le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Rybakina : un service « aussi rapide que Djokovic » et une agressivité qui s’exprime « de plein de façons différentes »

Elena Rybakina a impressionné en remportant Wimbledon 2022. La Kazakh d’1m84 possède une grande puissance dans son jeu.

Elena Rybakina / Wimbledon 2022 © AI / Reuters / Panoramic Elena Rybakina / Wimbledon 2022 © AI / Reuters / Panoramic

Jeudi, chacun de ses coups ont martyrisé Simona Halep, ont soulevé les rouleaux de gazon de Wimbledon et ont paru entrer dans nos salons, en attaquant notre petite tranquillité au piolet. On en avait déjà beaucoup vu, pourtant. Rafael Nadal l’increvable venait de vaincre Taylor Fritz malgré la douleur, et c’est d’ailleurs peut-être elle, Elena Rybakina, qui, par le malheur d’une balle surpuissante égarée, aura déchiré de sept millimètres l’abdomen de l’Espagnol. La Kazakh est la nouvelle étoile de cette édition 2022 de Wimbledon.

Cette nouvelle étoile (filante) est un grand gabarit d’1m84, qui fuse à toute vitesse. 49 aces frappés, des services frôlant les 200 km/h : Rybakina est devenue sur le court cette terrible machine à broyer de la tenniswomen. Avec un style bien à elle. Et une histoire qu’elle continue d’écrire, après chaque rencontre. Samedi, elle est devenue vainqueure en Grand Chelem en s’imposant en finale de Wimbledon face à Ons Jabeur.

Elena Rybakina lors de sa demi-finale contre Simona Halep, le 7 juillet, à Wimbledon © Antoine Couvercelle / Panoramic

A la question, “Quelle est votre style de jeu?”, la réponse de Rybakina fuse comme ses coups droits : “Très agressif.” Point. Et sourire. “Je sais que j’ai ce ‘don’, explique-t-elle. Je suis grande, mais je suis très rapide.”

Rybakina avait sorti Serena à Roland-Garros

La Russe naturalisée Kazakh en juillet 2018 (mais qui vit toujours à Moscou) a impressionné au service. “C’est la clé de son jeu”, nous explique le technicien irlandais Dave Miley, directeur de la performance à la Fédération du tennis kazakh.

“Elle sert aussi fort que (Novak) Djokovic au premier service !”. Pas faux. Contre Halep, le premier service le plus rapide de Rybakina a été flashé à 194 km/h. Vendredi, lors de sa victoire contre Norrie, le service le plus “fast” de Djokovic a flirté avec les… 199 km/h.

“Mais cela ne servirait à rien de frapper aussi fort si elle n’en mettait aucun dans le court, nous souffle encore Miley. Pourtant, on a bien vu contre Halep qu’Elena était de plus en plus régulière.” 69% de premières balles avec un tel service, ça pose une adversaire.

“Je crois que c’est le meilleur match que j’ai vu d’elle, avoue le directeur de la performance. Elle était confiante, calme, concentrée sur son objectif. Elena a toujours bien joué contre les meilleures. Rappelez-vous, elle a battu Serena Williams à Roland-Garros, en huitièmes de finale, l’année dernière !” 

Contre Halep, c’est le meilleur match que j’ai vu d’elle

Dave Miley

“Je ne fais pas d’effort particulier pour frapper si fort, a expliqué Rybakina en conférence de presse, jeudi. Ce n’est même pas quelque chose que je travaille. C’est juste mon arme principale.”

Rybakina est “tout sauf une surprise”

Après sa demi-finale contre Halep, double vainqueure de Grand Chelem, Rybakina compte 66 coups gagnants. Elle était celle qui en avait le plus frappés parmi les joueuses du dernier carré (avec Jabeur, Halep, et Maria). La Kazakh est “tout sauf une surprise, pour Miley. Elle a toujours été agressive comme ça. Surtout, elle peut jouer de plein de manières différentes. La clé, c’est la combinaison entre son service et ses balles à plat. Elle peut bien jouer depuis le fond du court, depuis tous les angles, et de manière très agressive.”

N’oublions pas que Federer a remporté son premier Majeur à 23 ans

Dave Miley

C’est l’une des forces de Rybakina. Malgré son mètre 84, la Kazakh se déplace vite. Et bien. Elle a remporté 58 de ses 88 montées au filet. “Elle arrive à bien déplacer son adversaire sur le court”, lance Miley.

Ce qui lui permet de remporter la plupart des “rallyes” qu’elle dispute. La Kazakh a gagné 64% des échanges de plus de 5 coups avant les demies. En comparaison, Jabeur, qui était son adversaire en finale, n’en avait remporté que 49%.

Nuls doute que la puissance de Rybakina fera encore quelques incendies sur le gazon de Wimbledon à l’avenir.

Personnes mentionnées

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *