le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Rybakina en finale à Wimbledon : Joie et gêne pour l’ancienne joueuse russe

Elena Rybakina a écrasé Simona Halep (6-3, 6-3), jeudi,, à Wimbledon. La Kazakh atteint pour la première fois la finale d’un Grand Chelem, elle qui était encore Russe en 2018.

Elena Rybakina / Wimbledon 2022 © AI / Reuters / Panoramic Elena Rybakina / Wimbledon 2022 © AI / Reuters / Panoramic

Ce sera la première finale en Grand Chelem de sa carrière. Et l’on s’intéresse à la performance unique d’Elena Rybakina à Wimbledon, autant qu’à ses origines, russes. Rybakina, née Russe et naturalisée Kazakh en juillet 2018, a écrasé en demi-finales Simon Halep (6-3, 6-3). La Kazakh, qui vit toujours à Moscou, a donc pu participer à cette édition 2022. Pourtant, cette année, le All England Club a interdit aux joueurs et joueuses russes et biélorusses de participer à Wimbledon, dans le contexte de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Déjà, la veille en conférence de presse après sa qualification en demie, Rybakina avait répondu “question difficile” quand il lui a été demandé si elle se sentait plus Russe que Kazakh. Jeudi, après sa victoire contre Halep, Rybakina s’est un peu plus braqué. “Je vais répéter ce que j’ai dit hier : je joue pour le Kazakhstan depuis longtemps, a-t-elle lancé. Je suis très heureuse de représenter ce pays. Pas besoin d’en savoir plus sur ce que je ressens. J’ai déjà parlé de ça.”

Un journaliste la relance, alors, sur ce qu’elle ressent par rapport à ses origines. “Qu’est-ce que cela peut vous faire, ce que je ressens ? souffle-t-elle. Je suis une joueuse de tennis. Je pense à ceux qui n’ont pas pu venir.” La veille, elle admettait, tout de même, vouloir que “la paix” revienne en Ukraine.

Qu’est-ce que cela peut vous faire, ce que je ressens ?

Elena Rybakina

Rybakina balaye les questions sur ses origines russes. Mercredi, lors de l’interview de fin de match après sa victoire en quarts, elle était déjà apparue crispée. “Vous êtes la première Kazakh à vous qualifier pour les demi-finales d’un Grand Chelem”, lui a-t-on lancée. Gêne. “C’est incroyable, je suis très heureuse d’avoir réussi à traverser mon tableau compliqué”, a-t-elle tempéré, sans en dire plus.

Elle affrontera en finale Ons Jabeur, samedi. La Tunisienne, comme Rybakina, a atteint pour la première fois la finale d’un Majeur à Wimbledon.

Les autres affiches des quarts de finale à Wimbledon (Grand Chelem, All England Lawn Tennis and Croquet Club, gazon, 40.350.000 GBP, les résultats s’affichent du plus récent au plus ancien) :

  • Simona Halep – Amanda Anisimova (N.20) : 6-2, 6-4
  • Ons Jabeur (N.3) – Marie Bouzkova : 3-6, 6-1, 6-1
  • Tatjana Maria – Jule Niemeier : 4-6, 6-2, 7-5
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *