Chelem et cela contribuerait assurément à rendre l’édition 2022 inoubliable.

Son troisième tour contre Stefanos Tsitsipas va lui permettre de joindre le geste à la parole. Kyrgios reste sur un succès contre le Grec à Halle (5-7, 6-2, 6-4) et mène 3-1 dans leur face à face. En cas de succès, Kyrgios jouerait Nakashima ou Galan en huitième de finale puis De Minaur, Brooksby, Garin ou Broady en quart.

Rafael Nadal, Wimbledon 2022

Les autres infos dans le tableau masculin

  • 15 têtes de série sur 32 ont quitté le tournoi en deux tours. Un gros total qui rend plusieurs quarts de tableau particulièrement ouverts. En plus de celui de Kyrgios, celui de l’adversaire potentiel de Djokovic en demi-finale est impressionnant : Cameron Norrie, tête de série 9, est le favori mathématique de cette section. Il jouera Johnson puis Paul ou Vesely, avant un quart face à Tiafoe, Bublik, Humbert ou Goffin.
  • Dans le même ordre d’idées, Taylor Fritz (11) est devenu le favori logique pour affronter Nadal en quart de finale.
  • Seuls 7 des 20 meilleurs joueurs du monde sont qualifiés pour le 3e tour de Wimbledon : Djokovic, Nadal, Tsitsipas, Alcaraz, Norrie, Sinner et Fritz.
  • Novak Djokovic est le seul rescapé du plateau des quarts de finale du 2021. Shapovalov, brillant demi-finaliste contre Djokovic, a quitté le tournoi ce jeudi contre Nakashima (6-2, 4-6, 6-1, 7-6).
Iga Swiatek, Wimbledon 2022

Le fait majeur dans le tableau féminin : Swiatek enchaîne mais se cherche

Quand Iga Swiatek perd un set, c’est désormais un événement. Celui que la numéro un mondiale polonaise a abandonné contre la Néerlandaise Lesley Pattinama Kerkhove, lucky loser et 138e mondiale (6-4, 4-6, 6-3), confirme que la vainqueure de Roland-Garros a probablement une marge plus réduite sur la concurrence à Londres.

La vainqueur de Wimbledon juniors 2018 confirme que le gazon lui semble globalement étranger à son tennis : « Franchement, j’ai toujours la sensation que je dois m’adapter au gazon. (…) J’essaie de rester ouverte et positive, de m’adapter, et de m’accorder le droit de jouer sans attente particulière et de voir ce que le tournoi va donner. »

Alizé Cornet, sa prochaine adversaire, n’est pas le genre de profil à céder un pouce de terrain dans un tel contexte. Elle a battu Serena Williams à Wimbledon en 2014. En cas de succès pour Swiatek, se dresseraient Alors Barbora Krejcikova, pour le duel des dernières gagnantes de Roland-Garros, ou Ajla Tomljanovic. Pas une promenade de santé.

Coco Gauff, Wimbledon 2022

Les autres faits majeurs du tableau féminin

  • Le troisième tour entre Serena Williams et Karolina Pliskova n’aura pas lieu. A la place, Wimbledon vibrera pour un duel entre Harmony Tan et Katie Boulter. Boulter a sorti la finaliste de 2021 Pliskova et Tan a confirmé sa victoire face à Serena en dominant Sorribes Tormo. La vainqueure affrontera la gagnante du duel entre les jeunes Américaines Gauff et Anisimova.
  • La belge Kirsten Flipkens a arrêté sa carrière de joueuse de simple sur le court n°2 face à Simona Halep, sur une accolade émouvante non exempte de quelques larmes.
  • Halep, comme Petra Kvitova et Angelique Kerber, fait partie des anciennes vainqueurs qui avancent avec grâce dans le tableau, au contraire de Garbiñe Muguruza, écartée au premier tour par Minnen (6-4, 6-0).
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.