Evans écrabouille Gojowczyk, la Grande-Bretagne mène 1-0 face à l’Allemagne

Pour lancer le duel entre la Grande-Bretagne et l’Allemagne, deuxième quart de finale de la Coupe Davis, Evans a marché sur Gojowczyk.

Dan Evans

Coupe Davis 2021 | Résultats et tableau | Calendrier

Choix tactique ? Problème physique ? Aligné pour chaque rencontre de l’Allemagne pour le simple des numéros 2 depuis le début de la compétition, Dominik Koepfer, 54e mondial et tombeur samedi (7-6, 6-4) de Filip Kraijovic, 42e du classement ATP, avant de perdre (6-1, 7-5) le lendemain contre Jurij Rodionov, 141e de la hiérarchie planétaire, a été laissé sur le banc ce mardi. Pour faire face à Dan Evans, le capitaine allemand a choisi Peter Gojowczyk. Ce dernier a vécu un calvaire. Défaite 6-2, 6-1 en 55 minutes.

« Jusqu’à l’échauffement, je pensais que l’allais jouer contre Koepfer, qui est gaucher », a expliqué Evans lors de l’interview sur le court. « Apprendre le changement une heure avant d’entrer sur le court, ce n’est pas la meilleure choses pour se préparer. » En réaction à cet imprévu le Britannique, après sa contre-performance devant Tomas Machac dimanche – revers 6-2, 7-5 – est revenu aux bases. S’il a marché sur Gojowczyk, c’est en s’évertuant à appliquer une stratégie simple.

J’ai appris une heure avant le match que j’allais jouer contre Gojowczyk

Dan Evans

« L’autre jour (dimanche, contre Machac), je n’ai pas bien joué », a-t-il confié. « Aujourd’hui (mardi), j’ai décidé de jouer principalement croisé, dans les diagonales, et de partir long de ligne quand j’en avais vraiment l’opportunité. J’ai aussi essayé de garder la balle basse. » Notamment grâce à son slice de revers. Avec sa prise ouverte et son jeu très à plat, son adversaire a eu des difficultés à gratter la balle pour accélérer et mettre en place, avec efficacité, son jeu fait de frappes puissantes.

Résultat, Evans n’a pris que 6 coups gagnants sur l’ensemble du duel, tout en poussant son rival du jour à commettre 16 fautes directes. De son côté, le natif de Birmingham a affiché un ratio de 11 coups gagnants pour seulement 3 erreurs, d’après les statistiques officielles. Ne concédant aucune balle de break, le 25e joueur mondial a pris cinq fois la mise en jeu de son opposant, qui a terminé le match sur une double faute, pour s’offrir son 10e succès en 28 duels de Coupe Davis.

Le second simple de ce deuxième quart de finale oppose Cameron Norrie à Jan-Lennard Struff. En cas de victoire du premier cité, la Grande-Bretagne serait la deuxième équipe à rejoindre les demi-finales après la qualifications de la Croatie face à l’Italie lundi.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *