Halep livre un gros combat pour écarter Rybakina au troisième tour ; Krejcikova a rendez-vous avec Muguruza

Simona Halep a dominé Elena Rybakina en trois manches 7/6(11), 4/6, 6/3 au terme d’un match accroché et au niveau de jeu en dents de scie. Barbora Krejcikova s’est également qualifiée en huitième de finale de l’US Open avec une victoire autoritaire face à Kamilla Rakhimova.

Simona Halep à l'US Open 2021

C’était peut-être le combat dont avait besoin Simona Halep pour retrouver les sommets. La tête de série numéro 12, absente du circuit pendant trois mois après sa déchirure au mollet à Rome, a besoin de temps de jeu. Elle en a eu pour son compte au troisième tour ce vendredi, contre Elena Rybakina, diminuée dans la dernière manche en raison d’une blessure au pied.

Dans un match où elle a subi plusieurs passages à vide, elle a réussi à revenir au score dans chaque manche, a sauvé quatre balles de set dans la première et s’est rassurée sur sa caisse physique dans la troisième en venant à bout de la Kazakhe après 2h25 de jeu (7/6(11), 4/6, 6/3).

Halep a sauvé quatre balles de set dans la première manche

Elena Rybakina qui n’avait laissé aucune chance au tour précédant à Caroline Garcia, a pris le meilleur départ. Avec son coup droit puissant, la 20e joueuse mondiale a commencé par un jeu blanc, avant de profiter d’une faute directe en coup droit de Halep au jeu suivant, synonyme de break.

A 3-0 contre elle, la Roumaine a réussi à se régler et à prendre le service adverse sur sa première occasion. Mais, Halep, au niveau de jeu sinusoïdale, a donné une nouvelle fois son service, laissant Rybakina servir pour le set à 5-3. Sur la première balle de set adverse, Halep a surgi avec une balle profonde qui poussait Rybakina à la faute.

AI / REUTERS / PANORAMIC

Après un nouvel échange de break, les deux joueuses se sont départagées au terme d’un tie-break à suspense marqué par plusieurs retournements de situation. La Roumaine a imposé le tempo avec son coup droit. A 6-2, l’affaire semblait pliée.

Rybakina a alors réussi un petit exploit. Les deux pieds campés sur sa ligne, elle a joué chaque point avec cran et semé le doute dans la tête de l’ancienne numéro 1 mondiale. Résultat : quatre balles de set effacées, puis deux autres après un nouvel avantage adverse.

La Kazakhe s’est procurée à son tour trois balles de set, mais n’a pas su saisir sa chance, notamment en manquant un coup droit croisé dans le court ouvert. Et derrière, à 12-11, elle a commis l’irréparable avec une double faute.

Une nouvelle absence et Halep a lâché le deuxième set

Après le gain de ce jeu décisif disputé au couteau, Halep a décompressé et s’est retrouvée menée 3-0, comme dans la première manche. Subitement, elle s’est rapprochée de sa ligne, s’est engagée davantage dans ses frappes et s’est remis en jambes en remportant quatre jeux de rang.

Après le premier débreak, à 3-2, Elena Rybakina a demandé un temps mort médical pour se faire soigner le pied gauche, déjà entièrement strappé. Halep a profité de l’interruption pour demander à son tour une intervention médicale et se faire masser à l’épaule gauche.

Revenue sur le court, Rybakina a réalisé un jeu de service catastrophique, avec trois doubles fautes. Alors qu’elle avait fait les efforts pour recoller, Halep a eu un nouveau coup de mou à  4-4, commettant à son tour une double faute et décrochant derrière sa ligne. Rybakina ne s’est pas faite prier pour prendre le service adverse et empocher la deuxième manche.

Halep a profité de la blessure au pied de Rybakina

Elena Rybakina a une nouvelle fois pris le service adverse d’entrée, mais cette fois Halep ne s’est pas laissée distancée et a recollé dans la foulée. Rybakina boitait de plus en plus et ne pouvait plus tenir les longs échanges imposés par Simona Halep.

Elle a bien tenté d’écourter les points avec son coup droit, mais la 20e joueuse mondiale au grand gabari était bien trop empruntée dans ses déplacements. Halep a donc empoché quatre jeux consécutifs et n’a plus eu à défendre la moindre balle de break avant de conclure sur son service.

Simona Halep, qui atteignait le troisième tour de l’US Open pour la première fois depuis cinq ans, se hisse désormais en huitième de finale. En 2016, elle avait réussi à atteindre les quarts de finale, avant de tomber face à Serena Williams.

Rappelons que le Grand Chelem américain est celui qui réussit le moins à la Roumaine puisque c’est le seul où elle n’a pas jamais disputé de finale. Son meilleur résultat reste une apparition dans le dernier carré en 2015.

Avant d’espérer aller plus loin, elle devra se défaire d’ Elena Svitolina (N°5). L’Ukrainienne s’est défaite de Daria Kasatkina 6/4, 6/2, sans perdre une seule fois son engagement. Avec 69 % de premières balles, 78 % de réussite sur celles-ci et 14 fautes directes (contre 22 pour la Russe), Svitolina s’est assurée un après-midi tranquille.

Krejcikova retrouvera Muguruza en huitième

La force tranquille. Cela pourrait être le slogan de campagne de Barbora Krejcikova (N°8). La Tchèque n’a laissé aucune chance à  Kamilla Rakhimova, 134e joueuse mondiale, éliminée 6/4, 6/2, avec autorité en un peu moins d’une heure et quart.

La Russe, tombeuse de Kristina Mladenovic au premier tour, n’a pas eu la moindre opportunité de break dans la première manche. Krejcikova a dominé ce match de la tête et des épaules en faisant preuve d’un réalisme remarquable sur sa seule balle de break de la manche. Avec seulement deux points gagnants à son actif, Rakhimova a rarement réussi à déborder la Tchèque à la couverture de terrain impeccable.

Dans le deuxième acte, la lauréate de Roland-Garros, a pris les devants à 1-1 en breakant deux fois de suite son adversaire. Avec 79% de points gagnés derrière sa première balle et aucun break concédé, la Tchèque poursuit son chemin dans le tableau, sans faire parler d’elle, mais avec une solidité et une constance qui pourrait l’amener très loin.

Pour son premier grand tableau à l’US Open, Krejcikova est désormais en huitième de finale sans avoir lâché un set en route. Son prochain tour devrait attirer davantage les projecteurs puisqu’elle affrontera Garbiñe Muguruza (N°9), vainqueur de son duel avec une autre vainqueur en Grand Chelem, Viktoria Azarenka (N°18).

Deux sets faciles, et Sabalenka retrouvera Mertens

Aryna Sabalenka n’a pas eu de mal à se défaire de Danielle Collins, numéro 254 mondiale. Deux sets (6-3, 6-3), quatre breaks en tout, 1h28, et la 2e mondiale retrouvera en huitièmes de finale Elise Mertens, son ancienne partenaire de double, avec qui elle a remporté l’Open d’Australie en février dernier. Elle a remporté cinq de leurs sept matchs sur le circuit simple.

La Biélorusse, demi-finaliste de Wimbledon en juillet, égale son meilleur résultat à Flushing Meadows, un huitième, en 2018.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *