Andy Murray et son premier service à la cuillère, un ace : “Alcaraz était très loin de sa ligne de fond”

Vainqueur de Carlos Alcaraz (5-7, 6-3, 6-2), dimanche, au deuxième tour du Masters 1000 d’Indian Wells, Andy Murray est parvenu à faire un ace avec un service à la cuillère durant le deuxième set. Il raconte les raisons qui l’ont poussé à réaliser ce coup pour la première fois.

MURRAY INDIAN WELLS 2021

Trois aces. C’est le – faible – total d’Andy Murray face à Carlos Alcaraz, dimanche, au deuxième tour du Masters 1000 d’Indian Wells. Mais l’un deux a attiré l’attention. Deuxième manche, troisième jeu. L’Ecossais, qui a perdu la première manche 7-5, vient de sauver deux balles de break et de se procurer une balle de 2 jeux à 1.

Moment choisi par l’ancien numéro un mondial pour servir à la cuillère. Alcaraz, plus de trois mètres derrière sa ligne de fond, est pris et n’a à peine bougé. Ace. Jeu, Murray. “Je ne m’attendais pas à faire un ace. Il était si loin, il n’a pas réagi. Je ne m’y attendais pas”, a-t-il déclaré après sa victoire renversante (5-7, 6-3, 6-2) sur le Stadium 2.

Pour la première fois de sa carrière, débutée en 2005, le Britannique de 34 ans a servi à la cuillère dans un match. “Si vous regardez, en comparaison, où il se tenait au début du match pour retourner mes premiers services… A la fin du premier set, il a commencé à retourner de plus en plus loin de sa ligne. C’était plus difficile d’obtenir des points gratuits sur le service”, a déclaré Murray dans des propos rapportés par l’ATP. “Pourquoi ne pas essayer et voir si je pouvais le faire avancer un peu à nouveau ? Quand les joueurs sont aussi loin de leur ligne, ça peut être une arme intelligente pour le serveur.”

Après avoir égalisé à une manche partout, Murray a pensé à reproduire pareil service au troisième set. “Mais je me sentais un peu mieux et je n’en avais pas besoin.”

Zverev pour une place en huitième

Le Britannique, 121e mondial, était évidemment satisfait de s’en être sorti face au 38e mondial et 25e à la Race. Sans doute sa plus belle victoire cette saison. ” Les conditions étaient difficiles. Il faisait très chaud. En raison de la nature du court ici, vous allez jouer de longs rallyes, surtout contre un joueur comme lui. Par moments, j’ai joué du très bon tennis. Ce n’était pas mon meilleur match. Je peux certainement encore faire mieux.”

Le double champion olympique (2012, 2016) sera opposé au nouveau champion olympique, Alexander Zverev, qu’il a battu trois fois en autant de confrontations, la dernière en août 2020 à Cincinnati. Son plus beau succès depuis son opération à la hanche, en janvier 2019. “J’ai disputé de bons matches contre lui par le passé. Il faudra que je joue vraiment bien. Ce ne sera pas facile pour moi.” La partie aura lieu mardi soir.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *