Djokovic a lâché un set avant de dérouler pour son entrée à Wimbledon

Novak Djokovic a perdu le premier set avant de serrer le jeu pour se défaire de Jack Draper, 253e mondial, pour son entrée en lice à Wimbledon lundi (4-6, 6-1, 6-2, 6-1).

Novak Djokovic n’avait plus joué en simple depuis son sacre à Roland-Garros début juin. Le retour à la compétition s’est révélé un soupçon moins tranquille qu’attendu. Opposé à Jack Draper, 253e mondial qui faisait sa première apparition en Grand Chelem à 19 ans grâce à une invitation, le numéro 1 mondial a perdu le premier set. Mais il a déroulé par la suite pour finalement s’imposer en quatre manches pour son entrée en lice à Wimbledon lundi (4-6, 6-1, 6-2, 6-1). Le Serbe sera opposé au tour suivant à Kevin Anderson.

Dans un Centre Court couvert en raison de la pluie et logiquement acquis à la cause de son adversaire britannique, Djokovic a mis du temps à retrouver ses repères. Ses appuis sur gazon étaient hésitants, sa seule préparation sur la surface ayant consisté à jouer le double à Majorque, et ses schémas tactiques n’étaient pas toujours bien en place. A contrario, Draper s’est livré sans aucune crainte pour son premier match sur un grand court. Quart-de-finaliste au Queen’s après avoir sorti Jannik Sinner puis Alexander Bublik, il a confirmé dans cette première manche le potentiel qui était le sien, en étalant sa qualité sur le deuxième coup de raquette et sa justesse au filet (10/14 sur le match).

Djokovic a encore empilé les aces

Rarement bousculé en Grand Chelem par des joueurs au-delà de la 250e place et incapable de convertir l’une de ses sept balles de break du premier set, Djokovic a immédiatement réagi pour ne pas laisser à Draper le temps d’y croire. En 26 minutes, le deuxième set était bouclé pour revenir à égalité et éteindre tout lueur d’exploit chez le Britannique. Il a avancé dans le court, haussé légèrement son niveau au service et surtout il a limité son nombre de fautes directes, tout en restant offensif. Il avait commis 9 fautes directes dans la seule première manche. Il en a cumulé seulement 15 sur les trois sets suivants, tout en envoyant 41 coups gagnants. Djokovic a également terminé avec 25 aces, ce qui n’est pas anodin et confirme ce qu’il avait montré dans ce secteur à Roland-Garros.

C’est finalement en pile deux heures que le Serbe a validé sa qualification pour le deuxième tour de Wimbledon. Sans surprise, mais avec un peu de rab sur le court. Ce qui pourrait ressembler à un mal pour un bien après deux semaines sans le moindre match en simple.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *