“Un vrai coup de millenial”, Medvedev et Tsitsipas racontent le service à la cuillère qui a scellé leur quart

Le quart de Roland-Garros entre Medvedev et Tsitsipas s’est conclu sur un service à la cuillère – volée complètement manqué par le Russe, qui a permis au Grec de rallier les demies. Les deux protagonistes reviennent sur l’un des faits de ce match.

Medvedev Roland Garros 2021 Panoramic

6-3, 7-6, 6-5, avantage Tsitsipas, service Medvedev. Alors qu’il menait 40-0 et avait trois occasions d’accrocher un nouveau tie-break, le Russe doit sauver une balle de match après un point conclu parfaitement d’une volée de coup droit par le Grec.

Le moment choisi par Medvedev, pourtant doté d’une excellente première balle, pour effectuer un service à la cuillère, sans effet, au centre du carré, et monter au filet. Pas surpris, Tsitsipas l’a transpercé d’un retour gagnant, un dernier revers long de ligne gagnant, pour s’imposer (6-3, 7-6, 7-5) mardi soir et retrouver les demi-finales de Roland-Garros.

Tsitsipas a vu quelque chose d’anormal

Le geste, inhabituel, surtout à ce moment du match, a concentré une partie des questions lors des conférences de presse des deux hommes. Tsitsipas a avoué ne pas avoir été chamboulé par ce service, il s’y attendait. “Quand j’ai vu son attitude, qu’il avait pris très peu de temps pour se préparer, j’ai senti qu’il allait tenter un truc et je me suis préparé. Mais c’est cool. Et moi, j’ai fait ce que j’avais à faire.”

Daniil Medvedev pensait “pendant tout le match, à le faire sur un point important. Je trouvais qu’il était assez loin au retour, mais je n’avais pas vu l’opportunité se présenter avant. Je décide de le faire là parce qu’il me dominait. Je voulais le surprendre”. Echec cuisant. Si Alejandro Davidovich Fokina était parvenu notamment à sauver une balle de débreak cruciale à la fin de la cinquième manche par un service à la cuillère contre Ruud, le Russe n’a pas sauvé cette balle de match. “Ça n’a pas du tout fonctionné (rire). Il a eu une balle facile pour conclure.

Pas de demi-mesure, souligne Cervara

“Ce n’est pas conventionnel de faire ça sur une balle de match, convient Gilles Cervava, interrogé par Tennis Majors. Il avait une bonne intention mais s’est déchiré. Cela aurait pu marcher mais ce type de service ne propose pas d’alternative. Soit ça fonctionne et tu gagnes le point Soit tu rates et tu t’exposes à être troué. C’est ce qui s’est passé.”

Medvedev insiste : “Ce n’était pas une erreur, c’était tactique, c’est quelque chose que j’ai eu le courage de tenter.” Le Grec, qui sera opposé à Alexander Zverev pour une place en finale, a déclaré, amusé, que “c’était un vrai coup de millenial”.

A l’avenir, contre Stefanos Tsitsipas, qui pourrait bien être l’un de ses plus grands rivaux, Daniil Medvedev ne devrait plus tenter de service à la cuillère sur un point important. “La prochaine fois, je ne le ferai peut-être pas car je saurai qu’il est prêt.” Difficile de ne pas être d’accord avec lui.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *