Les 6 enjeux du tournoi de Vienne qui en font un ATP500 décidément monstrueux

Avec cinq membres du Top 10 dans le tableau et des premiers tours comme Tsitsipas – Dimitrov, l’ATP 500 de Vienne confirme être un rendez-vous à part de la saison indoor.

Erste Bank Open - Wiener Stadthalle, Vienna, Austria - November 1, 2020 General view during the final between Italy's Lorenzo Sonego and Russia's Andrey Rublev

Entre le Masters de fin de saison à Turin et le Rolex Paris Masters à Bercy la semaine prochaine, l’ATP Tour fait étape à l’Erste Bank Open à Vienne cette semaine. Comme l’an passé, le plateau y est à peine croyable pour un ATP 500. Le tournoi a attiré cinq des 10 meilleurs joueurs du monde, huit des 15 meilleurs et onze des 20 meilleurs joueurs. La course pour les trois dernières places à Turin est une des raisons de cet engouement.

Le n°3 mondial Stefanos Tsitsipas est la tête d’affiche de l’événement tandis qu’Alexander Zverev, Matteo Berrettini, Casper Ruud et Hubert Hurkacz sont également engagés. Deux vétérans – le triple vainqueur en Grand Chelem Andy Murray et le double finaliste en Grand Chelem Kevin Anderson – sont aussi présents.

Voici six enjeux-clefs ou simples constats qui font de ce tournoi un rendez-vous exceptionnel.

Andy Murray (Panoramic)
Andy Murray, 2021, © David Barak/ZUMA

1. Encore un premier tour premium pour Andy Murray

Une fois encore, Andy Murray n’est pas verni par le tirage au sort, alors qu’il tente de gravir les échelons du classement avec une hanche en métal. Cinq des treize défaites de l’Écossais cette année ont été encaissées contre un joueur du top 10, auxquelles il faut ajouter quatre autres défaites contre l’un des 15 meilleurs mondiaux. A deux reprises, le Britannique est tombé contre Hubert Hurkacz. Le sort a de nouveau placé le Polonais face à Murray, 156e mondial, au premier tour à Vienne cette semaine. Le joueur de 34 ans espère enfin renverser Hurkacz, entré dans le Top 10, et améliorer son bilan de 0-2 face à lui, ce lundi.

2. Tsitsipas-Dimitrov, Monfils-Musetti et Ruud-Harris au premier tour

Même en l’absence du tenant du titre à Vienne, Andrey Rublev, qui a décidé de zapper le tournoi pour pouvoir jouer à domicile, à Saint-Pétersbourg cette semaine, le tableau regorge de plusieurs joueurs de renom et d’affiches du premier tour passionnantes dignes de demi-finales ou finales sur d’autres tournois.

Tsitsipas, tête de série numéro 1, a hérité d’emblée du demi-finaliste d’Indian Wells et ancien numéro 3 mondial Grigor Dimitrov (1-1 dans les confrontations, dont un huitième de finale à… Vienne l’an passé, remporté par Dimitrov). L’expérimenté Gaël Monfils affronte le talentueux italien Lorenzo Musetti, bénéficiaire d’une invitation. Casper Ruud et Lloyd Harris, deux des joueurs qui ont le plus progressé en 2021, s’affrontent également au premier tour (Ruud mène 2-0).

3. Berrettini, Ruud et Auger-Aliassime cherchent à rebondir

Vienne permettra à plusieurs joueurs du top 20 de se remettre en selle après des résultats décevants à Indian Wells après avoir remporté la Laver Cup avec la Team Europe. On pense à Matteo Berretini, 7e mondial, qui s’est incliné au troisième tour, à Casper Ruud, vainqueur de quatre titres en 2021, mais poussé vers la sortie en huitième de finale dans le désert californien, ou encore à Felix Auger-Aliassime, tête de série numéro 6 cette semaine, défait au deuxième tour à Indian Wells.

4. Les finalistes d’Indian Wells ne sont pas têtes de série

Ce n’est pas souvent que les deux derniers finalistes de Masters 1000 ne sont pas tête de série lors du tournoi ATP 500 suivant, mais c’est le cas cette semaine. Le vainqueur d’Indian Wells, Cameron Norrie, classé au 14e rang mondial, mais n°11 dans la course au Masters de Turin, n’est pas tête de série et rencontrera Marton Fucsovics au premier tour, avant un éventuel affrontement avec Auger-Aliassime au deuxième tour.

Le finaliste Nikoloz Basilashvili, classé 25e à l’ATP, rencontre l’Espagnol Pablo Carreño Busta, 18e mondial, dans une autre bataille prometteuse au premier tour.

5. Carlos Alcaraz va-t-il confirmer après l’exhibition de vendredi?

Carlos Alcaraz, 42e mondial, a montré qu’il pouvait rivaliser avec les meilleurs sur les courts extérieurs en dur en atteignant notamment les quarts de finale à l’US Open. Cette semaine, le joueur de 18 ans testera ses compétences contre les meilleurs en indoor. Alcaraz, qui vient de battre Stefanos Tsitsipas lors de la finale du tournoi d’exhibition Red Bull Bassline (en deux jeux décisifs), affronte Dan Evans au premier tour et pourrait retrouver le vainqueur de Hurkacz – Murray au tour suivant.

6. Il reste trois places pour le Masters de Turin

Etant donné que cinq joueurs ont déjà obtenu leur place pour le Masters qui réunit les huit meilleurs joueurs du monde à Turin le mois prochain, les 500 points en jeu cette semaine pour le vainqueur vont peser lourd.

Berrettini, actuellement en sixième position à la Race, semble bien parti pour se qualifier pour la troisième fois consécutive. Se trouvent ensuite Casper Ruud, Rafael Nadal (qui a mis un terme à sa saison), Hubert Hurkacz, le vainqueur d’Anvers Jannik Sinner, Cameron Norrie et Félix Auger-Aliassime. Ces six joueurs (à l’exception de Nadal) sont alignés à Vienne. De son côté, Aslan Karatsev, 13e, qui a remporté le tournoi de Moscou dimanche, dispute l’ATP 250 de Saint-Pétersbourg cette semaine dans le but de gagner des points.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *