Andy Murray s’ajoute à la longue liste des forfaits pour Miami

Déjà amputé de 10 des 30 meilleurs joueurs du monde, le Masters 1000 de Miami doit encaisser le forfait d’une tête d’affiche supplémentaire : Andy Murray.

Andy_Murray_Montpellier_2021-2

A Miami, le forfait est à la mode. Plus les jours passent, plus les têtes d’affiche tombent. Ce mardi, Andy Murray a été contraint de renoncer officiellement au premier Masters 1000 de l’année.

Je n’avais aucun souci à l’entraînement, je me sentais bien, j’ai fait du physique vendredi sans aucun problème, puis, à 3h du matin, j’ai été réveillé par une douleur à l’aine, mais pas du côté de ma hanche opérée, a-t-il déclaré dans des propos rapportés par le Miami Herald. Quand je suis sorti du lit, j’ai eu un peu de mal à marcher. Je ne sais pas du tout comment je me suis fait ça. C’est vraiment bizarre. Ça s’est progressivement amélioré, mais pas assez pour participer à Miami. Je ne me suis pas entraîné depuis vendredi.”

Le retrait d’Andy Murray est, pour le moment, le dernier d’une longue liste. Ayant quelque peu les atours d’un ATP 500, l’évèvement floridien est déjà amputé de 10 des 30 meilleurs joueurs du monde. Pour diverses raisons, Rafael Nadal, Roger Federer, Novak Djokovic ou encore Dominic Thiem, soit quatre membres du top 6, ont décidé de zapper le déplacement aux États-Unis.

Je veux être à Wimbledon avec une chance de gagner le tournoi.

En quête de retour au plus haut niveau, Andy Murray est une nouvelle fois freiné par un pépin physique. Ayant l’impression d’être jugé, de devoir défendre sa réputation et sa carrière dès qu’il pose un pied sur le court, l’ancien numéro mondial – à l’instar de Roger Federer – vise un retour au sommet de sa forme physique pour la saison sur gazon. “Je veux être à Wimbledon avec une chance de gagner le tournoi, a-t-il récemment confié lors d’une interview diffusée par Amazon Prime Video. Je crois sincèrement que c’est possible.”

Privé d’Open d’Australie en raison d’un test positif à la COVID-19, Murray a disputé la finale du Challenger de Bielle mi-février. Sur le circuit principal, il s’est ensuite incliné d’entrée à Montpellier. Dans la foulée, à Rotterdam, il est sorti vainqueur d’un gros combat face à Robin Haase avant de tomber contre Andrey Rublev au deuxième tour. Non sans avoir livré une prestation convaincante malgré la fatigue. A Miami, il aurait dû affronter un homme en forme d’entrée de jeu : Lloyd Harris, récent finaliste à Dubaï. L’Écossais sera remplacé par un lucky loser.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *