Tsitsipas n’a visiblement pas eu mal au coude mais son physique n’a pas pu tenir le rythme de Schwartzman

Pour son premier match en simple depuis son opération du coude droit, Tsitsipas a perdu contre Diego Schwartzman mais a montré un très bon niveau de tennis, sans douleur apparente.

Stefanos Tsitsipas, ATP Cup 2022

ATP Cup 2022 | Résultats Calendrier

On était en droit de s’inquiéter pour Stefanos Tsitsipas après son forfait en simple lors de la première journée de l’ATP Cup samedi 1er janvier 2022, avec en prime une image le montrant avec une poche de glace sur son coude. Mais le Grec va visiblement mieux et a rassuré la planète tennis ce lundi malgré sa défaite face à Diego Schwartzman lors de l’ATP Cup (6-7, 6-3, 6-3) qui a occasionné la défaite de la Grèce face à l’Argentine (2-0).

Pour son premier match officiel en simple depuis le 15 novembre 2021 et une défaite au Masters de Turin, le quatrième joueur mondial s’est montré très solide pendant un set et demi et notamment au service, domaine dans lequel il n’avait pas encore récupéré à 100% après son opération du coude qui a eu lieu le 25 novembre. 

Cinq aces dans le premier acte, une vitesse moyenne de 205 km/h en première balle avec une vitesse maximale de 220 km/h, des statistiques dans ses standards habituels. La première manche de Stefanos Tsitsipas a été parfaite dans ce domaine avec 80% de points remportés derrière sa première et aucune balle de break concédée. 

Tsitsipas performant au service

Stefanos Tsitsipas s’est donc montré rassurant au service mais également à l’échange. Le numéro quatre mondial n’a pas retenu ses coups et a notamment lâché 18 coups gagnants dans une première manche qu’il a globalement dominée face à Diego Schwartzman. Le Grec a obtenu les premières balles de break de la rencontre, à 6-5 en sa faveur.

Mais l’Argentin a écarté le danger avec panache pour emmener son adversaire au tie-break. Stefanos Tsitsipas ne s’est pas affolé et a rapidement mené 4-2 puis 6-4 avant de conclure sur sa cinquième balle de set d’un superbe coup droit croisé gagnant. Bonne nouvelle pour lui, il n’a pas utilisé de poche de glace sur son coude après le premier acte… et n’a pas non plus pris de pause toilettes ! 

La solidité de Stefanos Tsitsipas s’est confirmée dès l’entame de la deuxième manche. Le Grec a fait le break pour mener 1-0 mais l’a immédiatement rendu en concédant un jeu blanc. Après avoir perdu sa mise en jeu pour la première fois de la rencontre, le numéro quatre mondial a connu une grosse baisse de régime. 

Stefanos Tsitsipas, ATP Cup 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Tsitsipas encore trop juste physiquement

À 3-4, Tsitsipas a notamment commis deux doubles fautes consécutives et a fini par perdre son service une deuxième fois. Avec 16 fautes directes et seulement 31% de points remportés derrière sa seconde balle, le Grec n’a pas été en réussite dans ce compartiment. En face, Diego Schwartzman ne s’est pas fait prier pour égaliser à un set partout en remportant facilement sa mise en jeu. 

En manque de compétition plus que gêné par son coude, Stefanos Tsitsipas n’a pas réussi à retrouver un second souffle. L’hémorragie s’est poursuivie pour le Grec qui a perdu les deux premiers jeux de la dernière manche en ayant les jambes lourdes. En manque de rythme et encore trop juste physiquement face à un Top 15, le natif d’Athènes a arrosé le court dans la dernière manche (57 fautes directes au total) et n’a pas su maintenir son bon pourcentage de premières (seulement 51% dans le troisième set contre 62% dans la première).

Malgré la défaite après 2h41 de jeu, Stefanos Tsitsipas, qui a terminé le match en étant visiblement exténué, a été compétitif face au 13e joueur mondial pour son premier match en simple depuis son opération du coude droit. Ce dernier n’a pas eu l’air de le faire souffrir et le Grec a pu servir 10 aces avec une moyenne de 202 km/h en première balle sur l’ensemble de la rencontre. Des statistiques rassurantes et qui en disent long sur ses sensations, même si le Grec a avoué en conférence de presse que la douleur était toujours présente.

« J’ai un peu mal. C’est normal. J’ai fait plus de services que je n’en ai jamais fait depuis un mois. J’ai fait au moins 180 services aujourd’hui je pense. Je me suis entraîné, j’ai essayé de faire 50, 60 services, et aujourd’hui je suis allé très loin. Oui, il y avait de la fatigue à la fin, mais, vous savez, j’ai essayé d’éviter la douleur. Je devais finir le match d’une manière ou d’une autre. »

Groupe D

Grèce 0 – 2 Argentine

  • Delbonis (ARG) b. Pervolarakis (GRE) : 7-6, 6-1
  • Schwartzman (ARG) b. Tsitsipas (GRE) : 6-7, 6-3, 6-3

Pologne 3 – 0 Géorgie

  • Majchrzak (POL) b. Bakshi (GEO) : 6-1, 6-1
  • Hurkacz (POL) b. Metreveli (GEO) : 6-7, 6-3, 6-1
  • Walkow / Zielinski (POL) b. Bakshi / Tkemaladze (GEO) : 6-7, 6-2, 10-6

Groupe A

Espagne 3 – 0 Norvège

  • Carreño Busta (ESP) b. Durasovic (NOR) : 6-3, 6-3
  • Bautista Agut (ESP) b. Ruud (NOR) : 6-4, 7-6
  • Davidovich Fokina / Martinez (ESP) b. Petrovic / Hellum-Lilleengen (NOR) : 7-6, 4-6, 10-7

Serbie 1 – 0 Chili

  • Krajinovic (SER) b. Tabilo (CHI) : 6-4, 3-6, 7-6
  • Lajovic (SER) – Garin (CHI)
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *