le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Anett Kontaveit en 2021 : l’année de l’explosion et de nouveaux horizons

Elle a remporté quatre titres sur la dernière partie de 2021, intégré le top 10 et atteint la finale du Masters : le bilan de la superbe saison d’Ante Kontaveit.

Anettg Kontaveit, 2021 © Zuma / Panoramic

Jusqu’à cette année, Anett Kontaveit était considérée comme une joueuse avec un gros potentiel et beaucoup de puissance. Elle a basculé dans une dimension bien supérieure à partir de la deuxième moitié de la saison 2021, remportant quatre titres et se qualifiant pour le Masters de Guadalajara où elle ne s’est inclinée qu’en finale face à Garbiñe Muguruza, terminant la saison à la 7ème place mondiale.

  • Le classement de Kontaveit fin 2020 : 23
  • Le classement de Kontaveit fin 2021 : 7
  • Le bilan victoires-défaites de Kontaveit en 2021 : 48-17
  • Le nombre de titres de Kontaveit en 2021 : 4
Anett Kontaveit, à Ostrava en 2021
Anett Kontavait lors de la finale du tournoi d’Ostrava remportée face à Maria Sakkari, fin septembre.

LA MEILLEURE PERFORMANCE DE KONTAVEIT EN 2021 : BATTRE SIMONA HALEP EN FINALE DE L’OPEN DE TRANSYLVANIE

Kontaveit avait débarqué à Cluj-Napoca, en Roumanie (WTA 250), fin octobre, avec beaucoup de confiance dans la foulée d’un titre remporté à Moscou. Elle a fini la semaine en apothéose avec un nouveau titre à la clé décroché aux dépens de l’héroïne locale, Simona Halep, tête de série n°1.

Battre Halep n’est jamais une chose facile. Le faire en Roumanie, sur les terres de l’ancienne numéro un mondiale, c’est encore autre chose. Mais du début à la fin, Kontaveit a effectué une démonstration de puissance que n’aurait pas reniée son nouveau coach, l’ancien joueur russe Dmitry Tursunov. Déchaînée, l’Estonienne a livré une masterclass pour remporter une victoire autoritaire (6-2, 6-3).

Une victoire, surtout, d’une importance capitale puisqu’elle lui a permis d’intégrer le top 10 pour la première fois et de se qualifier pour le Masters, là encore pour la première fois. La pression de l’enjeu ? Très peu pour elle…

LE MEILLEUR RÉSULTAT DE KONTAVEIT EN GRAND CHELEM : TROISIÈME TOUR À L’US OPEN

Les résultats de Kontaveit en Grand Chelem n’ont pas été à la hauteur de sa feuille de résultats sur le circuit WTA, avec trois éliminations au troisième tour et même un échec d’entrée, à Wimbledon.

On peut toutefois voir le côté positif en constatant sa progression : nettement dominée par Iga Swiatek au troisième tour de Roland-Garros (7-6, 6-0), elle a poussé aux trois sets cette même Swiatek au troisième tour de l’US Open (6-3, 4-6, 6-3) après avoir remporté deux victoires autoritaires face à Stosur et Teichmann.

Malgré ce nouvel échec avant la deuxième semaine, cet US Open a donc été une étape supplémentaire pour l’Estonienne qui a ensuite été irrésistible en automne.

MEILLEUR MOMENT DE LA SAISON : JOUER (ET BIEN JOUER !) LE MASTERS

Âgée de 25 ans, Kontaveit a mis du temps à rassembler toutes les pièces de son jeu. Très bonne chez les juniors (notamment finaliste de l’US Open et quatrième mondiale de la catégorie en 2012), elle a toujours eu beaucoup de puissance en elle mais beaucoup de mal à trouver la constance nécessaire pour arriver au plus haut. Et puis, tout a donc changé en l’espace d’une saison (et même de quelques mois), avec cette qualification pour le Masters qui était déjà un gros accomplissement en soi.

Mais Anett ne s’en est pas contentée. A Guadalajara, elle a poursuivi son essorage de fin de saison en dominant, en poules, la gagnante de Roland-Garros Barbora Krejcikova et la numéro trois mondiale Karolina Pliskova.

Elle a fait preuve de beaucoup de détermination pour terrasser Maria Sakkari en demies et seule Garbiñe Muguruza, qui l’avait déjà dominée en poule, l’a finalement fait redescendre sur terre en la battant en finale 6-3, 7-5.

“C’était un match difficile aujourd’hui, mais ça n’en reste pas moins une saison globalement très positive, a déclaré Kontaveit à l’issue de cet ultime match de sa saison. Tout cela est incroyable. Je me sens très fière de ce que j’ai accompli lors de cette deuxième moitié de saison.”

PIRE MOMENT DE LA SAISON : DÉFAITE AU PREMIER TOUR À WIMBLEDON

Bien qu’elle n’ait jamais dépassé le troisième tour à Wimbledon, Kontaveit a un jeu qui semble devoir s’adapter au gazon, avec son service efficace et ses énormes coups de fond de court qui constituent un danger partout. Souvenons-nous, du reste, que Kontaveit avait remporté son premier titre sur la gazon de Bois-le-Duc, en 2017…

Mais à Wimbledon, ça a encore coincé cette année : défaite d’entrée (2-6, 6-4, 6-2) face à Marketa Vondrousova qui n’est certes pas la première venue (finaliste à Roland-Garros en 2019, notamment), mais qui n’avait elle-même jamais gagnée un match au All England Club auparavant.

Une vraie désillusion et un moment-clé en même temps pour Kontaveit qui, un mois plus tard, engageait Dmitry Tursunov comme coach.

Anett Kontaveit at Wimbledon in 2021
Anett Kontaveit à Wimbledon en 2021 © Chryslene Caillaud / Panoramic

C’est à Cincinnati, au mois d’août, que Kontaveit, auparavant entraînée par Nigel Sears, a engagé le Russe Dimitry Tursunov à ses côtés, une manière pour elle d’envisager la suite de sa carrière sous un autre angle.

En tant que joueur, Tursunov e remporté sept titres, a été vingtième mondial et son coup droit était considéré comme l’un des coups les plus terrifiants sur le circuit ATP. En tant que coach, il a ensuite gagné beaucoup de crédit avec des expériences aux côtés d’Aslan Karatsev, Elena Vesnina et surtout Aryna Sabalenka.

Je cherchais un coach et je crois que de son côté, il cherchait du boulot donc ça s’est fait comme ça

Anett Kontaveit sur Dmitry Tursunov

A Cincinnati, son chemin a donc croisé celui de Kontaveit. “Je cherchais un coach et je crois que de son côté, il cherchait du boulot donc ça s’est fait comme ça”, a expliqué la joueuse, dans un sourire.

“Quoi qu’il en soit, je suis très excitée à l’idée de la prochaine saison. J’espère vraiment pouvoir surfer sur ma dynamique, continuer à améliorer mon jeu et faire une belle préparation hivernale avec Dmitry”, a-t-elle rajouté. “Je crois qu’on fait les choses bien jusqu’à présent. Mon jeu va vraiment dans la bonne direction. Je suis impatiente de voir ce que me réserve la suite.”

Kontaveit and Tursunov
Anett Kontaveit et Dmitry Tursunov (de dos) lors de leur premier tournoi de collaboration, à Cincinnati, en août dernier. ©Zuma / Panoramic

HORS DU COURT : les rares vacances d’Anett

Grande travailleuse, Anett Kontaveit n’a pas de passion dévorante connue en dehors du tennis, qu’elle pratique avec un sourire quasi permanent. Elle poste régulièrement sur son compte Instagram des photos d’elle avec ses chiens ou ses plantes d’intérieur.

SON AUTO-ÉVALUATION : “JE VEUX GARDER CETTE DYNAMIQUE”

Elle avait auparavant “seulement” le potentiel pour accéder à l’élite. Désormais, Kontaveit dit qu’elle a vraiment la sensation d’en faire partie. “Je crois que tout cela m’a donné énormément de confiance et de croyance en moi-même”, a-t-elle ainsi déclaré. “J’ai hâte de pouvoir me poser pour savourer tout ce qui est arrivé ces derniers mois. Parce que j’ai tellement enchaîné les matches depuis quelques mois que je n’en ai pas encore eu vraiment le temps.”

“Je crois que la confiance en soi est la clé. En fait, je pense qu’on peut accomplir autant de choses qu’on pense être capable de faire. Et c’est définitivement ce qui a grandi chez moi cette année.”

Croyez en vous-même, ayez confiance en ce que vous faites, ayez confiance en votre entraîneur.

Anett Kontaveit

L’AVIS DE TENNIS MAJORS

Après avoir réalisé la meilleure saison de sa carrière, Anett Kontaveit devrait aborder l’année 2022 avec beaucoup de confiance et de sérieuses raisons de penser qu’elle peut encore franchir un palier supplémentaire. Pour Kontaveit, cela implique de passer un cap en Grand Chelem, où elle a seulement atteint une fois un quart de finale (Open d’Australie 2020).

Elle semble avoir le jeu pour s’imposer au plus haut niveau, un mélange de puissance et d’excellente mobilité. Avec la confiance accumulée en 2021 et Tursunov à la baguette, les choses se présentent bien pour elle à l’approche de cette nouvelle année. Le reste du top 10 devra sérieusement s’en méfier…

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *