Azarenka et Badosa s’affronteront pour le titre à Indian Wells

Respectivement tombeuses de Jelena Ostapenko et Ons Jabeur, Victoria Azarenka et Paula Badosa ont désormais rendez-vous dimanche en finale du WTA 1000 d’Indian Wells.

Victoria Azarenka at the 2021 BNP Paribas Open WTA 1000 tennis tournament

BNP Paribas Open Indian Wells 2021 | Tableau | Programme

Plus qu’une marche. Une marche pour se hisser tout en haut du palmarès d’Indian Wells. Qualifiée pour la finale grâce à sa victoire 3-6, 6-3, 7-5 contre Jelena Ostapenko (n° 24), Victoria Azarenka (n° 27) peut devenir la première femme à remporter trois fois le WTA 1000 californien.

Grâce à ses deux trophées soulevés en 2012 et 2016, Azarenka est pour le moment à égalité avec Maria Sharapova (2006, 2013), Kim Clijsters (2003, 2005), Daniela Hantuchová (2002, 2007), Serena Williams (1999, 2001), Lindsay Davenport (1997, 2000), Steffi Graf (1994, 1996), Mary Joe Fernandez (1993, 1995) et Martina Navratilova (1990, 1991).

En demi-finale, la Biélorusse a eu besoin de 2 heures et 20 minutes pour se défaire de Jelena Ostapenko. D’abord dépassée par la puissance de la Lettone, Azarenka a été menée 6-3, 2-0 avant de trouver la solution pour enchaîner cinq jeux consécutifs. Dans la troisième manche, malgré un break d’entrée, elle a été accrochée par la gagnante de Roland-Garros 2017 jusqu’à 5-5. Là, un ultime break lui a ensuite permis de boucler l’affaire sur son service après avoir sauvé trois balles de débreak ; la dernière en plaçant une amortie de revers suivie au filet.

Dimanche, elle a rendez-vous avec Paula Badosa (n° 21). « Je n’ai jamais joué contre Paula, et je ne me suis jamais vraiment entraînée avec elle », a constaté l’ancienne numéro un mondiale en conférence de presse. « Ce sera un nouveau défi, il faudra appréhender son jeu, sa vitesse de balle. » Si elle y parvenait, Victoria Azarenka, 32 ans, remporterait son 22e titre en simple sur le circuit principal, et le premier depuis Cincinnati l’an passé.

Badosa a mis fin au parcours de Jabeur

70e mondiale au 1er janvier, Paula Badosa s’est affirmée comme l’une des révélations de la saison. Assurée d’atteindre le meilleure classement de sa carrière lundi, l’Espagnole de 23 ans, actuellement 27e du classement WTA, s’est qualifiée pour la deuxième finale de sa carrière sur le circuit principal, après son sacre sur la terre battue du WTA 250 de Belgrade en mai. La nuit dernière, elle a mis fin au parcours d’Ons Jabeur (n° 12). Victoire 6-3, 6-3 en 1 h22.

Menant 2-0 d’entrée, l’Ibérique née à New York a subi un retour à 2-2 avant d’imposer définitivement son emprise. Grâce à un deuxième break à 3-3 puis un troisième à 5-3, elle a plié l’acte initial en 37 minutes. Il lui en a fallu sept de plus dans le deuxième.

Régulière et puissante face au jeu varié de la Tunisienne, Badosa a creusé l’écart à 3-2 pour passer à 4-2, puis la fin de match a donné lieu à un scénario sous haute tension. Après trois balles de match – non consécutives – manquées à 5-3 sur le service de Jabeur, Badosa s’est retrouvée à 0-40 sur son engagement à 5-4. Parvenant à écarter les trois balles de débreak, Badosa est finalement parvenue à conclure sur sa sixième occasion.

« Je suis vraiment excitée d’être en finale, je n’arrive pas à y croire », a-t-elle déclaré. « Je l’ai vue (victoria Azarenka) jouer plein de fois, elle a joué plein de finales, elle a gagné des WTA 1000, des tournois du Grand Chelem. Je sais comment elle joue. Elle est très intense. C’est une dure a cuir, une battante qui donne tout jusqu’au dernier point. Ça va être difficile, mais j’aime ce genre de matchs. » En cas de succès, elle deviendrait la première Espagnole titrée à Indian Wells.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *