Toni Nadal sur Rafa : “Il lui reste encore deux ou trois bonnes années”

L’oncle et ancien entraîneur de Rafael Nadal est confiant sur l’avenir du champion et sur ses chances de s’imposer à nouveau en Grand Chelem.

Toni Nadal, Monte-Carlo 2021

Après avoir déjà rassuré sur la convalescence de son neveu, Toni Nadal est confiant sur la capacité de son ancien protégé, Rafael Nadal, 35 ans et actuellement convalescent, à revenir au plus haut niveau pour garnir encore un peu plus son armoire à trophées.

Dans un podcast 3Iguales, publié par le quotidien sportif espagnol Marca, le coach majorquin de Félix Auger-Aliassime, s’est exprimé sur la rivalité entre les trois monstres du circuit, Rafael Nadal, Roger Federer et Novak Djokovic et se montre positif quant aux chances de l’Espagnol de s’imposer à nouveau en Grand Chelem.

“Je pense que pour Federer, c’est plus compliqué car il a 40 ans, il revient de plusieurs opérations (trois, ndlr) et je ne sais pas si cela s’est bien passé. Dans le cas de Rafael, je suis convaincu qu’il lui reste deux ou trois bonnes années. Je suis persuadé qu’il pourra gagner à nouveau en Grand Chelem. La réalité est que chaque année, c’est plus difficile et chaque année, les jeunes se rapprochent.”

Rafael Nadal et Toni Nadal à Roland-Garros en 2017
Rafael Nadal et Toni Nadal à Roland-Garros en 2017, Virginie Bouyer / Panoramic

Le “Big 3” encore supérieur à la nouvelle génération

A propos de cette nouvelle génération menée par Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas et Alexander Zverev, le coach espagnol ne voit pas encore un joueur se détacher et ce malgré le sacre du Russe à l’US Open. Toni Nadal estime qu’il leur reste encore du travail pour être constant à haut niveau.

“Je ne sais pas qui est le meilleur. Leur niveau élevé est très similaire, le problème est leur niveau moyen bas, analyse-t-il. Quand Medvedev joue bien, il est au niveau de Nadal , Federer ou Djokovic. Ce qui se passe, c’est que lorsqu’il joue mal, son niveau baisse un peu plus que celui de Novak, Rafael ou Roger. Celui qui parvient à stabiliser ça, ce sera le meilleur des jeunes.”

Pour l’instant, les dernières apparitions publiques de Roger Federer et Rafael Nadal ont eu lieu en béquilles. Mais les champions qui visent, avec Novak Djokovic, le titre de meilleur joueur de tous les temps sont déterminés à revenir.

Si on regarde les chiffres, le meilleur est Federer ou Djokovic. Mais Rafael a raté de nombreux tournois du Grand Chelem en raison de blessures et en a affronté d’autres blessé.

Toni Nadal

Toni Nadal reste un observateur privilégié de cette rivalité qui a marqué ces quinze dernières années. “Je n’aurais jamais pu imaginer qu’ils gagneraient autant qu’ils l’ont fait, raconte-t-il. Federer, oui , on a vu qu’il serait l’un des meilleurs de l’histoire, car il fait tout bien. Quand j’ai vu que Rafael Nadal à 23-24 ans, avait déjà (gagné chaque tournoi du) Grand Chelem, j’ai commencé à penser qu’il pouvait gagner beaucoup de choses et qu’il pouvait aspirer à être l’un des meilleurs. “

“J’ai vu Djokovic, 18 ans, jouer contre Monaco et quand je suis arrivé aux vestiaires, j’ai dit à Rafael : ‘Nous avons un problème parce que j’ai vu un très bon joueur.’ Quand quelqu’un est très bon, on le découvre rapidement. “

La suite lui aura donné raison. A l’US Open, Novak Djokovic est passé à une victoire de réaliser le Grand Chelem calendaire et de dépasser les deux autres dans la course au record de titres en Majeur.

“Si on regarde les chiffres, le meilleur est Federer ou Djokovic. Mais Rafael a raté de nombreux tournois du Grand Chelem en raison de blessures et en a affronté d’autres blessé.” Et de conclure : “Nous allons attendre que leur carrière soit terminée pour établir qui est le meilleur.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *