Schwartzman arrache la victoire et la première place de son groupe à la mort subite

Diego Schwartzman a réussi à renverser sur le fil Cristian Garin pour s’adjuger la première place du groupe A de l’UTS4. L’Argentin affrontera Taylor Fritz en demi-finale, alors que le Chilien sera opposé à Corentin Moutet.

Diego Schwartzman at UTS in 2021

Diego Schwartzman revient de si loin. Mené deux quart-temps à un et 11-7 à deux minutes de la fin du quatrième, El Peque a réussi à renverser Cristian Garin pour s’adjuger la première place du groupe A de l’UTS4 (12-14, 16-6, 12-16, 14-11, 2-1).

Les deux Sud-Américains, spécialistes de la terre battue, ont proposé le match le plus abouti de cette phase de poules, tant sur le niveau de jeu que dans l’utilisation des cartes. A tel point qu’imaginer les retrouver face-à-face en finale en fin de soirée est un scénario plus que crédible.

Avec son succès, Schwartzman termine en tête de sa poule et sera opposé à Taylor Fritz en demi-finale. Garin devra affronter Corentin Moutet, invaincu lors de ses trois premiers matchs dans la compétition.

Classement du groupe A

  • 1- Diego Schwartzman : 3-0 (9-3)
  • 2- Cristian Garin : 2-1 (8-4)
  • 3- Alexander Bublik : 1-2 (3-6)
  • 4- Nicolas Mahut : 0-1 (0-3)
  • 5- Grigor Dimitrov : 0-2 (2-6)

Garin avait toutes les cartes en main pour gagner

Schwartzman et Garin se sont livrés un beau combat, le premier jour de compétition leur ayant permis de mieux appréhender le format et de mieux jouer avec les cartes comme avec les règles. El Tanque en a profité le premier. Mené 7-6 dans le premier quart-temps, il a abattu sa carte “Prochain point compte double” pour prendre trois points d’avance au score. Schwartzman n’a pas lâché pour autant, mais a manqué l’occasion d’arracher l’égalisation à 13-13 au buzzer en envoyant un revers directement dans le bas du filet.

Pas du genre à baisser les bras, l’Argentin est reparti de l’avant et a fait basculer le deuxième quart-temps sur une carte obligeant Garin à gagner le point en trois coups maximum. Le Chilien admettra plus tard qu’il ne savait pas que le service était comptabilisé, mais la perte d’un des deux échanges joués avec cette contrainte l’a sorti de sa concentration. A tel point qu’il s’est fait mettre K.-O. Le niveau de tennis n’a alors cessé de monter en puissance entre deux joueurs déjà qualifiés pour le Final Four avant la rencontre et qui avaient envie d’envoyer un message à la concurrence pour la suite de la compétition.

Garin a maîtrisé son sujet pour empocher le troisième quart-temps sans trembler et se diriger vers la victoire après deux points d’exception : un coup droit en bout de course pour contourner le filet et une amortie délicieuse venue mourir juste derrière le filet, pour mener 11-7 en fin de quatrième quart. Mais Schwartzman a empoché sept points de suite, dont deux grâce à une nouvelle utilisation parfaite de la carte “Win in 3 shots max”, ce qui a perturbé Garin.

Emmené dans une mort subite improbable cinq minutes plus tôt, le Chilien a craqué sur un service envoyé dans le filet. Une fin en eau de boudin pour un match qui méritait mieux comme épilogue. Mais le message a été reçu par Moutet et Fritz : ces deux-là abordent le Final Four avec l’ambition de légitime de succéder à Matteo Berrettini, Alexander Zverev et Alex de Minaur au palmarès de l’UTS.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *