Après Toronto, Nadal déclare aussi forfait pour Cincinnati

Au lendemain de son retrait du Masters 1000 de Toronto qui se déroule cette semaine, Rafael Nadal a annoncé renoncer également à Cincinnati. Les deux Masters 1000 se joueront donc sans aucun membre du Big 3.

Rafael Nadal

Rafael Nadal a encore besoin de repos. L’Espagnol, qui traîne une douleur au pied depuis la demi-finale de Roland-Garros perdue contre Novak Djokovic, a préféré allonger sa période de convalescence et se retirer du Masters 1000 de Cincinnati, programmé du 15 au 22 août. L’Espagnol a évidemment en ligne de mire l’US Open. Mais comme Novak Djokovic et Roger Federer, le Majorquin arrivera à New York sans tournoi de préparation. S’il devait bien s’aligner à Flushing Meadows.

Le doute est permis désormais. Nadal n’a pas traîné entre son forfait de Toronto, annoncé ce mardi dans une vidéo, et celui de Cincinnati, officialisé dès le lendemain. Le 4e joueur mondial, revenu à la compétition à Washington, n’aura donc que deux matchs dans les jambes entre sa demi-finale à Roland-Garros, disputée le 11 juin, et l’US Open qui débute le 30 août. Nadal avait dominé Jack Sock la semaine passée pour son match de reprise, avant de chuter face à Lloyd Harris (6-4, 1-6, 6-4).

Une tournée nord-américaine sans Big 3 : une première depuis 20 ans

Les deux Masters 1000 de préparation à l’US Open se joueront donc sans aucun membre du Big 3, une première depuis…vingt ans. Roger Federer, gêné par son genou, et Novak Djokovic, blessé à l’épaule aux Jeux Olympiques, avaient précédemment annoncé leur forfait.

Si l’un d’eux venait à l’emporter à New York, il réaliserait un nouvel exploit, en plus d’ajouter un 21e Grand Chelem à son palmarès. En effet,  depuis trente ans, aucun joueur ne s’est imposé à Flushing Meadows sans participer à au moins l’un des deux Masters 1000 de la tournée américaine.

A noter que Milos Raonic, finaliste l’an dernier, a lui aussi déclaré forfait pour le Masters 1000 américain. Daniil Medvedev sera tête de série numéro 1 dans l’Ohio, comme cette semaine à Toronto. Le Russe, qui s’est déjà imposé à Cincinnati, fera figure de grand favori pour le titre.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *