le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Jabeur a su maîtriser ses nerfs pour se hisser en finale de Wimbledon

Ons Jabeur s’est imposée en trois manches (6-2, 3-6, 6-1) contre Tatjana Maria lors des demi-finales de Wimbledon.

Ons Jabeur Ons Jabeur, 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Le rêve d’Ons Jabeur se poursuit, alors que celui de Tatjana Maria s’est éteint. Dans une demi-finale très décousue au cours de laquelle les deux joueuses ont eu du mal à jouer leur meilleur tennis, la Tunisienne a finalement fait respecter son rang de numéro deux mondiale en s’imposant en trois manches face à son amie (6-2, 3-6, 6-1). Jabeur est en finale de Wimbledon pour la première fois de sa carrière. 

Le bras était tendu des deux côtés du filet dès les premiers coups de raquette sur le Centre Court. Il faut dire que l’enjeu était de taille pour les deux joueuses, toutes les deux présentes en demi-finale d’un Grand Chelem pour la première fois, avec une finale prestigieuse à la clé. Malgré un début de rencontre haché par les fautes directes (13 pour Tatjana Maria, 10 pour Ons Jabeur), l’écart de classement entre la numéro deux mondiale et la 103e s’est vite fait ressentir.

Plus percutante et entreprenante, la Tunisienne a délivré 15 coups gagnants dans le premier acte contre seulement 6 pour l’Allemande. Ons Jabeur n’a eu aucun mal à gérer les slices rasants de son adversaire et a attaqué à la moindre balle courte, remportant notamment 12 points au filet. En face, Tatjana Maria ne s’est pas montrée dangereuse, ne s’est pas procurée la moindre balle de break et a cédé sa mise en jeu à deux reprises pour perdre logiquement 6-2 une première manche où elle n’aura rien montré.

Jabeur a eu du mal à se libérer

Comme lors de son quart de finale face à sa compatriote Jule Niemeier, Tatjana Maria a su rebondir après être passée totalement à côté de son entame. Profitant d’une baisse de régime d’Ons Jabeur, moins entreprenante et moins dominatrice à l’échange, l’Allemande a breaké la Tunisienne sur sa première balle de break de la partie pour se détacher 3-1 puis 4-1. 

Dans ce deuxième acte, les slices de Tatjana Maria ont soudainement été plus compliqué à remettre pour Ons Jabeur. La numéro deux mondiale s’est emmêlée les pinceaux, ne sachant plus quoi faire de cette balle. Avec 17 fautes directes, contre seulement 6 pour son adversaire, la Tunisienne a fait beaucoup trop d’erreurs pour espérer recoller au score. Après 1h16 de jeu, les deux joueuses ont débuté un troisième set sous haute tension sur le Centre Court de Wimbledon. 

Mais en grande championne qu’elle est déjà, Ons Jabeur n’a pas laissé le doute s’installer dans son esprit. Dès son retour sur le court pour débuter la troisième manche, la Tunisienne a enfin montré son vrai visage. Clinique, la numéro deux mondiale n’a fait que trois fautes directes et a breaké Tatjana Maria à deux reprises pour mener rapidement 5-0 et tuer le suspense d’une demi-finale où personne n’a joué son meilleur tennis au même moment.

Une superbe accolade 

Sur une dernière faute directe de l’Allemande, Ons Jabeur a affiché un large sourire pour célébrer sa qualification pour sa première finale en Grand Chelem. Très sobre dans la victoire, la Tunisienne n’a pas voulu trop en faire alors qu’elle affrontait l’une de ses meilleures amies sur le circuit WTA.

Au filet, les deux joueuses se sont prises dans les bras et se sont glissés quelques mots sans doute très sympathiques. Et Ons Jabeur a ensuite eu un geste très classe en revenant sur le court avec Tatjana Maria pour que l’Allemande soit ovationnée par le public du Centre Court pour son superbe parcours à Wimbledon. 

Ons Jabeur continue d’écrire sa propre histoire et celle de tout un continent. Ce jeudi, elle est devenue la première joueuse africaine à atteindre une finale de Grand Chelem dans l’ère Open. En signant son onzième succès consécutif sur le circuit WTA, elle a égalé sa plus longue série de victoires, déjà réalisée en 2022 (11 victoires, titre à Madrid et finale à Rome). Samedi, elle jouera sur le Centre Court le match le plus important de sa carrière face à Simona Halep ou Elena Rybakina. 

L’autre demi-finale à Wimbledon (Grand Chelem, All England Lawn Tennis and Croquet Club, gazon, 40.350.000 GBP) :

  • Elena Rybakina – Simona Halep : programmé jeudi
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *