le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Pour Ons Jabeur, “le rêve a commencé l’année dernière”

Ons Jabeur est en finale de Wimbledon pour la première fois de sa carrière. La Tunisienne est tombée amoureuse du gazon londonien en 2021, après avoir atteint les quarts.

Ons Jabeur, Wimbledon 2022 Ons Jabeur, Wimbledon 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Juillet 2021, Ons Jabeur, 26 ans, atteint les quarts de finale à Wimbledon pour sa quatrième participation. Elle n’avait jusqu’à présent gagné qu’un seul match sur un gazon londonien qu’elle avait du mal à apprivoiser. Et malgré sa défaite face à Aryna Sabalenka aux portes du dernier carré, la Tunisienne a eu un déclic, le début de quelque chose s’est crée en elle.

Et ce quelque chose était un rêve, celui de revenir l’an prochain et de faire de ce tournoi si prestigieux sa terre promise. Depuis juillet 2021, Ons Jabeur ne pensait qu’à une chose, revenir au All England Lawn Tennis and Croquet Club et gagner sept matchs consécutif pour soulever le Venus Rosewater Dish.

« Je ne vais pas vous mentir, le rêve a commencé l’année dernière quand j’ai apprécié de jouer ici, et quand j’ai commencé à apprécier le public » a expliqué la numéro deux mondiale à l’issue de sa victoire en quart de finale contre Tatjana Maria. « Je n’avais pas joué autant à Wimbledon auparavant. D’habitude, c’était le premier et le deuxième tour. C’est difficile de jouer sur le gazon. »

« Je savais que je jouais bien sur gazon grâce à mon jeu et tout le reste. Mais l’année dernière, j’ai dit à Mélanie, ma coach mental, que je reviendrais l’année prochaine pour soulever le trophée, juste après ma défaite en quart de finale. J’aime tout ce qui se passe ici, l’atmosphère et tout le reste. C’était mon objectif principal depuis le début de la saison, et même depuis l’année dernière. J’aime tout simplement cet endroit. »

Ons Jabeur, Wimbledon 2022
Ons Jabeur, Wimbledon 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Jabeur : « J’ai parfois pensé que je n’y arriverais jamais »

À Wimbledon en 2022, Ons Jabeur a passé de nombreux cap pour arriver jusqu’au dernier samedi. La Tunisienne a d’abord atteint sa première demi-finale en Grand Chelem avant de devenir la première joueuse africaine de l’ère Open à se hisser en finale en Majeur. La numéro deux mondiale, invaincue sur gazon en 2022, est prête pour passer à l’étape supérieure. Mais la route empruntée pour jouer le match le plus important de sa carrière n’a pas été facile. 

« Parfois – je ne vais pas vous mentir – j’ai peut-être pensé que je n’y arriverais jamais ou que je ne parviendrais jamais à remporter un titre ou une finale de Grand Chelem. Mais l’une des choses les plus importante, c’est évidemment de ne jamais abandonner, et de toujours croire que l’on peut y arriver. Et être entouré de gens formidables. J’ai une équipe formidable derrière moi. Ils m’ont toujours soutenu. »

« Je me suis souvent imaginée en train de faire un bon discours, de tenir le trophée, de voir le trophée. J’ai fait tout cela. Maintenant, j’ai vraiment besoin de tenir le trophée. C’est la seule chose qui me reste. Mais j’y crois. Je sais que je peux le faire. Je suis à un pas de le réaliser. J’espère que ça va arriver. Je suis sur la bonne voie. Il reste un match, alors j’espère que je vais tout donner. »

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *