Invincible Sabalenka, chiffre porte bonheur et jeunesse à la fête : le recap de la semaine

La saison 2021 a débuté à Abu Dhabi chez les femmes et à Antalya et Delray Beach chez les hommes. Entre une Sabalenka une nouvelle fois intouchable et une jeunesse étincelante en passant par des leaders à la peine, voici le recap des tournois de la première semaine de l’année tennistique.

Abu Dhabi 2021, Maria Sakkari

La saison 2021 a officiellement débuté le 6 janvier à Abu Dhabi pour la WTA avec notamment la présence de quatre joueuses du top 10, et le 7 janvier à Antalya et Delray Beach pour l’ATP. Malgré l’absence de joueurs de premier plan sur le circuit masculin, la semaine a été riche en enseignements avec une Aryna Sabalenka toujours très en forme qui a remporté son troisième titre consécutif sur le circuit féminin, une jeunesse qui frappe à la porte avec les finales de Sebastian Korda, 20 ans, et celle de Veronika Kudermetova, 23 ans, et un chiffre – 4 – qui a porté bonheur aux trois vainqueurs de la semaine. Voici ce qu’il faut retenir de la première semaine du circuit ATP et WTA de la saison de tennis 2021. 

Aryna Sabalenka toujours intouchable

En remportant son troisième titre consécutif sur le circuit WTA, à Abu Dhabi, après avoir triomphé à Ostrava et Linz, Aryna Sabalenka a également signé sa quinzième victoire d’affilée en battant Veronika Kudermetova en finale. Face à une Russe qui disputait la première finale de sa carrière, la Biélorusse a été sans pitié en s’imposant facilement 6-2 6-2. Elle n’a perdu qu’un seul set de la semaine, face à Elena Rybakina en quart de finale. Sur les trois derniers tournois qu’elle a disputés, et donc remportés, Aryna Sabalenka n’a perdu que quatre sets. Parmi son tableau de chasse, elle a battu Victoria Azarenka, Elise Mertens, Jennifer Brady, Coco Gauff ou encore Maria Sakkari. Même si elle n’a pas affronté de top 10, elle sera l’une des favorites pour l’Open d’Australie. Elle doit prouver qu’elle peut reproduire ce genre de performance en Grand Chelem, son meilleur résultat jusqu’à présent étant un huitième de finale à l’US Open en 2018.

Kenin, Pliskova, Berrettini : les leaders en difficulté

  • Kenin, du boulot avant l’Open d’Australie

La reprise a été compliquée pour les meilleurs classés de la semaine. Sofia Kenin, élue meilleure joueuse de l’année 2020 par la WTA, a chuté en quart de finale du tournoi WTA 500 d’Abu Dhabi. Une défaite 2-6, 6-2, 6-0 face à Maria Sakkari qui pourrait lui faire mal au moral (ou pas, car elle avait encaissé un 6-0, 6-0 à Rome avant de se hisser en finale de Roland-Garros). L’Américaine n’a pas été convaincante cette semaine avec des difficultés au service. Elle était menée au 2e tour par Flipkens avant que la Belge n’abandonne suite à une chute contre un panneau publicitaire. Kenin a également dû sauver une balle de match lors de son huitièmes de finale contre Yulia Putintseva. Elle doit retrouver confiance en son jeu pour pouvoir défendre son titre acquis l’an dernier à l’Open d’Australie.

Lire aussi : Sofia Kenin en 2020 : joueuse de l’année (mais qui l’avait vue venir ?)

  • Pliskova, première manquée avec Bajin

Pour sa première sortie en compétition officielle avec son nouvel entraîneur, Sascha Bajin, ancien coach de Naomi Osaka, Kristina Mladenovic ou encore Dayana Yastremska, Karolina Pliskova a déçu. La 6e joueuse mondiale, tête de série numéro trois lors du WTA 500 d’Abu Dhabi, a peiné lors de son entrée en lice contre Despina Papamichail, 275e au classement WTA (6-2, 7-6). Elle s’est ensuite écroulée au tour suivant face à la qualifiée russe Anastasia Gasanova, 292e mondiale (6-2, 6-4). Depuis son abandon en finale du tournoi de Rome l’an passé, Pliskova n’a plus enchaîné deux victoires sur le circuit WTA.

  • Berrettini, une confiance toujours pas retrouvée

Tête de série numéro un lors de l’ATP 250 Antalya, Matteo Berrettini n’a pas assumé son statut. Après une entrée en lice bien négociée face à Dimitar Kuzmanov, l’Italien a perdu en quart de finale contre Alexander Bublik, 49e mondial (7-6, 6-4). Pour Berrettini, le début d’année 2021 semble être dans la lignée de sa saison 2020. Le 10e joueur mondial est en panne de confiance et n’arrive plus à enchaîner. Sa dernière participation à une finale ATP remonte à juin 2019, lorsqu’il avait triomphé sur le gazon de Stuttgart. Le tournoi d’Antalya, où il était le seul membre du top 10 dans le tableau principal, semblait être une occasion en or pour retrouver de la confiance, mais l’Italien s’est manqué.

Le 4 : heureux présage pour Kenin et Medvedev ?

Il fallait tout miser sur le numéro 4 cette semaine ! Lors des trois tournois qui ont eu lieu, Abu Dhabi, Antalya et Delray Beach, les vainqueurs étaient… tête de série numéro 4 ! Aryna Sabalenka, Alex de Minaur et Hubert Hurkacz peuvent donc remercier leur chiffre porte bonheur qui leur à rapporter un nouveau trophée. Sera-t-il toujours efficace à l’Open d’Australie ? La tête de série numéro quatre sera… Sofia Kenin chez les femmes et Daniil Medvedev chez les hommes.

Korda, de Minaur, Kudermetova Kostyuk : les visages juvéniles de 2021

La moyenne d’âge des vainqueurs de la semaine est de 22 ans, jugez plutôt :

  • Sebastian Korda, 20 ans et déjà finaliste

A Delray Beach, Sebastian Korda, 20 ans, a atteint la première finale de sa carrière, lui qui ne disputait que son 5e tournoi sur le circuit ATP. L’Américain, fils de Petr Korda, vainqueur de l’Open d’Australie en 1998, a battu deux des cinq première têtes de série, Tommy Paul et John Isner, avant de chuter en finale face à Hubert Hurkacz, le Polonais qui avait déjà mis fin en demie à la belle histoire de Christian Harrison. Assuré d’être 103e mondial au prochain classement ATP, Korda peut viser une entrée dans le top 100 très prochainement.

Lire aussi : Sebastian Korda en 10 questions – Petr Korda, Floride, Andre Agassi

  • Alex de Minaur, 21 ans, 4e titre…

L’Australien est décidément l’un des joueurs les plus prometteur de sa génération. A seulement 21 ans, il vient de remporter le 4e titre de sa carrière, à Antalya, en profitant de l’abandon d’Alexander Bublik, 23 ans, en finale. Alex de Minaur a gagné 50% des finales qu’il a disputé sur le circuit ATP, 4 titres en 8 finales, 5 trophées en comptant son sacre lors de l’UTS 3.

  • Kudermetova et Kostyuk ont animé Abu Dhabi

La première a 23 ans et a disputé sa première finale sur le circuit WTA, la seconde a 18 ans et a atteint sa première demi-finale. Veronika Kudermetova, assurée d’atteindre son meilleur classement (36e), a battu deux têtes de série cette semaine à Abu Dhabi. Un succès face à Anett Kontaveit (N°10) au 1er tour (7-5, 6-1) et une victoire contre Elina Svitolina (N°2) en demi-finale au terme d’une superbe bataille (5-7, 6-3, 7-6). Elle est désormais la numéro deux russe, trois places derrière la chef de file Ekaterina Alexandrova.

Marta Kostyuk va gagner 21 places au classement WTA grâce à sa belle performance et sera 78e, son meilleur classement, la semaine prochaine. C’est la deuxième joueuse la plus jeune du top 100 derrière Coco Gauff. L’Ukrainienne a passé quatre tour à Abu Dhabi avant de chuter face à… Veronika Kudermetova.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *