le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Medvedev en leader, l’exhibition de Swiatek pour l’Ukraine, Thiem, Kyrgios : ce qu’il faut savoir avant les Masters 1000 et WTA 1000 du Canada

Si les prochains grands rendez-vous tennis auront lieu la deuxième semaine d’août avec les Masters 1000 et WTA 1000 du Canada, d’autres évènements vont animer le monde du tennis d’ici-là

Medvedev, Thiem et Swiatek Medvedev, Thiem et Swiatek – © Tennis Majors, Panoramic

Wimbledon terminé, la prochaine échéance de premier plan du calendrier tennis aura lieu au Canada. La deuxième semaine d’août, les hommes seront à Montréal pour un Masters 1000, les femmes à Toronto pour un WTA 1000. Comme toujours, la Rogers Cup sera un évènement énorme, disputé dans les deux plus grandes villes du pays et dans deux langues différentes. Daniil Medvedev et Camila Giorgi s’y lanceront en tant que tenants des titres.

Parmi les autres inscrits, une surprise d’envergure : la présence de Serena Williams, usant de son classement protégé, aux côtés de 41 des 43 meilleures joueuses du monde. Avec Cincinnati et l’US Open comme grands rendez-vous suivants, la tournée nord-américaine devrait permettre de revoir d’autres champions attendus, comme Rafael Nadal.

En attendant, il y aura beaucoup d’autres raisons de se réjouir et de se régaler avec du tennis.

1. Daniil Medvedev, sur le toit du monde

Privé de Wimbledon, le Russe aura pour but de prolonger son règne au sommet du classement ATP. Début août, juste avant Montréal, il prendra part à l’ATP 250 de Los Cabos. Sur dur, sa meilleure surface, avec beaucoup de points à défendre durant l’été : finale au Canada, demi-finale à Cincinnati et titre à l’US Open en 2021.

2. Andy Murray, le roi du come-back

Le Britannique aux trois titres du Grand Chelem a reçu une wild card pour l’ATP 250 de Newport (11 – 17 juillet), sur gazon, en ayant pour objectif de continuer à grimper au classement ATP d’ici l’US Open afin d’y être tête de série. Dans cet optique, et si son physique le lui permet, on peut s’attendre à le voir dans d’autres tournois d’envergure similaire en août.

3. Dominic Thiem, pour monter en puissance

Après la galère, Dominic Thiem a retrouvé des sensations. Battu sept fois de suite en ne gagnant qu’un seul set depuis son retour à la compétition fin mars, l’Autrichien a renoué avec la victoire. D’abord en Challenger à Salzbourg le 5 juillet, puis à Bastad la semaine suivante. Grâce à un succès face à Emil Ruusuvuori – son premier sur le circuit principal depuis Rome en 2021 -, suivi d’une autre, encore plus probant, contre Roberto Bautista Agut, 20e mondial. Après l’Open de Suède, le vainqueur de l’US Open 2020 est inscrit à deux autres tournois sur terre battue : Gstaad (18 – 24 juillet) et Kitzbühel (25 – 30 juillet).

4. Hambourg en attraction, avec le retour d’Alcaraz

Sur sa terre battue, Hambourg (18 – 25 juillet) accueille, en même temps, un WTA 250 et un ATP 500. Parmi la liste des inscrits, on trouve notamment Carlos Alcaraz, Andrey Rublev et Jannik Sinner chez les hommes ; Danielle Collins, Barbora Krejcikova et la locale Jule Niemeier – 109e mondiale et quart-de-finaliste surprise de Wimbledon à 22 ans – chez les femmes.

5. Alcaraz, la défense de son titre à Umag plutôt que la préparation sur dur

L’an dernier, sur la terre battue de Umag, Carlos Aclaraz avait remporté son premier titre ATP. Un titre qu’il a décidé de défendre cette saison (25 – 31 juillet), plutôt que de traverser l’Atlantique pour débuter sa préparation sur dur en vue des Masters 1000 nord-américain et de l’US Open. L’an passé, le prodige Espagnol s’était incliné d’entrée à Cincinnati en sortant des qualifications, puis avait atteint les demi-finale à Winston-Salem (ATP 250) avant de jouer son premier quart de finale en Grand Chelem, à New York.

6. Kyrgios, de retour à Atlanta

Si l’imprévisible Nick Kyrgios ne décidait pas de prolonger ses vacances après son parcours à Wimbledon, dont il s’est dit épuisé, il devrait être présent pour l’ATP 250 d’Atlanta (25 – 31 juillet). L’Australien, actuellement sur la liste des inscrits, avait soulevé le trophée en 2016 en s’imposant contre John Isner. Le deuxième de ses six titres en carrière.

7. L’exhibition caritative de Swiatek

Le 23 juillet, à Cracovie au sein de sa Pologne natale, Iga Swiatek jouera une exhibition en compagnie d’Agniezska Radwanska – autre icône nationale et ex-numéro 2 mondiale – et de Sergiy Stakhovsky pour soutenir l’Ukraine. En plus de l’ancien joueur connu pour sa victoire contre Roger Federer à Wimbledon en 2013, deux autres gloires ukrainiennes seront présentes : Elina Svitolina, actuellement retirée des courts car enceinte, ainsi qu’Andriy Shevchenko, monument du football et Ballon d’or 2004.

8. Swiatek veut débuter une nouvelle série

Après sa défaite surprise face à Alizé Cornet au troisième tour de Wimbledon, la numéro 1 mondiale, qui restait sur 37 succès de suite, a prévu de faire son retour à la compétition lors de l’Open de Pologne – WTA 250 – organisé à Gdynia du 25 au 31 juillet. Ensuite, sur le dur nord-américain, elle peut espérer gagner de nombreux points pour assoir encore un peu plus sa domination au classement WTA. L’an passé, la native de Varsovie n’avait pas participé à l’Open du Canada pour récupérer après les Jeux Olympique avant de s’incliner d’entrée à Cincinnati puis d’atteindre les huitièmes de finale de l’US Open.

9. Washington, dernière escale avant le Canada

Accueillant, comme Hambourg, un ATP 500 et un WTA 250, le tournoi de Washington (1er – 7 août) devrait proposer un très beau spectacle. Chez les hommes, Andrey Rublev, Hubert Hurkacz, Taylor Fritz, Denis Shapovalov, Reilly Opelka, Grigor Dimitrov, Karen Khachanov ou encore Alex De Minaur figurent parmi les inscrits. Tout comme Nick Kyrgios, vainqueur en 2019. Dans le tableau féminin, Emma Raducanu, Leylah Fernandez – qui n’a plus joué depuis Roland-Garros en raison d’une fracture du pied – Simona Halep, Victoria Azarenka et Jessica Pegula, 9e mondiale, s’avancent en têtes d’affiche.

Les calendriers ATP et WTA avant la Rogers Cup

  • 18 au 24 juillet : Hambourg (WTA 250/ATP 500)Palerme (WTA 250), Gstaad (ATP 250)
  • 25 au 31 juillet : Prague (WTA 250), Open de Pologne (WTA 250), Atlanta (ATP 250), Kitzbühel (ATP 250), Umag (ATP 250)
  • 1er au 7 août : Iasi (WTA 125), Stanford (WTA 500), Los Cabos (ATP 250), Washington (WTA 250/ATP 500)
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.