le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Sans le Big Two, Alcaraz et Medvedev, la Next Gen peut et (surtout) doit aller au bout à Monte-Carlo

Les quarts de finale à Monte-Carlo semblent très ouverts alors que tous les favoris sur le papier (Djokovic, Alcaraz, Nadal…) sont absents.

Jannik Sinner - Monte-Carlo 2022 Jannik Sinner – Monte-Carlo 2022 © AI / Reuters / Panoramic

Après les éliminations précoces de Novak Djokovic (face à Davidovich Fokina dès son entrée en lice) et de Carlos Alcaraz (face à l’Américain Sebastian Korda), le tableau du Masters 1000 de Monte-Carlo s’est subitement ouvert.

Il l’était déjà avec les forfaits de Rafael Nadal, blessé à une côte, et Daniil Medvedev, victime d’une hernie inguinale. La Next Gen, emmenée par Alexander Zverev, Jannik Sinner et Stefanos Tsitsipas doit en profiter pour réaliser la première grosse performance de sa saison. C’est le moment ou jamais.

Alejandro Davidovich Fokina – Taylor Fritz (N.10)

Tombeur de Novak Djokovic, Alejandro Davidovich Fokina fait office de véritable outsider après cet exploit. Impressionnant face au Serbe, l’Espagnol a continué son récital face à David Goffin en huitièmes de finale. Une victoire expéditive 6-4 6-1 en profitant de l’épuisement physique du Belge, vainqueur la semaine passée du tournoi de Marrakech. Face à lui, Taylor Fritz est l’un des hommes en forme sur le circuit. Vainqueur de son premier Masters 1000 à Indian Wells face à Rafael Nadal, l’Américain enchaîne à Monte-Carlo. Difficilement tombeur de l’invité monégasque Catarina, le joueur de 24 ans s’est montré beaucoup plus convaincant dans les tours suivants face à Marin Cilic et Sebastian Korda. Dans la partie haute du tableau, le niveau semble très homogène et les deux joueurs ont leur carte à jouer.

Grigor Dimitrov – Hubert Hurkacz (N.11)

Qualifié pour son quatrième quart de finale à Monte-Carlo (après 2013, 2015, et 2018), Grigor Dimitrov a de quoi inquiéter la concurrence. En huitièmes de finale, le Bulgare a mis fin à une série de 16 victoires de suite de Casper Ruud sur terre battue. Auteur d’un match parfait, Dimitrov s’est imposé en deux manches (6-3, 7-5) et retrouve un joueur qu’il a battu l’an passé lors du tournoi d’Indian Wells, Hubert Hurkacz.

Très discret depuis le début du tournoi monégasque, le Polonais n’a commis aucun accroc et n’a perdu qu’un seul petit set au second tour, face à un spécialiste de la terre battue, Pedro Martinez Portero. Réputé pour être un joueur de surface rapide, il utilise sa puissance et son gros service et appréhende très bien la surface jusqu’ici. Sa dernière victime : Albert Ramos Vinolas, finaliste ici-même en 2017.

Diego Schwartzman (N.12) – Stefanos Tsitsipas (N.3)

Sur le papier, l’une des plus belles affiches de ce vendredi. Le Grec, tenant du titre, aura fort à faire face à un Diego Schwartzman très inspiré depuis le début du tournoi. Tombeur de Lorenzo Musetti en huitièmes de finale, l’Argentin était mené 6-2 3-1 avant de se reprendre complètement.

Éliminé au second tour à Indian Wells puis au premier tour à Miami, Schwartzman attendait l’odeur de l’ocre pour se montrer. Le natif de Buenos Aires mène 2-1 dans ses confrontations avec Tsitsipas mais c’est le Grec qui a remporté leur seule confrontation sur terre battue. C’était à Barcelone en 2018. Le cinquième joueur mondial avait expédié Fabio Fognini lors de son entrée en lice (6-3, 6-0). Il a eu plus de mal en huitièmes de finale face à Laslo Djere, à la recherche de sa régularité, mais il s’en est sorti en deux manches (7-5, 7-6).

Jannik Sinner (N.9) – Alexander Zverev (N.2)

Si Alexander Zverev avait besoin d’un test, ce quart de finale a tout l’air d’un match piège pour l’Allemand. Sérieux depuis le début de son tournoi et des victoires faciles face à Delbonis et Carreño Busta, Zverev va devoir cravacher pour aller chercher sa place en demi-finale, un niveau de la compétition qu’il n’a atteint qu’une seule fois ici, c’était en 2018 face à Kei Nishikori. Face à lui, Jannik Sinner pourra déjà compter sur un public acquis à sa cause et très chaud depuis le début de la semaine à Roquebrune-Cap-Martin. Après s’être sorti du piège Ruusuvuori, l’Italien a renversé Andrey Rublev, finaliste l’an passé, devant un public en fusion (5-7, 6-1, 6-3). Ce sera la quatrième confrontation entre les deux joueurs. L’Allemand mène 2-1 mais Jannik Sinner a remporté la seule opposition sur terre battue, à Roland-Garros en 2020.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.