Toujours blessée au genou, Bencic se retire d’Indian Wells

Touchée au genou à Chicago, la Suissesse est insuffisamment rétablie pour pouvoir participer au WTA 1000 californien.

Belinda Bencic, Chicago 2021

Les larmes ont séché, mais le genou droit ne s’est pas rétabli à temps. Lors de son quart de finale face à Elena Rybakina à Chicago le 1er octobre, Belinda Bencic s’était effondrée au sol, en pleurs, après un retour de service à 6-4, 3-1 contre elle. Plus de peur que de mal, a-t-elle confié par la suite, en révélant que, malgré la torsion, aucun ligament n’avait été endommagé.

Bencic remplacée par Kucova

Néanmoins, la championne olympique de Tokyo a besoin de plus de temps que prévu pour récupérer. Alors qu’elle espérait participer au WTA 1000 d’Indian Wells, Bencic a dû déclarer forfait. Quelques heures avant son entrée en lice face à Shelby Rogers ce vendredi, la WTA a annoncé son retrait du tableau. La joueuse de 24 est remplacée par la Tchèque Kristina Kucova, repêchée.

17e à la race à 575 points de Naomi Osaka, 8e, la native de Flawil espérait sans doute pouvoir se rapprocher d’une qualifications pour le Masters de fin d’année en cas de bon résultat dans le désert californien. Après l’annulation de la tournée asiatique en raison de la Covid-19, l’épreuve des huit reines de la WTA a été délocalisée au Mexique, à Guadalajara, du 10 au 17 novembre.

La Billie Jean King Cup comme prochaine priorité

Avant cette échéance éventuelle – et difficile à atteindre compte tenue de sa situation – Bencic s’est fixée un autre objectif. “Une chose que j’ai apprise ces dernières années : écouter mon corps”, a-t-elle indiqué via ses réseaux sociaux. “Malheureusement, je ne me sens pas 100 % prête à jouer aujourd’hui (vendredi). Ma prochaine priorité est la phase finale de la Billie Jean King Cup (le nouveau nom de la Fed Cup) le mois prochain (du 1er au 7 novembre). Jouer pour la Suisse est un immense honneur.”

Composée de Bencic, Teichmann, Golubic et Voegele, l’équipe helvète figure dans le groupe D, avec la République tchèque et l’Allemagne. Seules les quatre nations terminant en tête de chaque poule se qualifient pour les demi-finales de la compétition. La France, tenante du titre, doit elle se mesurer à la Russie et au Canada.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *