Roland-Garros, le récap du tableau féminin : Le crève-coeur Barty, la désillusion Pliskova et le fiasco français

Votre guide pour tout ce qu’il faut savoir sur la 5e journée de Roland-Garros chez les femmes, avec l’abandon d’Ashleigh Barty, et les qualifications convaincantes de Sofia Kenin, Elina Svitolina et Iga Swiatek.

Ashleigh Barty at Roland-Garros in 2021
  • Elles ont gagné ce jeudi à Roland-Garros (2e tour) : Sofia Kenin (N°4), Elina Svitolina (N°5), Iga Swiatek (N°8), Jennifer Brady (N°13), Elise Mertens (N°14), Maria Sakkari (N°17), Cori Gauff (N°24), Ons Jabeur (N°25), Jessica Pegula (N°28), Anett Kontaveit (N°30)
  • Elles ont été éliminées ce jeudi à Roland-Garros (2e tour) : Ashleigh Barty (N°1, sur abandon), Karolina Pliskova (N°9), Ekaterina Alexandrova (N°32), Fiona Ferro, Kristina Mladenovic
  • Pour suivre toute l’actualité de Roland-Garros, rendez-vous sur cette page
  • Pour suivre les matchs en direct, voir le tableau masculin et le tableau féminin, nous vous recommandons de vous rendre le site officiel du tournoi.
  • Le programme de vendredi est à retrouver ici.
  • Et tout ce que vous devez savoir sur le tournoi (informations pratiques, billets, etc.) est disponible dans cet article.

Barty, le crève-coeur

Ashleigh Barty ne s’en était pas cachée après sa victoire étriquée au premier tour contre Bernarda Pera : en délicatesse avec sa hanche gauche, elle était inquiète pour la suite du tournoi. « Ça va être un peu difficile cette semaine, ce week-end », avait-elle confié en conférence de presse dans la foulée de son entrée en lice. Mais la numéro 1 mondiale n’ira même pas au bout de cette première semaine de la quinzaine. Après avoir perdu la première manche 6-1 contre Magda Linette jeudi, le score était de 2-2 quand Barty a décidé d’abandonner.

« C’est un crève-coeur, a lancé Barty en conférence de presse suite à son abandon. Nous étions tellement performants sur la saison sur terre battue, et d’être malchanceux sur le timing, d’avoir quelque chose d’un peu sérieux le week-end d’avant et de ne pas avoir le temps de s’en remettre, c’est décevant. Ça n’enlèvera aux bons trois derniers mois, même si ça fait mal. Oui, c’était brutal et dur à accepter. »

L’Australienne n’était clairement pas en mesure de défendre pleinement ses chances. Elle n’a passé que 39% de premières balles, elle était en grande difficulté derrière sa seconde (40% de points gagnés) et avait déjà commis 18 fautes directes. C’est forcément un crève-coeur pour Barty, qui avait gagné Roland-Garros la dernière fois qu’elle s’y était présentée en 2019, et sortait d’une excellente saison sur terre battue (titre à Stuttgart, finale à Madrid). Ça l’est d’autant plus qu’elle avait déjà quitté l’Open d’Australie diminuée, même si elle avait atteint les quarts de finale. Après le retrait de Naomi Osaka, les deux principales têtes de série du tableau féminin ont quitté le tournoi avant même la fin de la première semaine.

Encore une désillusion pour Pliskova

Pour la cinquième fois de suite en Grand Chelem, Karolina Pliskova ne dépassera pas le troisième tour. La Tchèque ne l’a même pas atteint cette année, ayant été éliminée dès le deuxième jeudi par Sloane Stephens (7-5, 6-1). Finaliste à Rome pendant la saison sur terre battue, la tête de série numéro 10 de Roland-Garros est passée à côté de son match.

Pliskova, qui n’a gagné qu’un point sur deux derrière sa première balle, a commis 38 fautes directes sur l’ensemble de la rencontre. Soit une moyenne folle de deux par jeu. Stephens a terminé de son côté avec un ratio coups gagnants (22) – fautes directes (17) positif et s’est complètement libérée après le gain d’un premier set accroché. Finaliste à Roland-Garros en 2018, l’Américaine a retrouvé de la confiance pendant la saison sur terre battue (quart de finale à Charleston, demi-finale à Parme), après un long passage à vide. La 59e mondiale affrontera Karolina Muchova, une autre Tchèque, au prochain tour.

Déjà plus de Françaises dans le tableau

Les Françaises étaient onze dans le tableau féminin au commencement de ce Roland-Garros 2021. Il n’y en aura aucune au troisième tour, pour la deuxième fois en trois ans. Après les éliminations d’Harmony Tan et de Caroline Garcia mercredi, Fiona Ferro et Kristina Mladenovic ont emprunté le même chemin jeudi.

Ferro est néanmoins sortie avec les honneurs de son match avec Jennifer Brady, tête de série numéro 13 (6-4, 2-6, 7-5). La 51e joueuse mondiale, perturbée dans sa préparation pour ce Roland-Garros par une blessure aux abdominaux, a poussé la finaliste du dernier US Open dans ses retranchements. Mais ses 40 fautes directes, dont une sur la balle de match, ont fini par lui coûter cher. Après avoir les huitièmes de finale du tournoi à l’automne dernier, Ferro rêvait d’une nouvelle épopée.

Mladenovic commence, elle, à s’habituer aux éliminations précoces à Roland-Garros. Pour la quatrième année consécutive, elle ne disputera pas le troisième tour, et elle a vécu un vrai cauchemar sur le court Suzanne-Lenglen. La Nordiste, 61e au classement WTA, a explosé en seulement 51 minutes contre Anett Kontaveit, tête de série numéro 30 (6-2, 6-0). 25 fautes directes pour 7 coups gagnants, quatre points empochés au total dans le second set : Mladenovic est passée à côté de son sujet. Comme tout le tennis féminin français.

Kenin, Svitolina et Swiatek avec autorité

Sofia Kenin et Elina Svitolina n’ont pas traîné jeudi pour valider leur qualification pour le troisième tour de Roland-Garros. L’Américaine, tête de série numéro 4, a fait le travail en 1h21′ contre sa compatriote Hailey Baptiste, 164e mondiale (7-5, 6-3). Kenin s’est imposée à l’expérience, en breakant au meilleur moment dans la première manche, à 5-5, et en prenant vite les devant dans la seconde. Plus opportuniste sur les balles de break (5/12, contre 2/7 pour son adversaire), elle a imposé une pression constante sur les deuxièmes balles de Baptiste, qui disputait son premier deuxième tour en Grand Chelem, à 19 ans. Finaliste de Roland-Garros en octobre dernier, Kenin sera à nouveau opposée à une Américaine au prochain tour, à savoir Jessica Pegula (N°28).

Elina Svitolina at Roland-Garros in 2021
Elina Svitolina at Roland-Garros in 2021 © Federico Pestellini / Panoramic

Svitolina a passé sept petites minutes de moins sur le court que Kenin, en disposant d’Ann Li en 1h14′ (6-0, 6-4). L’Ukrainienne a d’abord déroulé dans la première manche, contre une adversaire de 20 encore inexpérimentée, même si elle avait atteint le troisième tour des deux derniers tournois du Grand Chelem. Dos au mur, l’Américaine s’est lâchée dans le deuxième set et a obtenu une balle de 5-2. Mais elle l’a vendangée d’une double-faute et en a commise une nouvelle pour offrir le débreak à Svitolina, qui a finalement empoché les cinq derniers jeux du match. Brillante au filet (9/14) et efficace sur ses balles de break (5/9), la tête de série numéro 5 affrontera au tour suivant Barbora Krejcikova, tombeuse d’Ekaterina Alexandrova (N°32).

Iga Swiatek n’a perdu que sept jeux depuis le début du tournoi, sur la lancée de son sacre de 2020, où elle n’en avait perdu que 24. La Polonaise s’est facilement imposée face à la Suédoise Rebecca Peterson (6-1, 6-1), en 61 minutes de jeu seulement. Une démonstration de la part de la tête de série numéro 8. 22 coups gagnants, 80% de points remportés derrière sa première balle : Swiatek s’est baladée sur le court Simonne-Mathieu. De l’autre côté du filet, Peterson, 60e joueuse mondiale, s’est montrée beaucoup trop brouillonne. Avec 23 fautes directes pour seulement 7 coups gagnants, la Suédoise n’avait pas les armes pour embêter la tenante du titre. Swiatek affrontera Anett Kontaveit au troisième tour.

Les autres résultats

  • Après avoir concédé la première manche, Elise Mertens (N°14) a finalement validé sa qualification aux dépens de la Kazakhe Zarina Diyas (4-6, 6-2, 6-4).
  • Maria Sakkari (N°17) a rendu une excellente copie pour se défaire de Jasmine Paolini en 1h09′ (6-2, 6-3).
  • Karolina Muchova (N°18), qui a sauvé les six balles de break concédées, a dominé la qualifiée américaine Varvara Lepchenko en deux sets (6-3, 6-4).
  • Cori Gauff (N°24) s’est qualifiée avec brio pour le troisième tour en dominant Qiang Wang (6-3, 7-6). L’Américaine y affrontera Jennifer Brady ou Fiona Ferro.
  • Ons Jabeur (N°25) a passé à peine une heure sur le court pour valider sa qualification pour le troisième tour aux dépens d’Astra Sharma, 124e mondiale (6-2, 6-4). La Tunisienne, confrontée à Magda Linette au prochain tour, a ainsi pris sa revanche sur l’Australienne, qui l’avait battue en finale à Charleston début avril.
  • Jessica Pegula (N°28), qui sort d’un quart de finale à l’Open d’Australie, n’a pas tremblé pour se défaire de Tereza Martincova.
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *