Struff s’offre Norrie, l’Allemagne et la Grande-Bretagne vont se départager au double

Après la défaite de Peter Gojowczyk face à Dan Evans, Jan-Lennard Struff a battu Norrie lors du deuxième simple du quart de finale de Coupe Davis entre l’Allemagne et la Grande-Bretagne.

Jan-Lennard Struff

Coupe Davis 2021 | Résultats et tableau | Calendrier

A l’instar du premier quart de finale de cette Coupe Davis 2021 qui a vu la Croatie battre l’Italie, la rencontre entre la Grande-Bretagne et l’Allemagne va se jouer au double. Après avoir vu son compatriote Peter Gojowczyk être écrabouillé en moins d’une heure par Dan Evans, Jan-Lennard Struff a fait claquer la perf’ en venant à bout de Cameron Norrie. Victoire 7-6, 3-6, 6-2 en 2h01 pour l’Allemand.

Percutant au service, comme souvent, Struff s’est rué au filet sur ses engagements. Pas homme à s’installer dans les longs rallyes du fond de court, qui plus est face à un métronome comme Norrie, le 51e mondial a bondi sur chaque opportunité de frapper fort pour bousculer le 12e du classement ATP. Agressif à la relance – à l’image de son retour gagnant sur la balle de match – le natif de Warstein a notamment remporté 44% des points sur la première balle de son adversaire (11/25) dans la manche initiale, et dans la troisième : 45% en retour de premier service (9/20) et 75% sur le second (3/4).

Sur le dernier point, il fallait que je lui mette la pression.

Jan-Lennard Struff

« Je suis très heureux de la façon dont j’ai joué », s’est exprimé le vainqueur lors de l’interview sur le court. « C’était un match très difficile, ‘Cam’ est un énorme compétiteur. Le court rebondit beaucoup, son lift de coup droit remonte très haut. Sur le dernier point (son retour gagnant), il fallait que je lui mette la pression. Oui, c’est un risque, et si vous ratez ça fait mal, mais je l’ai fait. »

Grâce à un break d’entrée, Struff s’est rapidement échappé pour mener 4-1. Puis les rebondissement se sont enchaînés en fin d’acte initial. Rejoint à 4-4, il a de nouveau cédé son engagement à 5-5, avant de sauver sa peau dans la foulée alors que son opposant servait pour le gain de la manche. Dans le jeu décisif, mené 6 points à 4, le colosse de 1m93 pour 92kg a effacé les deux balles de set en remportant quatre points consécutifs pour s’imposer 8-4.

Devant un opposant plus précis, notamment en passing, Struff n’a pas eu la moindre balle de break dans le deuxième round. Battu, de son côté, sur la seule opportunité de son adversaire, à 2-2, il a logiquement perdu l’affaire en 31 minutes. Place alors au dénouement.

En double, les Allemands Krawietz et Puetz sont invaincus depuis le début de la compétition

Écartant une balle de break d’entrée, la seule à laquelle il a eu à faire face dans le final, l’attaquant à la casquette à l’envers s’est ensuite évertué à mettre la pression sur les rares seconds services de Norrie (quatre seulement dans le troisième set). Breakant à 3-2 sur sa troisième opportunité du jeu, et de la manche, il s’est ensuite épargné la tâche toujours difficile de servir pour le match en terminant sur un ultime break.

Pour monter à bord du train vers les demi-finales, le billet va maintenant se jouer entre le duo Britannique composé de Joey Salisbury et Neal Skupski et la paire allemande formée par Kevin Krawietz et Tim Puetz. Ces derniers sont invaincus depuis le début de la compétition, avec notamment un succès (7-6, 3-6, 7-6) contre Novak Djokovic et Nikola Cacic.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *