Iga Swiatek en 2020 : La soudaine percée dans la cour des grandes

Sa victoire à Roland-Garros en 2020 a propulsé l’adolescente polonaise d’un statut de jeune prometteuse à celui de championne de Grand Chelem. Retour sur une percée inattendue.

À moins que vous ne soyez un suiveur assidu du tennis, et plus particulièrement du circuit WTA, vous n’aviez sûrement jamais entendu parler d‘Iga Swiatek avant les Internationaux de France 2020. Aujourd’hui, son nom est connu et reconnu dans le monde du sport. En un seul tournoi, tout a changé pour la Polonaise de 19 ans.

  • Classement à la fin de l’année 2019 : 60
  • Classement à la fin de l’année 2020 : 17
  • Victoires/défaites en 2020 : 14-5
  • Titres : 1

Meilleure performance : Son titre à Roland-Garros

A l’approche de Roland-Garros (qui a été reporté de mai à fin septembre en raison de la pandémie de coronavirus), Swiatek était classé 54ème mondiale. Elle n’avait jamais remporté de titre sur le circuit WTA. Il va sans dire qu’elle n’était pas tête de série pour le troisième Grand Chelem de la saison. Mais sortie de nulle part, elle a roulé jusqu’au titre sans perdre une seule manche, avec une série de performances époustouflantes. En finale, Swiatek s’est rapidement débarrassée de la vainqueure de l’Open d’Australie 2020, Sofia Kenin, pour devenir titrée en Grand Chelem à l’âge de 19 ans.

Meilleure performance en Grand Chelem : Où ailleurs qu’à Paris ?

Les Internationaux de France, évidemment ! Cela étant dit, Swiatek a en réalité bien figuré lors trois tournois du Grand Chelem (Wimbledon a été annulé à cause du COVID-19). Elle a atteint les huitièmes de finale de l’Open d’Australie après avoir battu Donna Vekic et s’est qualifiée pour le troisième tour de l’US Open, grâce notamment à une victoire au premier tour face à la tête de série No 29 Veronika Kudermetova. Bien sûr, rien de tout cela ne laissait présager ce qui allait se produire à Roland-Garros.

Iga Swiatek, Roland-Garros 2020

Le meilleur moment de sa saison : Décrocher un Grand Chelem

Le triomphe de Swiatek à Roland-Garros a été le point culminant de son année – et de sa carrière à ce jour. Et la native de Varsovie a atteint ce sommet, en partie car Roland-Garros a été le dernier tournoi qu’elle a disputée cette saison.

Le “pire moment” de sa saison : Sa défaite dans un match serré à Melbourne

Bien qu’atteindre la deuxième semaine de l’Open d’Australie était un excellent résultat pour Swiatek (surtout à ce moment-là, huit mois avant Roland-Garros), sa défaite en huitièmes de finale contre Anett Kontaveit a été compliquée à digérer. Swiatek a pris le premier set et a mené par deux fois d’un break dans le deuxième. Puis, dans la troisième manche, elle a effacé un déficit de 5-1 pour revenir à l’égalité à 5-5. Mais finalement, Kontaveit s’est imposé 6-7 (4), 7-5, 7-5.

Dans les médias

Il va sans dire que l’adolescente a été ravie de son triomphe à Roland-Garros. Cependant, elle a peut-être été tout aussi satisfaite de ce qui s’est passé le lendemain chez les hommes à Roland-Garros !

Auto-évaluation : “Mon objectif est d’être constante”

C’est ce que Swiatek avait à dire après sa victoire sur Kenin en finale de Roland-Garros :

“Je sais que mon jeu n’a pas fini de se développer. Je pense que la plus grosse marge de progression pour moi se situe dans la régularité, c’est ce à quoi le tennis féminin est confronté. C’est pourquoi nous avons tant de nouvelles vainqueures en Grand Chelem, parce que nous ne sommes pas aussi constantes que Rafa, Roger et Novak. Mon objectif sera d’être régulière. Ce sera très difficile d’y parvenir….

“Je peux voir la différence quand je suis mentalement préparée et quand je suis prête à gérer le stress, la pression ; je peux voir la différence quand je ne le suis pas. C’est pourquoi je perds parfois au premier tour et parfois je peux gagner un tournoi. Mon prochain objectif sera d’être plus constante et d’utiliser les qualités que j’ai à chaque fois, parce que c’est aussi usant pour l’esprit”.

Avis de Tennis Majors

Swiatek obtient un A+ pour son titre à Roland-Garros. Mais même avant cela, sa campagne 2020 se passait bien, surtout pour une joueuse qui, au début de la saison, était classée en dehors du Top 50. Les deux autres Grand Chelems ont été une réussite, ce qui l’a sûrement mise en confiance pour aller à Paris. Comme elle l’a mentionné, la constance sera toutefois essentielle à partir de maintenant. Son rapport au succès est encore tout frais (principalement en raison d’une saison si courte dans le sillage de COVID-19), il reste donc à voir comment elle gérera la pression des attentes à l’avenir. Le prochain tournoi de Swiatek – probablement en janvier 2021 – sera son premier depuis Roland-Garros.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *